19/02/2007

Réchauffement climatique : article de Newsweek du 28 avril 1975

img65/3222/nouvelleimagess9.jpg

Lisez l'article en anglais qui précède : il vous apprendra qu'en 1975 déjà, on était sûr que le climat allait nous tomber sur la tête!

Les scientifiques étaient "presque unanimes dans leur prévision d'une tendance qui réduira la productivité agricole pour le reste du siècle". Ils ajoutaient même que "si le changement climatique était aussi profond que ce que craignent les plus pessimistes, les famines résultantes pourraient être catastrophiques".

Comme vous le voyez, à cette époque déjà "LES" "scientifiques" étaient aussi sûrs de leur infaillibilité que des Papes. 

Seul problème : le titre de cet article publié par Newsweek le 28 avril 1975 était "The Cooling World" (Le Monde qui refroidit). Et les scientifiques consensuellement certains de leurs prévisions astrologiques - pardon : climatologiques - étaient persuadés qu'une nouvelle Ere Glaciaire avait débuté.

Seule nuance par rapport à leurs très rentables vaticinations actuelles : ils n'avaient pas encore compris que ce qui rapporte gros, c'est de rendre les êtres humains et le progrès matériel responsables de ce bouleversement imaginaire.

Depuis, ils ont réparé cette erreur, et ont été immédiatement entendus et suivis par tous les politiciens occidentaux avides de pouvoirs nouveaux.

Commentaires

en 1974... mon instit nous disait catastrophé que du pétrole, il n'en restait que pour 20-25 ans et que l'école devait faire des économies...brr, on se les gelait!
Papa venait de faire installer le "Chouffage", gagnait 14000Fb/mois et payait 23000Fb pour 1000L de "Mazzout"... normal, bientôt y en avait plus...
Speriamo quelle va tenir jusque là, sta maledetta "choudière"...
Elle est toujours là...
:-)

Écrit par : Tony | 19/02/2007

Ah! qui nous dira le charme du rationnement, de la soupe populaire, des habitations communautaires, du chauffage pour tous dans les Maisons du Peuple...

Que de conneries n'a-t-on entendues durant les années 70 et 80! Et combien ces perspectives étaient alléchantes pour tous nos apprentis tyranneaux socialistes, qui comprenaient vite tous les avantages que faisait miroiter l'équation : pauvreté+peur du futur=pouvoir.

C'est bête, hein, que les textes ne disparaissent pas comme par enchantement chaque fois qu'il apparaît que les conneries qu'ils contiennent pourraient amener les gens à douter des nouvelles idioties qu'on leur sert - avec autant d'aplomb que les anciennes.

Il faudrait des lois pour obliger les gens à détruire tous les textes de plus de 5 jours, et des peines de prison exemplaires. Après tout, comme l'a bien expliqué George (Orwell), la réalité, c'est le Parti qui la crée. Dès lors, tu devines facilement quel devrait être le sort de tous ceux qui pourraient se mettre en travers de sa route.

Écrit par : l'as | 19/02/2007

:-)) j'ai retenu a+b²... pour rien!
Je ferai l'effort de retenir:
pauvreté+peur du futur=pouvoir...
:-))
Hier dans un supermarché j'ai revu une connaissance... un type intelligent pourtant, bien diplômé et tout qui me lâche que la fin proche due au réchauffement global lui cassait la joie de vivre.
Pfff! J'ai baratiné un peu, inutilement et par principe, lui ai conseillé "climat sceptique" mais en finalité, je préfère parler avec sa femme ;-)

Écrit par : Tony | 20/02/2007

C'est Joseph Goebels (grand théoricien de la prosomileïologie - ne cherche pas : c'est un néologisme que je viens de fabriquer : science de la communication) qui l'avait déjà dit : un mensonge répété mille fois devient une vérité.
;o)

Écrit par : l'as | 20/02/2007

Les commentaires sont fermés.