30/12/2009

Grippe A H1N1, où es-tu?

Un article pose la question angoissante : "Pas de grippe H1N1 en 2010?

Nous serons peut-être épargnés par une deuxième épidémie de grippe A en 2010, selon Marc Van Ranst, virologue de la cellule Influenza.
 
"Depuis la mi-décembre, nous ne parlons plus d'épidémie de grippe H1N1. Nous sommes tombés à 2.370 nouveaux cas par semaine, après un pic de 50.415 fin octobre."
 
Selon le docteur Renaat Peleman de l'UZ Gand, il est même possible qu'il n'y ait pas de deuxième épidémie. "Il n'y a qu'à regarder le cas de l'Australie, où c'est désormais l'été. Il n'y a eu là-bas qu'une seule vague".
 
De plus, il existe une sérieuse probabilité que nous n'ayons pas affaire à une épidémie de grippe saisonnière annuelle, qui connaît généralement un pic fin février. "Il est déjà arrivé que lors de précédentes pandémies, on voie régresser la grippe classique", explique Marc Van Ranst. "A cette époque de l'année, on constate normalement une augmentation du nombre de cas de grippe classique mais cette année pas encore"."

Qu'en pensent les gens?

En Suisse, il y a eu si peu de vaccinations que le gouvernement a décidé de vendre les surplus qui pouvaient l'être, et de donner le reste à des pays du tiers monde.

En France, malgré les gesticulations de Sarkozy, 2 millions de doses à peine ont été administrés. 18 autres millions connaîtront probablement le même sort que leurs homologues helvétiques.

Lorsque les Belges ont su que Laurette Onkelinx, leur sinistre de la santé, prenait la pandémie au sérieux, ils ont de suite compris qu'il n'y avait rien à craindre. Dès lors, faut-il avoir peur d'une deuxième vague de la grippe A H1N1? Bien sûr que non, puisqu'on n'a pas encore vu la première!

Et les cas avérés, me direz-vous?

Savez-vous comment on recense les malades de grippe mexicaine? Si leurs symptomes correspondent vaguement à ceux décrits par l'OMS, alors il s'agit assurément d'une grippe A. Et quels sont ces symptomes? Eh bien... ils ressemblent comme deux goutttes d'eau à ceux de la banale grippe saisonnière. Voilà pourquoi, malgré tout, on est parvenu à relever des cas de grippe H1N1. Et voilà pourquoi, aussi on constate une "curieuse" disparition de la grippe banale : on ne peut quand même pas compter les mêmes malades deux fois, n'est-ce pas?

Mais si cette maladie est imaginaire, pourquoi tout ce cirque? Parce qu'il rapporte gros : à l'OMS (satellite de la malfaisante ONU), des milliards de dollars par an; aux firmes pharmaceutiques, des sommes plus importantes encore; aux politiciens, des voix, c'est à dire : pouvoir et argent.

Malgré tout ce que j'en dis, faut-il prendre la grippe H1N1 au sérieux? Certainement. Autant que le Dr Margaret Chan, directrice de l'OMS : il y a deux jours, elle a reconnu ne pas avoir été vaccinée contre le virus de la grippe mexicaine. Elle n'en aurait pas encore eu le temps...

Commentaires

Moi, à chaque fois qu'on annonce une fin du monde, je me demande quelle sera la prochaine!
Au début des années 80, lorsque j'étais lycéen, les profs nous disaient, tout catastrophés, que les chiffres d'une nouvelle maladie ultra-mortelle appelée SIDA augmentaient de façon exponentielle et que (si tout allait bien), comme on était partis, l'humanité allait disparaitre dans une génération... deux si on a du bol!
Maintenant, les Témoins de la nature et du climat pensent qu'on est trop nombreux et qu'on épuise la planète... Avec tout ce qu'on entend, je ne suis pas très rassuré... Heureusement, je lis "La route nous appartient"...
;-)

Écrit par : Tony | 30/12/2009

Bonsoir Tony, Tu seras damné, parce que tu es un homme de peu de foi
;o)

Écrit par : l'as | 30/12/2009

Les commentaires sont fermés.