12/03/2009

Pollueur-Payeur : les politiciens ne ressentent pas la honte

large_854484

Je vous en avais parlé il y a quelques semaines : les camions seront bientôt surtaxés en Europe.

"Le parlement européen permet aux états de l'Union européenne d'intégrer les coûts liés au bruit, à la pollution atmosphérique et aux embouteillages à la vignette routière des poids lourds.

"Un premier pas
(premier : donc, les parlementaires européens non élus en prévoient d'autres) important vers le principe de 'pollueur-payeur' est ainsi introduit dans le transport routier", s'est félicité l'eurodéputé belge Saïd El Khadraoui (sp.a), rapporteur du parlement.

Cette réforme de l'eurovignette intègre dans le calcul des tarifications routières pour camions les coûts environnementaux, et non plus seulement les frais liés à l'entretien des infrastructures."
(Donc, quand Daerden vous dit que c'est parce que les autres paient que les routes wallonnes "gratuites" sont en moins bon état, il ment : la vignette pour camions comprend l'entretien)

"Les Etats membres pourront établir un régime 'intelligent' variant en fonction du niveau de pollution des camions ou du moment de la journée. Les entreprises qui investiront dans des camions moins polluants paieront donc moins", ajoute M. El Khadraoui." (mais plus qu'aujourd'hui)

Les Etats membres divergent sur l'affectation de l'argent supplémentaire qui sera généré. (Attention : c'est ici que ça devient croustillant!) Plusieurs refusent que ces revenus supplémentaires soient obligatoirement investis dans des efforts visant à réduire la charge environnementale du transport routier." (C'est à dire : on prend votre fric en prétextant que c'est pour corriger les nuisances "environnementales", mais on va le dépenser à tout autre chose!)  "D'autres rechignent en outre à imputer aux seuls camions le coût lié aux embouteillages." (Sous-entendu : automobilistes, préparez-vous à payer une nouvelle fois!)

Ces mesures seront appliquées dès 2012 pour les camions de plus de 3,5 tonnes.  Ces derniers mois, les professionnels du secteur et les organisations de négoce se sont fortement opposés à cette réforme. Ils redoutent la hausse de leurs frais.

Selon la commission européenne, l'intégration des coûts environnementaux
(environnementaux : quelle blague!) coûterait 0,05 euro par kilomètre. Le coût moyen des transports internationaux devrait augmenter de 10%." (10% "seulement", qui se retrouveront intégralement répercutés dans VOS prix)

Lors de sa création, la communauté européenne avait pour vocation de réduire les charges et donc les prix. Elle visait aussi à favoriser les échanges internationaux.

Désormais, la bureaucratie non élue de l'union européenne veut faire monter tous les prix et limiter les transports transfrontaliers.

Décoiffant, n'est-ce pas?

De plus, elle sanctifie le principe du détournement de taxes à d'autres fins que celles pour lesquelles on feignait de les récolter. Rien de neuf, direz-vous. Non, sauf que c'est désormais officiel, alors qu'avant c'était un secret bien gardé.

La bureaucratie non élue de l'union européenne vient donc de tomber le masque : elle est pour la vie chère, contre les échanges transfrontaliers, et complice de détournements de fonds et abus de pouvoir étatiques.

Commentaires

Le parlement européen, élu ou pas, est une porcherie fasciste.

Écrit par : Ben | 12/03/2009

Plus grosses les administrations, plus fortes les dérives! L'appât était la libre circulation des biens, marchandises, etc... Le résultat est tout le contraire!

Écrit par : Tony | 12/03/2009

eurobligations cherche taxe pour financer interêts bien vu Ben, et la commission européenne c est encore pire!
L'appat était joli et la propagande très lourdement armée, pour le passage à l'Euro particulièrement! Euronews la chaine officielle de propagande me donne envie de gerber tant ce qui y est présenté est orienté.
Bon l euro je lui donne encore 5 à 10 ans à vivre...ca tiendra pas.
Avez vous lu hier que la porcherie fasciste aimerait introduire des eurobligations, ce qui induit des euro interets a payer sur ces euroblig, et donc des euro taxes pour financer ces interets. Les euroblig ne seront jamais remboursées, mais rolled over, comme toutes les dettes nationales.
God bless fiat money and central banking.

Écrit par : thomas | 13/03/2009

Les commentaires sont fermés.