26/02/2009

Agrocarburants : l'Empereur est nu

 

large_824648

Bonjour!

Pour diminuer l'utilisation des carburants fossiles et abiotiques ;o) (chargés de tous les maux d'Israël au nom d'un réchauffement passager d'origine naturelle), les clowns qui nous gouvernent ont choisi une voie sans issue : les agrocarburants (également appelés de manière comique "biocarburants").

Ceux-ci, vous le savez, sont responsables de la hausse des prix des aliments. Mais des agrocarburants de deuxième génération vont bientôt arriver sur le maché.

Leur intérêt?

Simple : d'un plant de blé, de maïs ou de riz, on ne récolte que les grains - c'est à dire quelques pourcents à peine, en masse, de l'ensemble de la plante. L'idéal (pour donner quelque logique économique à la démarche) serait de la transformer entièrement en sucres fermentescibles, afin d'en tirer le maximum. L'un des constituants principaux des végétaux est la cellulose, sucre complexe non fermentescible. Une entreprise danoise a trouvé la première le moyen de la transformer grâce à des enzymes en sucres tranformables en alcool (qui est appelé pompeusement "bioéthanol").

A-t-elle découvert le Saint Graal des agrocarburants? Voyons ça de plus près :

"Novozymes, leader mondial des enzymes industrielles, va en fournir dès 2010 pour produire des biocarburants (agrocarburants) de deuxième génération fabriqués à partir de déchets agricoles." (c'est à dire, les tiges et feuilles, généralement inutilisées)

"(...) nous pouvons livrer dès l'année prochaine des enzymes performantes qui rendront possible une commercialisation rentable de bio éthanol de deuxième génération", a déclaré Steen Riisgaard PDG du groupe.

Cette commercialisation "serait rentable aux Etats-Unis grâce à des subsides accordés à la production de bio éthanol", a-t-il souligné. Novozymes est en train de construire "une usine d'enzymes au Nebraska, qui sera opérationnelle en 2011". 
(Grosse nuance : cette production ne sera rentable que parce qu'elle sera subsidiée! En clair : l'agrocarburant est trop cher pour être vendu sur le marché au prix coûtant;  il est inintéressant sans protection politicienne faite aux dépens de l'ensemble des contribuables)

"Aux Etats-Unis, une loi (The Energy Independance and Security - 2007) prévoit de produire 16 milliards de gallons d'agroéthanol cellulosique en 2022, en plus des 15 milliards de gallons à base de maïs, contre 9,5 milliards de gallons en 2008.

"Nous attendons beaucoup de la politique du président américain Obama
(voilà qui ira droit au coeur de Ben (clic!)...) qui veut investir dans la technologie verte", a ajouté M. Riisgaard.

L'agroéthanol fabriqué à partir de déchets agricoles est moins controversé que celui basé sur le maïs, accusé de faire grimper les prix de cette matière première vitale dans le secteur agricole."

Accusé? Non : coupable d'avoir fait grimper les prix des denrées alimentaires - ce que je vous avais déjà annoncé il y a plus de deux ans...

Commentaires

Le reste inutilisé ? Elevage caprin, ovin, bovin sur paille toujours meilleurs que sur béton.
La paille remise dans le sol l' allège, l' assoupli, favorise l' absortion d' eau de pluie, la petite faune ( vers de terre, fouissuers, gratteurs, ... et ré introduit dans le sol une partie de ce qui en a été éxtrait et biologiquement modifié.
Et les jardiniers vous le dirons : vive le compost, pourquoi pas de paille ?

Écrit par : Bobeche | 26/02/2009

Bonjour Bobêche, inutilisé du point de vue des producteurs d'agroéthanol, évidemment.

Écrit par : l'as | 26/02/2009

Les commentaires sont fermés.