02/01/2010

Deux noyés dans le canal de Willebroek au Nouvel An

Toujours dans le cadre des nouvelles macabres que le politiquement correct (la peste soit des hypocrites et des nouveaux censeurs!) interdit de trouver drôles, voici un autre post. On pourrait le classer dans la rubrique "pas de chance". Mais d'autres légendes conviendront probablement mieux.

" Une Renault Clio est tombée dans le canal de Willebroek au Quai des Armateurs à Bruxelles, le 1er janvier 2010, peu avant 4 heures. Ses occupants, quatre Français de 22 ans, étaient venus fêter le Nouvel An à Bruxelles. Ils se sont probablement perdus et ont débouché sur le Quai des Péniches.
 
Selon les témoins, le conducteur roulait trop vite et n'a pas vu que le quai se terminait par un carrefour en T. Il a roulé droit dans l'eau. Les deux passagers à l'arrière, un jeune homme et une jeune femme, sont sortis en nageant. Par contre, le conducteur et la passagère qui se trouvait à l'avant ont dû être délivrés par les pompiers. Malheureusement, pour la jeune femme il était trop tard.
 
Le conducteur a été transporté à l'hôpital Saint-Pierre, où il est mort dans le courant de la journée. Le parquet a indiqué qu'il ne savait pas s'il roulait sous influence de l'alcool. Une étude toxicologique sera menée pour établir si c'était le cas."

Et pourtant, les flics le disent assez : boire (la tasse) ou conduire, il faut choisir!

Commentaires

Cher As,
Il est possible que si je connaissais un ou deux passagers personnellement, j'aurais davantage de pitié car ils ne conduisaient tout de même pas tous les quatre en même temps...
Amitiés

Écrit par : Armand | 02/01/2010

Bonjour Armand, dès qu'il s'agit de personnes qu'on connaît, la donne change, bien sûr. Mais à part Dieu, s'il existe, personne ne peut se sentir responsable de tout ce qui arrive, ou ne peut être tenu d'empathie avec tous les malheurs du monde.

Thomas de Quincey passe pour l'inventeur de l'humour noir. J'aime assez ce genre littéraire, visiblement passé de mode en "nos" jours abrutis.

Écrit par : l'as | 02/01/2010

Daerden aurait sans doute conclu que : conduire ou choisir, il faut boire! :-(
Noir, noir...
C'est bien malheureux, on ne peut pas dire le contraire.
Heureusement que les rescapés savaient nager, ce qui n'est pas aussi évident, surtout à 4 heures du mat dans un canal gelé.

Écrit par : Tony | 02/01/2010

trop parler peu tuer allez tous niqué vos mere bande de pd vous parler sans savoir
le conducteur etai mon meilleur ami et il ne buvez jamais alors fermé vos guelle et je vous espere une mort lente et douloureuse
de l humour noir sur un evenement aussi triste
c comme plaisenter sur les juif qui on etai gazé
nique la belgique

Écrit par : vivien | 14/03/2010

Les commentaires sont fermés.