19/05/2009

Atrium : un emplâtre sur une ville de bois

Bonjour!

Photo 001

Photographiée au centre de Bruxelles, cette affiche ornant la vitrine vide d'un magasin désert.

Questions :

- Pourquoi les magasins se vident-ils?

- Pourquoi de moins en moins de gens se lancent-ils dans le petit commerce?

- Pourquoi un organisme officiel (ici, une ASBL créée par la région) cherche-t-il à trouver de nouveaux commerçants?

- Pourquoi semble-t-il important aux fonctionnaires et politiciens régionaux de remplir ces emplacements vides?

- Pourquoi faut-il désormais payer (l'ASBL Atrium, entre autres) pour trouver des locataires pour les emplacements commerciaux, au centre ville surtout?

- Pourquoi la libre entreprise ne rend-elle pas ces locaux naturellement désirables dans ce genre de quartier?

- Pourquoi d'autres communes (telles que les deux Woluwé, par exemple, Watermael-Boitsfort ou Uccle) ne souffrent-elles pas de la même désaffection?

- Pourquoi dans une ville comme Paris, les entreprises quittent-elles le centre historique malgré les efforts financiers consentis par la mairie, pour s'installer en périphérie?

- Pourquoi Bruxelles connaît-elle le même sort?

- Comment des fonctionnaires n'ayant jamais tenu de commerce peuvent-ils savoir ce qui devrait s'installer à tel ou tel autre endroit? Et pourrait y survivre?

- Pourquoi?

Commentaires

Bonjour. Incitation perverse?
ça me fait penser au discours de Di Rupo du 1ier mai 1999: "Jeunes! Cultivez la politique du risque, fondez votre propre entreprise...".
Je me rappelle de son insistance sur "JEUNES"... nous imaginons tous ce qu'il avait derrière la tête... au sens "propre" et figuré :

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a9/%C3%89douard-Henri_Avril_(18).jpg

;-)

Écrit par : Tony | 19/05/2009

Bonjour Tony, Eh! oui... n'est pas Deng Xiao Ping qui veut... Di Rupo nous le prouve chaque jour.
;o)

Écrit par : l'as | 19/05/2009

J'étais plié en deux en te proposant l'image en lien... Après avoir posté, je me suis demandé si je n'étais pas allé trop loin...
;-)
Mais enfin, connaissant "l'apôtre", on peut présumer ce qu'on veut, non?
^^

Écrit par : Tony | 19/05/2009

Cher As,
Avec assez de subsides, on peut remplir des trams à Bruxelles et fabriquer de l'électricité "verte".
Pourquoi la recette ne fonctionnerait-elle pas avec les petites boutiques?
Ah oui, les agressions des clients et boutiquiers.
C'est ça, j'avais oublié ma leçon: La vie, ça n'a pas de prix; pour le reste, il y a des subsides!
Amitiés

Écrit par : Armand | 19/05/2009

Bonjour Armand, tu viens de m'éclairer : les politiciens ont inventé le Mouvement Perpétuel!
Finies les lois de l'économie et de la thermodynamique en particulier, ainsi que de la physique en général : "Donnez-moi un subside, et je déplacerai le soleil" aurait dit Archimède, s'il avait été un politicien actuel.
;o)

Écrit par : l'as | 19/05/2009

Cher As,
Un subside belge, vu le risque d'inflation (style Islandais), est-il suffisamment rigide pour servir de point d'appui afin de soulever le soleil, même pendant une éclipse totale?
Et les subsides en pièces d'or au chocolat fondent si facilement avec le réchauffement climatique: ça va chauffer disent déjà les quelques politiciens magouilleurs qui nous restent!
Amitiés

Écrit par : Armand | 19/05/2009

bin j'en sais trop rien ... mais rue du bailli aussi ,par exemple les "beaux" commerces quittent l'endroit pour s'installer ailleurs ,dans d'autres quartiers ou carrément en dehors du côté de Waterloo
pour la rue du bailli ,je crois que c'est une histoire de trop de taxes à payer ,loyers trop cher etc ...
biZZ l'As ;)

Écrit par : bio | 19/05/2009

BONNE QUESTION J'ai un texte qui doit sortir sur ce thème dans les 15 jours. "Le centre vide".
J'ai participé à des réunions avec DRP (Droit de Rouler et de Parquer) sur ce thème. En fait, dans le centre ville, on rend la circulation impossible pour désinciter le sgens à prendre leur voiture. Comme ils ne prennent pas les transports en commun qui, rappelons-le, ne compensent en rien l'usage d'une voiture, ils ne viennent plus en aussi grand nombre. Il ceux qui n'ont pas de voiture… Donc les magasins de qualité disparaissent et sont remplacés par les boutiques pour téléphoner à Tiziouzou, les soldeurs, les sex-shop vidéo etc. et les pittas ou autres fast food… Mais la ville préfère. Pourquoi? Parce que les propriétaires des belles boutiques ont un siège de société en Brabant Wallon par exemple où ils paient leurs impôts!Ils ne votent pas non plus à Bruxelles et ne peuvent donc empêcher l'hystérique Pascal Smet et autres talibans verts. En revanche, le type qui a un nightshop vidéo-sexo-téléphono-pitta, lui il habite à l'étage et votre là… et paie ses taxes là. De plus, comme l'échevin écolo se fout de l'économie et que l'économie se fout du reste, tous ces gens font des lois et règlements léonins qui produisent des effets pervers à plus savoir qu'en faire. Et voilà comment on tue les centres villes. Bientôt, ça ressemblera aux villes de province américaines! En tout cas, moi, j'achète de plus en plus à l'étranger par internet… Je vais plus au restau en ville, ni au cinéma, ni au concert… J'évite le centre de Bruxelles autant que possible. Idem pour le Shopping Center de Woluwe où le parking est devenu payant. J'y vais forcé et contraint et j'essaie de filer avant une demi heure pour ne pas payer ces bandits des parkings. Je connais personnellement une personne responsable de la fiscalité d'une grande commune de Bruxelles. Il faut l'entendre parler des politiques, de leur obsession de la taxe et des parcmètres… Ils ne savent plus où aller dévaliser les gens. Mais des gens commencent à réagir et à parler de racket… En France et ici aussi. Je crois que les gens commencent à comprendre que les beaux arguments écologistes pourrissent l'existence sans rien améliorer.

Écrit par : Amadeus | 25/05/2009

Les commentaires sont fermés.