09/10/2006

La DH verse graduellement dans l'écriture argotique

Malgré la raclée reçue par Onkelinx dans la Cité des Ânes (Schaerbeek), la DH - sous la plume de Gilbert Dupont - prend fait et cause pour elle. Au moins ne pourra-t-on dire que ce journal est ingrat avec les gens de l'état qui l'engraissent.

Quels sont les faits? Vous vous en souvenez, Benito Francesconi a entarté Onkelinx vendredi soir. "Francesconi raconte tout" écrit Gilbert Dupont, qui, avant de rapporter la moindre parole de ce dernier, se lance dans d'abondantes explications sur les prémices de l'attentat pâtissier subi par sa majesté Onkelinx.

Qui l'a renseigné? L'entarteur? Ou l'entartée? Quand on sait avec quel sérieux les journaleux francophones belges s'informent, quelle réponse est-on tenté de donner à cette question?

Dans son article, nous apprenons donc que Benito s'en prend à tous les sinistres de la justice, qu'il a abandonné le cadavre de sa femme pendant 5 mois dans les frigos de la morgue et que ce serait une mise en demeure de l'avocat préféré de Mme Onkelinx, l'enjoignant à récupérer ledit cadavre, qui l'aurait poussé à entarter la gentille Laurette.

Fort de ce préambule téléguidé, le journaleux se permet de traiter d'abord Francesconi de "demi-fou", puis, répétant l'avis autorisé de Lolo (qui, comme chacun le sait, est médecin aliéniste), de "zozo", ensuite, reprenant le jugement d'un très nébuleux "tous", de fou furieux ( "Pour tous, Francesconi est un fou furieux." )

Et pourtant, bien que la substitute France Richard l'ait fait examiner par un psychiâtre ce week end, et que c'était la 7e évaluation judiciaire du genre, le médecin a décidé que Francesconi ne devait pas être interné. On peut donc en conclure qu'aux yeux des spécialistes, Francesconi n'est pas "fou".

Cette constatation n'empêche pourtant pas le journaleux de continuer sur sa lancée, le traitant par deux fois de "frappadingue" en un crescendo de fautes d'orthographe, d'erreurs de construction et de prose malhabile.

Quels enseignements en tirer?

a) à la place du bon Benito, je tirerais le journaleux en justice pour diffamation et exercice téméraire de la médecine (on peut toujours essayer, pas vrai?)

b) le journaleux déhachien ouvre une voie prometteuse aux rédacteurs de ce quotidien : écrire désormais tous les articles en argot, en s'appliquant à oublier l'orthographe, la grammaire et - pour dire les choses simplement - le français.

11:38 Écrit par l'as dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Et en plus, ils offensent Vaugelas... Le problème, As, c'est que ces attitudes ne choquent plus.
Conforme à la mentalité "c'est un autre qui paie".

Écrit par : Tony | 09/10/2006

Bonjour Tony, moi, tu sais, je me borne à relever et à rigoler sous cape. Plus le temps passe, plus la lecture de la presse francophone belge est drôle.

Écrit par : l'as | 09/10/2006

Ce type est dingue ! C'est évident, aller acheter la tarte la + chère pâtisserie h pour la balancer sur la + tarte des minsitres ex aequo avec Arena....faut être COMPLETEMENT à la masse ! Lol

Gargamelo le sorcier wallon....de passage !!!!

Écrit par : gargamelo | 09/10/2006

Les commentaires sont fermés.