26/02/2009

La bactérie mangeuse de chairs infecte deux fois plus de malades

large_808929

 

"Les infections au staphylococcus pyogenes (bactérie "mangeuse de chairs") ont doublé de 2008 à 2009.

Sur les 23 patients infectés depuis le début de l'année, quatre sont décédés, parfois après seulement quelques jours. Chez nombre de patients, l'infection évolue à une vitesse foudroyante et n'a pu être enrayée qu'en amputant immédiatement les membres touchés. En janvier 2008, onze personnes avaient été infectées et une en était morte.

Le professeur Herman Gossens se dit alarmé par ces chiffres. La bactérie s'introduit dans le corps du malade via une plaie et s'attaque ainsi aux tissus.

"Les patients se plaignent de terribles douleurs locales, qui ne sont pas en rapport avec la blessure", explique le professeur Gossens. La maladie "évolue de façon foudroyante. Après quelques heures, les tissus se nécrosent localement et après un jour ou deux, des membres entiers peuvent être morts".

La présence de cette bactérie a été détectée pour la première fois en Belgique, au début des années '90, chez des jeunes femmes qui venaient d'accoucher dans un hôpital anversois."

Streptococcus pyogenes est bien connu, depuis longtemps, dans les hôpitaux anglais, où est exercée la plus merveilleuse médecine d'état du monde.

Elle a débarqué dans les hôpitaux belges, et s'y répand de plus en plus grâce à la pénurie organisée d'antibiotiques, et à l'hygiène de plus en plus problématique qui y est de règle.

Commentaires

Rien n'amuse autant les sadiques communistes que laisser crever les gens de maladie, ou de faim, ou de dépression. C'est ainsi qu'ils se sentent divins, investis du pouvoir surhumain de faire mourir impunément des innocents. Si en plus l'innocent avait besoin de soins, la transgression est plus grande donc l'impression de toute-puissance aussi.

Écrit par : Ben | 27/02/2009

Les commentaires sont fermés.