24/06/2009

Prisons : à quoi servent-elles?

"200 à 300 détenus vont être libérés anticipativement, afin d'éviter les traditionnelles échauffourées d'été dans les prisons surpeuplées. Selon les syndicats, il s'agit de "libérations d'urgence" car "la situation est intenable", m'apprend un journal en ligne.

"Les prisons accueillent actuellement 10.500 détenus pour 8.500 places. Plus la chaleur augmente, plus le risque de mécontentement dans les prisons augmente.

Stefaan De Clerck (CD&V), sinistre de l'injustice, s'apprête à renvoyer, avec un peu d'avance, 200 à 300 détenus. "Surtout de gens condamnés à des peines allant de trois à cinq ans et qui sont presque au bout de leur peine", explique Luc Neirynck (CSC). "Le ministre veut ramener la population carcérale sous la barre des 10.000 détenus"." (Comment? En supprimant une bonne partie du code civil actuel?)

"Selon le syndicaliste, cette mesure intervient en attendant que 500 détenus soient transférés à la prison de Tilburg, aux Pays-Bas, où la Belgique va louer une prison inoccupée."

Quelle justice pour la Belgique?

Stefaan De Clerck ne se demande pas à quelles conditions les futurs relaxés doivent répondre (volonté de rembourser les victimes, amendement, manque de danger, etc.). Non : il se borne à quantifier le nombre de ceux qui devraient partir pour rendre le travail en milieu carcéral plus facile (... en exportant cette violence potentielle dans les rues).

Il nous dit qu'il s'agit de condamnés à 3 à 5 ans (donc pas des enfants de coeur) en fin de peine. En fin de quelle partie de leur peine, puisqu'ils sont déjà libérables aux deux tiers, soit après avoir subi un emprisonnement de deux à trois ans?

Il feront donc encore moins que cela.

Dès lors se pose la question : si le prononcé de peines de 3 à 5 ans ne correspond plus à aucune réalité, pourquoi les conserver dans le code civil?

Par ailleurs, l'état belge va louer une prison inoccupée en Hollande. Cherchez l'erreur : chez nous, elles sont surpeuplées. A cent kilomètres, il en existe qui sont vides.

Pourquoi?

Parce que les Hollandais sont moins sévères que nous? Plus sévères? Plus prévoyants? Meilleurs gestionnaires?

Ces libérations anticipées sans garanties d'amendement, au seul prétexte d'éviter les révoltes estivales dans nos prisons, montrent au moins deux choses : 

-1) alors que le "SPF" justice est le plus cher de tous les sinistères, il est aussi le plus désargenté et le plus incapable de mener à bien sa vraie mission (s'en prendre aux truands);

-2) entre les habitants paisibles de Belgique et les syndicats de gardiens de prison, Stefaan De Clerck a choisi : ce sont les syndicats de gardiens qui l'emportent; il est essentiel de préserver leur quiétude.

Pour rappel : l'épouse d'un couple d'amis s'était fait abîmer sa voiture par une petite crapule il y a bientôt trois ans. Bien sûr, la justice belge n'a pas trouvé le temps de traiter son affaire, et encore moins de le forcer à payer les dégats qu'il avait commis.

La justice belge n'est plus qu'un épouvantail creux, perpétuant mollement ses traditions sans plus y croire, mais servant surtout, par le biais des amendes routières, à faire cracher les honnêtes gens au bassinet des finances de l'état.

Commentaires

la solution est vieille comme le monde! La lampe "warning" s'allume, débranchons-la!

Écrit par : Tony | 24/06/2009

La "justice" belge sert à torturer le peuple et à rien d'autre, comme toutes les administrations des pays fascistes.

Écrit par : Ben | 24/06/2009

Ah, au fait! Vider un peu les prisons sert aussi à y dégager de l'espace pour y mettre les opposants politiques que le troupeau de nazis compte incarcérer.

Écrit par : Ben | 24/06/2009

Il y a longtemps que je me protège moi même.
Dans ce pays il vaut mieux être un assassin vivant qu'une victime morte.
Voyez le pauvre jos pour un mp3 ou on en est...

Écrit par : NUL | 25/06/2009

Les commentaires sont fermés.