29/05/2009

justice toujours plus chère

Sans titre

"justice toujours plus chère" m'apprend un article de journal.

"Le département de la justice a dépensé 105 millions d'euros en 2008, plus que le budget prévu. Son coût de fonctionnement a doublé en 8 ans." (soit un taux d'inflation judiciaire de +- 12% l'an!)

L'an dernier, les dépenses - de la téléphonie aux analyses ADN - ont atteint 105 millions, contre 89,6 millions prévus.

"Pour cette année aussi, on craint le pire, alors que le budget prévu est de 89,4 millions, soit un peu moins que l'an dernier. Il est grand temps que des mesures soient prises pour endiguer les augmentations de coûts de la justice", souligne Eric Beaucourt, vice-président de la commission de modernisation de l'ordre judiciaire.

En l'an 2000, les dépenses s'élevaient encore à 47 millions d'euros; en 2007, elles ne dépassaient pas 89,2 millions.

La facture de téléphonie a explosé. En 2008, ces frais s'élevaient à 21,2 millions d'euros, 8 millions d'arriérés de paiement pour des factures d'années précédentes compris.

Traducteurs et interprètes ont été payés 18 millions d'euros (plus 2,5 millions par rapport à 2007). Les huissiers ont reçu 14 millions l'an dernier (plus 3,6 millions de plus qu'en 2007). Assistance judiciaire et toxicologie se sont élevées à 105 millions (budget prévu de 89,6 millions)." 

Réflexions :


- 1) Soit le rapporteur de l'article était en guerre contre l'arithmétique (21,2+18+14+105 = 158,2, et non 105 millions d'euros tel qu'annoncé), soit on nous cache soigneusement d'autres postes, qui sont comptabilisés hors budget.

- 2) Outre les appels personnels faits aux frais du département, ce qui a fait exploser les frais de téléphonie sont les écoutes généralisées de suspects et les enquêtes sur les coups de fil qu'ils ont passés - dignes de la démocratie populaire d'URSS sous Staline.

-3) Or, malgré tout cet argent dépensé, la justice belge est de plus en plus ankylosée, de moins en moins efficace contre les truands, et de plus en plus agressive contre les habitants honnêtes - au premier titre desquels se trouvent les automobilistes et les employeurs.

A force de se disperser sur tout et n'importe quoi sous l'égide des politiciens et gens de l'état, elle se trouve donc dans une situation de rendements dégressifs, où toujours plus d'argent donne toujours moins de résultats.

La justice belge est au bord de l'implosion, et le post suivant le démontrera.

Les commentaires sont fermés.