02/06/2009

GM a déposé son bilan

media_xl_924881

"General Motors a déposé son bilan" m'apprend un article de journal.

Fichtre! Quelle nouvelle!

Dire que je vous l'avais annoncée en exclusivité il y a trois ans au moins - alors qu'aucun "informateur" reconnu n'en soufflait le moindre mot (facile à vérifier : parcourez la liste de mes posts - à droite; vous tomberez dessus). 

M'autorisez-vous à m'auto-congratuler?

Revenons-en à cette faillite recourant au fameux chapitre 11 - qui met le failli pour un temps à l'abri de ses débiteurs.

"General Motors (GM), ex-numéro un mondial, a déposé lundi son bilan devant le tribunal des faillites du district sud de New York. GM a invoqué le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, qui permet à une entreprise de se restructurer à l'abri de ses créanciers sous la supervision d'un juge.

Une nouvelle entité détenue à une très large majorité par les gouvernements américain et canadien devrait être créée dans un premier temps, et débarrassée de ses actifs les moins rentables. L'état américain apportera 30,1 milliards de dollars et contrôlera 60% de son capital. L'état canadien et la province d'Ontario, où GM possède de nombreuses usines, verseront 9,5 milliards de dollars, et obtiendront 12% du capital.

Le fonds à gestion syndicale chargé de financer la couverture médicale des retraités de General Motors recevra 17,5% tandis que 10% reviendront aux détenteurs d'obligations non garanties. 54% de ces derniers ont accepté ce week-end l'offre gouvernementale, les autres ayant choisi de se battre devant la justice pour espérer récupérer leur dû. Les actionnaires perdront leur mise."

Conclusions :

Les états américain et canadien feront peut-être une bonne affaire d'ici quelque temps en revendant GM, qui aura subi une cure d'amaigrissement forcé.

Le fonds syndical à l'origine de la majeure partie des maux économiques de GM en tirera aussi des bénéfices.

Les équipementiers et revendeurs ne seront pas acculés au dépôt de bilan.

Les détenteurs d'obligations GM non garanties (la très grande majorité) recevront des cacahouettes.

Certains ouvriers et employés conserveront un travail dans la coquille exsangue de l'ex-Numero Uno mondial.

Les actionnaires perdront tout.

Qui gagne à ce plan de sauvetage?

Commentaires

Comme ici Les escrocs de l'état gagnent. Ce plan est illégal car Obamarx l'impose seul, sans l'accord du parlement, et SANS QU'AUCUNE LOI NE LE PERMETTE. Rien n'autorise et tout interdit à l'état d'acheter des entreprises; ce n'est pas son rôle. Quand il le fait, c'est que le pays a sombré dans le communisme ou le fascisme.

Comme ici.

Écrit par : Ben | 02/06/2009

En plus, l'état a la part belle, puisque ce n'est pas "lui" qui licencie mais ces méchants actionnaires qui ne s'intéressent qu'à l'argent.
Vive les fonctionnaires sauveurs!

Écrit par : Tony | 02/06/2009

Bonjour Ben, Qui gagne?
Les escrocs de l'état comme tu dis, les incapables de l'état comme je dis, les syndicats, certains hauts dirigeants de GM qui resteront en place, certains de ses ouvriers et employés, certains équipementiers et revendeurs.

Qui perd?
Les détenteurs d'obligations, les actionnaires, et surtout LES CONTRIBUABLES AMERICAINS, à qui Obama vient d'imposer un poids mort de plus, financé par les taxes qu'on leur prend.

Écrit par : l'as | 02/06/2009

Cher As,
Tu demandes "Qui gagne?"
Mais, ce sont évidemment les conducteurs de vélos et les écologistes qui leur vendent ces véhicules, en version biodégradable!
Amitiés

Écrit par : Armand | 02/06/2009

Les commentaires sont fermés.