20/06/2009

Députés belges : ils veulent plus!

http://farm4.static.flickr.com/3278/2581084227_09fabf3840.jpg

"Des dépités veulent gagner plus" apprends-je fortuitement.

Diable! Qui ne le voudrait? Mais comment faire?

"Des chefs de groupes parlementaires veulent obtenir l'exonération fiscale d'une partie de leur salaire complémentaire et l'autorisation de dépasser le montant forfaitaire maximum.

"Les réunions, les restaurants, les conférences de presse, tout le relationnel, cela coûte de l'argent", souligne Daniel Bacquelaine, chef de groupe MR à la Chambre. Jean-Marc Nollet (Ecolo-Groen) est plus sceptique: "ce qu'on reçoit suffit amplement", dit-il.

Interpellé en 2008, le sinistre des finances Didier Reynders (MR) a répondu favorablement, contre l'avis de son administration, d'où mise au frigo du dossier. Les dossiers fiscaux de plusieurs chefs de groupe sont bloqués depuis.

Plusieurs ont pris un avocat pour se défendre, confirme le chef de groupe PS au parlement wallon Maurice Bayenet. L'administration attend une nouvelle réponse du sinistre."

Ne recevant que 15.000 euros par mois, plus 1.845 euros pour leurs frais professionnels, on comprend que les dépités belges soient un peu gênés le 31, par ces temps de pain cher et de lait bon marché.

Cependant, comme ils votent les lois qui s'appliquent à eux, une bonne part - mais pas tout, hélas! - de leurs émoluments n'est pas taxable (contrairement au sort réservé au commun des contribuables belges). Ce qu'ils demandent donc - justement - c'est qu'une part plus grande de leur salaire ne soit pas soumise à l'appétit insatiable du fisc.

Cela prouve au moins qu'ils sont lucides : ils connaissent bien la principale cause d'appauvrissement des habitants de Belle Gique.

Commentaires

En fait, ils disent : "A bas NOS taxes!". oui, lucides!

Écrit par : Tony | 20/06/2009

Cher As,
Pour supprimer les effets de l'inflation sur le pouvoir d'achat et les prix, il suffit de tout indexer (absolument tout, prix et revenus).
De même, pour supprimer les effets pernicieux des taxes sur les salaires, appointements, honoraires et frais, il faudrait créer de la monnaie pour le montant recherché et de supprimer les taxes (Ben va être content)!
Et pour l'inflation?
Comme tout serait indexé par la proposition N° 1, seul l'argent noir des paradis fiscaux perdrait de sa valeur...
Merde, ce sont justement eux qui votent les lois!
Amitiés

Écrit par : Armand | 20/06/2009

Oui! Á bas LEURS taxes! Ils m'ont volé mon slogan! T'as déjà vu des esclavagistes qui voulaient moins, l'As?

Écrit par : Ben | 20/06/2009

Bonsoir mes amis, Tony : ils savent, n'en doute pas.

Armand,
indexation, piège à c...
;o)

Ben,
on ne peut pas dire qu'ils soient esclavagistes, car un esclave est une propriété cessible, ce que nous ne sommes pas. Disons plutôt qu'ils sont nos saigneurs, et nous leurs serfs.
C'est comme ça, du moins, qu'ils l'imaginent.
Or, tant qu'il n'y a pas de concurrence correctrice de leur pouvoir, pourquoi pas "toujours plus"?

Écrit par : l'as | 20/06/2009

bonjour l'as,
tu remarquera que les parlementaires les plus raisonnables sont encore les écolos, non? Sinon, pourquoi cites-tu JM Nollet?

Écrit par : Berny | 21/06/2009

Bonjour Berny, je l'ai déjà raconté sur ce site il y a un certain temps : je connais quelqu'un qui travaille aux cuisines de Val Duchesse.

Tu t'en souviens peut-être : les écolos ont déjà fait partie d'un gouvernement fédéral avec Verhofstadt.

Au début de leur mandat, ils ne demandaient que sandwiches et bière aux cuisiniers de Val Duchesse. Mais plus le temps a passé, plus ils se sont laissés aller à leurs goûts de luxe. Et lorsque l'hallali a été sonné, que tous les sondages les donnaient pour grands perdants des élections suivantes, finies les tartines et la Pils. Ils réveillaient les équipes de cuisiniers de Val Duchesse en pleine nuit pour se faire servir homards, caviar et champagne.

Ils viennent d'être remis en selle; je gage qu'ils ne verront plus les choses de la même manière dans quelque temps.

Pour ce qui concerne les principes :

-1) je n'ai pas cité J-M Nollet; j'ai collé/copié honnêtement, comme à mon habitude;

-2) distinguons l'homme public (ce qu'il répond à un journaliste sur une question "délicate") de l'homme privé (ce qu'il dit ou fait lorsqu'aucun journaliste ne lui demande son opinion);

-3) a priori, je n'ai rien à reprocher aux écolos en tant que personnes; c'est leur capacité de nuisance en tant qu'élus qui me gène;

-4) l'honnêteté et la rectitude morale éventuelles de Nollet ou d'autres écolos ne changeront rien à leur capacité de nuisance : fourbes ou honnêtes, elle restera pleine et entière.

Écrit par : l'as | 21/06/2009

on va voir ... Si on obtient la victoire, il faut être capable de l'assumer et d'occuper le terrain. Si l'on n'a rien à proposer de nouveau, il ne sert à rien de renverser le pouvoir en place.(Stratégie d'Alynski)
Je fais confiance au parti Ecolo...
Marcelle Pâques

Écrit par : marcelle Pâques | 21/06/2009

Ils ont raison.
Nous avons étés assez cons pour les élires.

Écrit par : NUL | 23/06/2009

Les commentaires sont fermés.