15/06/2009

Travaux : ils existent pour vous empêcher de circuler

Bonjour!

Tentiez-vous de circuler autour de Bruxelles ou d'Anvers samedi? Si vous vous êtes retrouvé dans cette (grosse) entreprise qui ne connaît pas la crise : les bouchons, voilà pourquoi...


"Des files autour de Bruxelles et d'Anvers résultent de travaux sur le ring de Bruxelles à Drogenbos et sur l'E17 à Kruibeke.

D'autres travaux auront lieu sur l'autre partie du ring bruxellois "juste avant l'exode des vacanciers vers le sud". Une seule bande de circulation sera disponible le premier week-end de juillet sur la principale route menant du sud.

"Comment peut-on organiser des travaux qui dureront deux semaines lors des départs des vacanciers et fermer presque complètement l'autoroute ? On ne peut nous dire qu'il n'y avait pas d'autres moments pour le faire", dit Touring."

Travaux : leur seule fonction, c'est de réduire votre liberté.

Commentaires

"Travaux : leur seule fonction, c'est de réduire votre liberté"

Oui, comme tout ce qui vient de l'état.

Écrit par : Ben | 15/06/2009

super raisonnement. cessons les travaux sur les routes, laissons fleurir les nids de poule. Et après, vous vous plaindrez pour vos amortisseurs. J'irai bien implanter une éolienne dans ton jardin. Avec le vent que tu fais, y aurait de quoi alimenter tout Bruxelles.

Écrit par : Berny | 17/06/2009

Berny, il n'est pas nécessaire de vous montrer offensant : l'insulte ne donne jamais raison.

Je pourrais moi aussi très facilement vous traiter de sac à vent. Cela constituerait-il un argument logique?

Je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à ce blog, ce qui me pousse à reproduire des articles et à les commenter de manière parfois lapidaire.

Dans ce cas-ci, je disais que les travaux routiers tels que nous les subissons pour le moment ont pour fonction principale de limiter la liberté de déplacement : travaux interminables, qui s'étalent sur des kilomètres sans un seul ouvrier visible, trottoirs élargis sans piétons pour les parcourir, feux de signalisation inutiles à tous les coins de rues, voies carrossables rendues plus étroites sans autre raison que de gêner les automobilistes, bandes de circulation interdites aux véhicules privés mais données en usage quasi exclusif à la STIB ou aux autres transports dits publics, poteaux pour empêcher le stationnement, places de parking supprimées au profit de vélos en location auxquels personne ne recourt, etc.

L'extrême majorité des travaux actuels vise non pas à réparer des nids de poules, mais au contraire à priver les habitants de leur liberté de déplacement.

Écrit par : l'as | 17/06/2009

Les commentaires sont fermés.