11/05/2009

Fête de l'Iris : le parangon des antifêtes

Le 9 mai, on fêtait l'Europe (c'est à dire, ses fonctionnaires). Vous l'ignoriez? Moi aussi, jusqu'à hier (le 10 mai). J'ai appris l'existence de cette non-fête en la voyant affichée sur l'arrière d'un bus de la Stib.

Hier avait lieu dans le pentagone bruxellois (le centre historique) l'antifête de l'Iris. Fabriquée de toutes pièces il y a vingt ans, suite à la création des sinécures de la région bruxelloise qui permettent aux politiciens locaux de se remplir grassement les poches à nos dépens, cette réjouissance artificielle finit en apothéose par une journée sans voitures censée esbaudir les foules en liesse.

Photo 006

Déviations et interdictions par milliers donnent la mesure exacte de ce qu'est cette "fête", et de ce que devient notre pays

"Le parcours sans voiture pour la Fête de l'Iris attire du monde" m'apprend un journal.

media_xl_911225

Place Rouppe, en face de la FGTB : les copains fêtent les copains

"Le parcours sans voiture de la Fête de l'Iris a été un succès, selon Pascal Smet, sinistre de l'immobilité (sp.a)." (Selon Pascal Smet... mais si on laissait parler les autres, que nous en diraient-ils?)

"Mis à part quelques conducteurs qui ont reçu une réprimande, aucun incident n'a été relevé et l'ambiance était festive." (Personnellement, je me suis rendu au Sablon à pied vers 9 heures - fête des Mères obligeant. L'ambiance était sinistre, la ville morte, et j'ai constaté que j'aurais pu y aller en voiture sans gros problème, tant le maillage du filet était mal fichu).

"L'événement doit être répété mais nous devons peut-être revoir la date." En effet, le parcours sans voiture coïncidait avec la Fête des mères et cela s'est quelque peu ressenti." (Quelque peu : quel amusant euphémisme, utilisé par un type non élu dont le salaire ne dépend pas des aburdités qu'il cautionne)

"Les fleuristes avaient fait connaître leur mécontentement. Ils craignaient de voir le nombre de clients diminuer par rapport aux autres années s'ils n'étaient pas accessibles. En offrant un chèque-taxi de dix euros aux clients qui achetaient un bouquet d'une valeur supérieure à 15 euros, ils se sont tirés d'affaire." (Payer dix euros pour chaque vente de 15 euros? En plus des taxes, loyer, eau-gaz-électricité, TVA et lois sociales? Avec des marges bénéficiaires ratiboisées? Dans ces conditions, il coûterait moins cher de fermer boutique). "Mais les restaurants se sont également plaints de la perte d'une certaine clientèle en raison de l'accessibilité limitée." (D'une certaine clientèle? Laquelle? Celle qui ne chôme pas, n'est pas allocataire sociale et préfère ne pas se laisser couillonner par les lubies des polytocards?)

"Pour l'an prochain, nous devons évaluer cela et peut-être changer la date du parcours sans voiture", a expliqué M. Smet. "Je suis même d'avis d'organiser un tel parcours trois fois dans l'année. Une fois au printemps, une fois pendant les mois d'été et encore une fois en septembre", a-t-il ajouté." (Comme par hasard! Ça fait 5 ans qu'il rabâche son obsession du sans-voitures, chaque fois comme si c'était une idée toute neuve.)

Nous sommes donc confrontés à la technique des petits pas, qui permettra au sinistre de l'immobilité d'imposer ses vues s'il ne se heurte pas à une opposition décidée.

Commentaires

Allez l'as au moins ça amuse le monde sans ces manifs à la con bruxelles est une ville morte le
week-end

Écrit par : NUL | 11/05/2009

Pouah ! et beurk !

Écrit par : Ben | 11/05/2009

un copain que je connais (taximen) la conduis dans son taxi, je peux vous assurez que ce gars est cinglé... P. Smet hein pas mon copain... et des idées il en a encore plein croyez moi en plus de cela il est de la jaquette...

Écrit par : mica | 11/05/2009

Fête de la connerie ouai !
malheureusement y a tjrs des idiots pour trouver ça bien :/
et machin Smet il me tape sur le système ce mec ,je le déteste beurk dans le style petit snob péteux branchouillard il est parfait et totalement inutile nah ! c'est le genre de mec qui n'invente que des conneries qui emmerdent la majorité de la population..

bizz l'As :)

Écrit par : bio | 12/05/2009

L'Iris bruxellois a été créé par le graphiste François Vieira de Matos Chers amis bruxellois et bruxelloises,
À l'occasion de la fête de l'Iris bruxellois, 20 ans après, il est temps pour les habitants de la Région de Bruxelles-Capitale de connaître la vérité.
À savoir : a) Le nom de celui qui a créé leur symbole, l'Iris stylisé choisi par les bruxellois - b) L’arnaque dont j’ai été victime.
Informé récemment de l’affaire, le Président de la Commission européenne, Monsieur José Manuel Barroso s’en est ému.
Assez de scandales politico communautaires belgo belges dont certains ressortissants étrangers en font les frais.
Eléments nouveaux versés au dossier : des documents audio faisant état de magouilles et de cabale politique à mon encontre !
Incroyable, mais vrai !
http://iris-bruxellois-de-vieira.blogzoom.fr/

http://irisbruxelloisarnaque.unblog.fr/a-propos/

Compte tenu des nombreux scandales amputés régulièrement au monde politico belgo belges et autres "têtes nanties"

qui entachent la Belgique, un des pays fondateurs de l’union européenne, une question me taraude l’esprit : À défaut d'être une République, la Belgique serait-elle une "monarchie bananière" ?

Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Le lauréat évincé,

François Vieira

Écrit par : François Vieira | 11/06/2009

Les commentaires sont fermés.