12/03/2009

Le tueur de Winnenden : ce que personne ne veut voir

large_854484

Vous le savez déjà : un jeune homme, Tim Kretschmer, a tué 17 personnes dans son ancien collège en Allemagne, avant d'être abattu par la police.

La presse rappelle les autres faits semblables : 16 morts en 2002 dans un lycée d'Erfurt. 2007 et 2008 : deux fusillades avaient fait près de 20 morts dans des lycées finlandais. Novembre 2006 : à Emsdetten, un ancien élève dépressif, vêtu de noir et bardé d'explosifs, avait pris d'assaut le collège de la ville et blessé 37 personnes avant de se suicider. On pense aussi au massacre du collège de Columbine documenté par Michael Moore, aux expéditions punitives dans divers lycées et athénées (près de Liège, entre autres), à l'attaque d'un lycée français hier, par des jeunes masqués armés de barres de fer, de couteaux et de gourdins...

Considéré comme ça (ce qui n'est évidemment pas la manière polititiciennement correcte de voir les choses), c'est surtout et avant tout un problème d'écoles et d'élèves.

Comment et pourquoi l'enseignement transforme-t-il des élèves en tueurs fous?

Pourquoi les cours créent-ils un état d'amok chez certains?

Commentaires

Désarmez-les Les gouvernements incitent ces assauts afin de se créer des prétextes pour restreindre les armes aux citoyens. Mais quand un gouvernement extermine des millions gens avec ses armes, la presse ne fait pas campagne pour désarmer ce gang. Pourtant il est des centaines de milliers de fois plus meurtrier. Les façons de faire enrager les jeunes sont assez connues pour qu'on n'ait pas besoin de les citer, et mettre des psychopathes sanguinaires en liberté n'est pas difficile pour l'état puisque c'est lui qui décide qui on enferme ou pas.

Pour chaque tueur en série, l'état laisse des milliers de délinquants moins furieux libres d'agresser. Leurs crimes sont moins retentissants mais plus nombreux. Désarmez les états pour empêcher les génocides. Par désarmer je veux aussi dire leur enlever l'autorité qu'il n'auraient jamais du avoir; ils nous l'ont usurpée.

Écrit par : Ben | 12/03/2009

Cher As,
L'absorption régulière de drogues rend fou.
Tant qu'on tolérera la vente de ces substances illicites un peu partout et en demandera même la légalisation, la proportion d'aliénés augmentera.
Les jeunes (même déscolarisés), sont comptabilisés dans la population des écoles...
Vois le cas qui te préoccupe: il s'agissait d'un "ancien" élève dont le Papa collectionnait les armes à feu, si j'ai bien compris! (Ben oui: les armes à feu devraient être stockées dans des lieux appropriés, sous la surveillance de la police...)
Amitiés
P.S. Les bandits devraient, eux aussi, être stockés dans des lieux appropriés sous la surveillance de gardiens de prison!

Écrit par : Armand | 12/03/2009

... l'école, les élèves ? ... et que dire de parents qui ont une vingtaine d'armes à la maison ????

Les parents reçoivent des allocations familiales pour les aider a intégrer leurs enfants dans la société et leur garantir des chances d'avenir.

Et si l'enfant ne va jamais à l'école, il est normal qu'ils n'en reçoivent plus.

Écrit par : davanlo | 12/03/2009

Quand je lis Ben, je suis perplexe. Son refus de l'autorité et des institutions le pousserait à faire justice lui-même. L'insécurité et son manque de confiance envers la police le pousserait à s'armer pour se défendre. Hélas, on voit ce que ça donne. C'est inadmissible de dire que les gouvernements incitent ces tueries. Ben veut peut-être faire de l'humour, j'appelle ça du cynisme.

Écrit par : berny | 12/03/2009

As, je me permets de te dire que ce n'est pas l'enseignement qui transforme les élèves en tueurs fous mais la banalisation de la violence via notamment le cinéma et les jeux vidéo.

Écrit par : berny | 12/03/2009

Vous passez à côté de quelque chose : pourquoi l'école cristallise-t-elle les rancoeurs des adolescents perturbés?

Qu'est-ce qui lui fait endosser le rôle du castrateur?

Écrit par : l'as | 12/03/2009

Berny, tu es un collabo Berny, qu'est-ce qui te permet de croire que je suis trop bête pour juger comment faire justice? Ai-je l'habitude d'écrire des sottises? Tu trouves peut-être que les tribunaux de crapules abruties que nous avons jugent mieux que moi?

En parlant de moi, tu dis: "L'insécurité et son manque de confiance envers la police le pousserait à s'armer pour se défendre. Hélas, on voit ce que ça donne"

Es-tu en train de me comparer à cette crasse qui vient de faire un massacre? Prétends-tu que ce porc est comparable à quelqu'un faisant de la légitime défense? Mais les lâches menteurs comme toi n'admettent même pas l'existence de la légitime défense. Vous niez aux humains le droit de vivre et la supériorité sur les criminels car vous voulez que ces criminels gagnent. Va enseigner à ta femme ou ta fille à tirer pour se défendre. Á moins que nies aussi LEUR droit de triompher des détritus qui les agresseraient.


Écrit par : Ben | 12/03/2009

Dans ma dernière phrase, je voulais écrire: "Á moins que tu nies aussi LEUR droit de triompher des détritus qui les agresseraient", et pas "Á moins que nies aussi LEUR droit de triompher des détritus qui les agresseraient"; j'avais omis le mot "tu". La colère a dû me distraire.

Écrit par : Ben | 12/03/2009

en tout cas Ben, tu sembles avoir une haute estime de toi-même au point de te sentir supérieur à tout (justice, police, ...). Tu n'est qu'un individu méprisant avec lequel cela ne vaut même pas la peine de discuter étant donné que tu estimes avoir raison sur tout. T'es le genre de gars qui vaut mieux laisser parler sans réagir et qui finira par se taire à force de ne plus intéresser personne

Écrit par : berny | 13/03/2009

Si tu le permets, ben, encore un mot puis j'arrête. Tu refuse d'admettre que d'autres puissent ne pas partager ton point de vue. C'est une forme de totalitarisme, comme celle justement que tu dénonces dans tes messages. De plus, tu deviens insultant. C'est déplorable. Ce blog devrait permettre un échange d'idées, pas une "musculation des opinions". Il est inutile de se prendre la tête.

Écrit par : berny | 13/03/2009

Du calme, svp! Dans tout pays, système, club ou blog, s'intégrer (et être accueilli) sont des exercices difficiles. Je ne suis qu'un visiteur ici mais au nom du respect que je porte à ce blog, je vous invite tous à vous modérer et repartir sur de meilleures bases de débat.
Ben est un ami dans la vie donc mon impartialité va manquer de crédibilité alors, Berny, demande-toi pourquoi il affiche tant de méfiance des flics et du système judiciaire.
En même temps, demande-toi si tu peux lui accorder ta confiance...
Il est simpliste de décréter que les gens sont des cinglés mystificateurs comme ça vient d'être fait par un anonyme sur le blog de Ben.
Pour émettre un avis tranché sur un sujet, il faut vraiment s'y être frotté.

Écrit par : Tony | 13/03/2009

Bonjour tout le monde, Tony a écrit ce qui convenait : vous n'êtes ici que sur un blog, où vous pouvez échanger des idées. Il est facile de s'emporter, mais ça ne sert qu'à envenimer le débat, qui dès lors ne débouche plus sur rien.
Continuez à discuter, je vous en prie, mais ne vous énervez pas ni ne vous insultez.
Quand on en arrive là, cela signifie généralement qu'on est à court d'arguments.

Écrit par : l'as | 13/03/2009

Vous passez à côté de quelque chose :
pourquoi l'école cristallise-t-elle les rancœurs des adolescents perturbés?
Qu'est-ce qui lui fait endosser le rôle du castrateur?

Tu as une réponse?

Écrit par : Tony | 13/03/2009

Simplement ... ... , le conflit avec l'autorité se réglait dans la famille, à un âge très jeune, pères autoritaires, mères castratrices, peut-être, mais le premiers jalons pour découvrir les limites de la liberté individuelle au sein d'une société étaient posés.
Le rejet, par toute une génération post-68 et leur rejetons de l'autorité sous toutes ses formes (école, police, justice, les autres), la déification de l'individualisme, la sacralisation des attitudes libertaires et anarchistes ont amené la perte de respect pour tout ... la justice, l'autorité, la vie en société, la société et finalement la vie tout court.

Les frustrations ne naissent pas tatn des privations ou de l'autorité imposées aux jeunes que de l'illusion qui leur est donnée qu'ils peuvent (et doivent) tout avoir tout de suite, sans effort, sans contrepartie. Exiger, prendre, voler, détruire par jalousie ou par frustration découlent de là.

Écrit par : Davanlo | 13/03/2009

Effet Papillon. Ce cinglé a commis son forfait car son père possédait des armes à la maison !?
Cela n'a rien à voir ! J'aimerais savoir pourquoi ce cinglé est devenu cinglé ? Quelle est la responsabilité de sa famille, de son milieu social. Ceci dit, des dérangés dangereux, il y en a toujours eu...

Écrit par : Karl | 13/03/2009

Désolé de m'être fâché dans ton blog, l'As, mais pas désolé du tout de m'être fâché contre Berny; il le méritait. Il m'a comparé à ce moins que rien qui a fait un massacre d'innocents et il a comparé l'autodéfense à cette atrocité. Sa mauvaise foi est évidente, à commencer pour lui-même. Si un génocide démarre quelque part, blâmeras-tu les victimes qui se défendent elles-mêmes, Berny? Puisque tu trouves l'autodéfense mauvaise, va au Darfour et dis aux femmes violées et aux opprimés de se laisser torturer, et insulte-les parce s'ils se défendent. Injurier les victimes, c'est flatter les agresseurs; les flatter, c'est faire partie de leur bande. Je répète que je m'excuse auprès de l'As et de ses lecteurs mais surtout pas auprès de toi, Berny.

Écrit par : Ben | 13/03/2009

Bonjour Ben, tu n'as en rien à t'excuser auprès de moi.

Écrit par : l'as | 13/03/2009

Non, il n'a pas commis son crime à cause des armes, mais "grâce" aux armes ... si il lui avait fallu chercher pour en trouver une, trouver le pognon, travailler pour la payer ... c'est une toute autre démarche que de péter un cable et ouvrir un tiroir ...

Écrit par : davanlo | 14/03/2009

Les commentaires sont fermés.