18/05/2009

Banquise arctique : en danger?

media_xl_914652

Bonjour!

Comme vous le savez, le mythe du réchauffement d'origine humaine nous coûte à tous de plus en plus cher, même s'il paraît de moins en moins crédible. Après un hiver assez rigoureux, et un printemps pas sensationnel, nombreux sont ceux qui se mettent à douter des vaticinations catastrophistes dont on nous rebat les oreilles, et qui se sont muées en religion d'état.

Les gens qui ont intérêt à ce que - contre vents et marées - ce dogme reste d'application (c'est à dire, l'ONU, les états taxateurs, certaines formations politiciennes pour qui il représente le beurre et l'argent qu'il rapporte, les électriciens, l'industrie nucléaire, pas mal de scientifiques, les contructeurs automobiles - eh! oui... - etc.) ne manquent jamais de nous le rappeler.

Il y a quelques jours, mon épouse entendait à la télé un quelconque "expert" clamant haut et fort que "ce n'est pas parce que nous avons connu un hiver (très) froid que le réchauffement d'origine humaine est terminé".

Il y a deux jours, un article en ligne nous rappelait que "La dérive de la banquise arctique accélère" (clic! pour lire l'article).

Ah! combien d'encre cette pauvre banquise arctique n'a-t-elle pas fait couler!

En effet, dans notre inconscient collectif d'hommes du nord, elle est emblématique du grand froid, et sa diminution (sans parler de sa disparition, prédite par les mêmes Cassandre professionnelles) semblerait prouver ce réchauffement d'origine humaine qu'aucun fait scientifique ne vient étayer - et surtout pas le bon sens.

Jérôme Weiss, chercheur français qui n'a pas craint d'associer son nom à cette étude malhonnête (car prenant en compte la diminution historique de la banquise en 2007 comme s'il s'agissait d'un fait régulier, alors qu'il s'agit d'un phénomène exceptionnel), ne fait d'ailleurs que suggérer que cette dérive est le reflet du réchauffement cher au coeur du GIEC/IPCC.

Mais comme une image de la réalité vaut mieux que toutes les théories non démontrées, en voici une, publiée par le NSIDC de Boulder (Colorado) qui nous montre l'état de la banquise arctique AUJOURD'HUI.

N_daily_extent_hires

Quelqu'un la voit-il disparaître? 

S'il existe un tel aveugle, il sera certainement fier de payer tout plus cher - dans l'espoir que les politiciens empêchent le ciel de tomber sur sa tête.

Commentaires

Cher As,
Il est évident que le réchauffement climatique s'arrêtera quand l'eau du globe se mettra à bouillir. Mais, que fera-t-on des sous-marins à ce moment?
Donc, encore quelque années à attendre... mais je ne serai plus la pour le constater!
Amitiés

Écrit par : Armand | 18/05/2009

La banquise gèle en hiver et fond en été. Un peu comme mon jardin gèle plus ou moins en hiver. C'est selon des phénomènes chaotiques pas encore bien compris ni expliqués. C'est un peu comme si on tentait de comprendre les remous de l'eau d'une piscine de jardin dans laquelle s'ébrouent des gosses !

Écrit par : Karl | 18/05/2009

Bonsoir Armand, j'ai cherché partout le malheureux ours blanc avec le sort duquel Al Gore nous a mis les larmes aux yeux, et qui est menacé de disparition parce qu'il ne peut plus lancer de boules de neige sur ses petits condisciples. Mais je ne l'ai pas trouvé.

La carte du NSIDC est donc sûrement un faux grossier!

Bonsoir Karl,
ce qui est intéressant, c'est de remarquer où se trouvent les lignes oranges marquant la médiane des glaces de 1979 à 2000, et d'en tirer des conclusions. Entre autres, que la frange Pacifique est apparemment plus froide que celle de l'Atlantique, que le gel ne se répartit pas de manière égale même sur les plateaux continentaux, où en centrant sur la croix marquant le pôle Nord, des points apparemment équidistants sont ou non gelés. Nous sommes donc bien loin de cerner tous les mécanismes impliqués.

Écrit par : l'as | 18/05/2009

la banquise fond Décidément l'as, tu dois avoir un problème avec les ours polaires. Ce n'est pas la première fois en effet que tu parles du mythe du réchauffement climatique, histoire de te donner bonne conscience au volant de ton bolide grand producteur de CO2. Mais des études indépendantes très sérieuses (mais que tu prends soin d'éluder) prévoient que d'ici quelques décennies,la banquise, jusque maintenant permanente, fondra en été, avec des conséquences désastreuses sur l'écosystème polaire et même mondial. En effet, sans couche glaciaire, l'indice de réflexion de la lumière de la région polaire diminuera et la température dans cette zone augmentera en été.Voici un lien, parmi d'autres, qui l'explique http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1342_record_fonte_banquise_arctique.php

Écrit par : berny | 19/05/2009

Bonjour berny, si tu préfères les théories aux faits, je ne peux rien pour toi.

Moi aussi, j'aime une bonne catastrophe... le soir, dans mon fauteuil, et surtout si elle est assortie d'un scénario solide. Mais
dès que le livre est fermé ou la télé éteinte, je suis capable de distinguer le rêve de la réalité.

Demande-toi pourquoi les scénarios de fin du monde te plaisent tant, et pourquoi tu accordes plus de poids à ces hypothèses plaisantes (pour toi) qu'aux phénomènes réels. Ça t'apprendra pas mal de choses sur toi-même.

Écrit par : l'as | 19/05/2009

Ne respire plus Berny, tes poumons sont des gros producteurs de CO2.

Écrit par : Ben | 20/05/2009

Les commentaires sont fermés.