06/01/2008

Interview de Marcel Leroux, climatologue anti-effet de serre

Bonjour!

Indiquée par Seb, voici une interview de Marcel Leroux, professeur de climatologie à l'université de Lyon III et chef de laboratoire au CNRS. Regardez-la : elle en vaut la peine

http://www.dailymotion.com/video/x33184_marcel-leroux-climatologue-non-peop_news">Marcel

La qualité de l'interview n'est pas bonne, par manque d'expérience de celui qui questionne. Néanmoins, il est intéressant de prendre connaissance en direct d'un condensé de ce que pense un grand scientifique français à propos des divagations actuelles concernant l'effet de serre.

C'est à dire :

1) le climat est naturellement changeant et l'a toujours été;

2) le climat global n'existe pas, et donc le réchauffement global n'existe pas non plus; certaines régions se réchauffent, tandis que d'autres se refroidissent; additionner les températures des unes aux autres n'a aucune valeur au niveau climatique; c'est comme additionner des pommes et des poires;

3) affirmer que le climat se réchauffe, c'est faire de la "climatologie people";

4) les raisons pour lesquelles certaines régions connaissent des évolutions climatologiques différentes sont inconnues;

5) le CO2 n'est responsable en rien de cette évolution;

6) ceux qui parlent le plus fort du réchauffement climatique sont des propagandistes ignares en climatologie;

7) la température varie d'abord; 800 à 4.000 ans APRES, le taux de CO2 augmente; le GIEC délire donc lorsqu'il affirme que c'est le CO2 qui détermine le climat;

8) il est impossible de prévoir le temps au-delà d'une dizaine de jours; la prévision à 50 ou 100 ans n'a pas plus de valeur qu'une prédiction astrologique;

9) ce sont les observations réelles qui permettent de prévoir le temps, et principalement les photos satellitaires ainsi que les relevés de pression atmosphérique;

10) la démonstration de l'effet du CO2 sur le climat n'a jamais été faite;

11) plus de CO2 dans l'air a pour seul effet d'avantager la végétation, la rendant plus belle et plus abondante;

12) le réchauffement constaté par le GIEC s'élève à 0,5 à 1°C seulement; le taux actuel de CO2 dans l'atmosphère est de 380 parties par million; lorsque vous expirez, votre haleine en contient 50.000 parties par millions; le CO2 est bénéfique à la végétation, comme cela a été prouvé, et aucune disparition d'espèces n'est attribuable à l'augmentation de ce taux.

13) rendre l'être humain responsable du pseudo-réchauffement comme de toutes les catastrophes naturelles ressortit d'une attitude remontant aux temps les plus anciens;

14) la mer ne montera pas;

15) l'Académie des Sciences commence à faire plus de place aux sceptiques, et donc à adopter une attitude réellement scientifique;

16) ce sont les pressions des milieux politico-économiques qui sont responsables des bêtises (mot utilisé par le professeur Marcel Leroux) actuellement véhiculées sur le climat.

Que penser de tout cela? Quant à moi, pour des raisons très nombreuses, je n'accorde aucune confiance aux vaticinations du GIEC-IPCC et de l'ONU, désormais adoptées comme vérité officielle par les politiciens cooptés qui nous imposent leurs volontés. En gros, je pense que si notre climat évoluait vraiment, ce serait dû à des causes naturelles. NOUS n'avons strictement rien à y voir, et nous sommes d'ailleurs bien trop faibles pour avoir une quelconque incidence sur un phénomène d'une telle grandeur.

Par contre, ce qui est grave, c'est la politique économique que les charlatans qui nous dirigent vont nous imposer au nom de ce mythe : tout est déjà beaucoup plus cher (vous le constatez chaque jour) - et ce n'est qu'un début!

Êtes-vous prêts à vous laisser voler encore plus votre qualité de vie et votre argent au nom d'une fable?

C'est la question principale, car rappelez-vous ceci : vous n'avez qu'une vie. Qu' ILS paient avec LEUR argent, si ça les démange tant, mais qu'ILS ne vous demandent pas de vivre mal pour satisfaire LEURS lubies ou LEUR agenda caché.

Commentaires

Lassitude inévitable Quand le prétexte du CO2 aura lassé, ils en inventeront un autre pour ponctionner l'argent des gens et restreindre leur liberté.

Écrit par : Ben | 06/01/2008

Houlà, c'est un bon test ;)
Je dirai simplement que je ne partage pas la certitude de monsieur Leroux sur certains points... sauf le 1

;)

Bonne journée l'As

Écrit par : Guillaume | 06/01/2008

Bonjour Ben, je crains que tu n'aies raison - hélas!

Bonjour Guillaume,
bravo pour ton attitude positive. Dans ces conditions, commente et reviens tant que tu voudras.

Écrit par : l'as | 06/01/2008

Bravo de privilègier le débat! Sans prétention, bien sûr!
Je n'ai rien à t'apprendre, As... au contraire, tu m'inspires.

Écrit par : Tony | 06/01/2008

oui mais on fait comment pour se débarrasser de ceux qui veulent nous imposer leurs délires ?
d'après ce que j'ai vu ,jusque maintenant y a que les gens du VB qui disent que cette histoire de rechauffement climatique c'est de la couille...les autres ont tous sautés à pieds joints dans le train :/c'est mal parti...
belle fin de we l'as :)
bises

Écrit par : bio | 06/01/2008

Hello L'As Je me suis mis au prozac, et dans mon cas, on m’a conseillé « en intraveineuse » ;)

Non, blague à part, ton dernier message m’a fait énormément réfléchir. J’ai relu mes posts, et une seule chose m’est venue à l’esprit pour me qualifier : « quel con ». En effet, en me lisant, je ne voyais qu’une personne représentant tout ce que je déteste, à savoir, incapable de comprendre que l’on puisse penser différemment, tellement sûr de d’elle que j’en ai presque eu envie de vomir. Le pire, c’est qu’en temps normal, j’essaye d’être tout sauf ça ;)
On est peut être pas d’accord, et alors ? dans quel monde vivrions nous si chaque fois que l’on émettait un avis, tout le monde nous regardait et disait : c’est vrai.

Et c’est bien plus agréable pour tout le monde de dire simplement « je ne suis pas d’accord », peut-être dire pourquoi, et puis basta. Et pas « je ne suis pas d’accord et je vous vomi ma vérité parce que parce que vous avez tort parce que blahblahblah bouaaaaaarg oups …» ;)

Écrit par : Guillaume | 07/01/2008

Bonjour Guillaume, je sais ce que c'est : parfois, on a tellement l'impression d'avoir raison, tellement envie de convaincre qu'on en arrive à des extrémités. Par la suite, lorsqu'on y repense ou qu'on se relit, on se dit "Ce n'est pas vrai! Ce n'est pas moi, je me suis laissé emporter. JE ne suis pas comme ça."

L'envie de convaincre et de se convaincre amène parfois à s'aliéner à soi-même. Il ne faut jamais l'oublier.

Reviens tant que tu veux pour nous dire "Je ne suis pas d'accord!" et nous expliquer pourquoi. Ce sera un plaisir.

Écrit par : l'as | 07/01/2008

Les commentaires sont fermés.