15/03/2009

Bisiluro Piero Taruffi

Depuis hier, la question de l'attribution de paternité de l'étonnante Bisiluro est ouverte : Piero Taruffi ou Carlo Mollino?

Tarf-Gilera

Tarf Gilera de Piero Taruffi, exposée au Museo Biscaretti à Torino

Un article de Mechanix Illustrated de 1952 montre la Double Bullet de Piero Taruffi et nous parle de son record de vitesse effectué sur la Via Appia, à Rome (!), durant lequel il atteignit une vitesse maximum de 313,588 km/h, et une moyenne sur l'aller et retour de 298,507km/h. Lors de cette tentative victorieuse, il avait pulvérisé le précédent record détenu par Goldie Gardner dans la catégorie des deux litres. Ce dernier, au volant d'une MG, avait pourtant atteint l'extraordinaire vitesse de 284,47 km/h.

xlg_double_bullet_0

Le moteur de la voiture de Piero Taruffi était un Maserati 4 cylindres de 1720cm³, doté d'une boîte à 4 rapports. Il était lubrifié à l'huile chaude (comme les Mercedes de course avant guerre), et son mouvement était communiqué par chaîne (!) aux roues arrière. Les quatre roues étaient dotées de suspensions indépendantes.

Cet article nous apprend encore que Taruffi avait l'intention de monter un moteur Ferrari 4,5 litres dans une version plus grande de sa "Double Torpille" (ou Tarf-Gilera) pour l'aligner à Indianapolis, projet qu'il n'a manifestement jamais achevé.

Malgré tout cela, le mystère reste entier : qui est le père de la Bisiluro? Cet article ne permet pas de répondre à la question.

Commentaires

Au printemps 1989, accompagné d'un groupe d'amis, on a visité tous les musées d'automobiles de Turin, ville où j'exportais des voitures d'occasion.
Moi, en tout cas, je ne sais pas qui est le vrai père de la Bisiluro.
Des sites italiens affirment que Mollina est seulement le designer...
Boh?

Écrit par : Tony | 15/03/2009

Bonsoir Tony, la chronologie semble leur donner raison et tort à la fois : Piero Taruffi est le pilote de la première voiture de ce type. L'a-t-il conçue ou non?
Je l'ignore.
En avait-il les moyens?
Contrairement à ce que prétend l'article reproduit, Taruffi n'était pas ingénieur, mais seulement pilote d'un certain talent. Peut-être en était-il l'instigateur, étant donnés les contacts qu'il avait chez Gilera.
En effet, en généralisant, il s'agit de deux motos carénées et attachées par le milieu.

Dès lors, peut-être Carlo Mollino n'a-t-il rien fait d'autre que transformer l'idée de ces deux motos (peut-être née dans le cerveau de Taruffi) en une voiture hyper-légère et tirant parti de l'aérodynamique pour tenir la route. Elle semble de toute façon être née plus tard que la Double Bullet de Taruffi.

Écrit par : l'as | 15/03/2009

Les commentaires sont fermés.