03/01/2010

Obama, c'est le changement

http://kozinets.net/__oneclick_uploads/2008/10/obama_shep_print_final2.jpg

On dira ce qu'on veut, mais depuis qu'Obama a été élu, le changement est en route aux States. Il avait promis de fermer Guantanamo, et c'est fait. Comment? Non?... Enfin : il avait dit qu'il sortirait les GI's d'Irak, et c'est fait. Comment? Ca non plus?... Il avait juré de quitter l'Afghanistan, et c'est presque fait. Comment? Il vient de promettre l'envoi de 30.000 soldats américains en plus dans ce bourbier?... Mais alors, pourquoi lui a-t-on décerné le prix Nobel de la Paix en catastrophe? Uniquement à cause de son délit de belle gueule?

Quoi qu'il en soit, il est certain qu'il ne lancera plus le moindre Américain dans de quelconques aventures impériales.

Pas même au Yémen?

- Le 25 décembre 2009, un ahuri appelé Abdulmutallab aurait tenté de se faire exploser (bien trop maladroitement pour que ce soit honnête) dans le vol Amsterdam Detroit. Aussitôt, les services secrets ont désigné la branche yéménite d'Al Qaïda comme responsable, et les files dans les aéroports se sont allongées démesurément (3 heures avant d'embarquer pour les USA!), dans l'attente "unanime" des scanners.

- Gordon Brown, 1er sinistre d'Angleterre (avant ça, il occupait le poste subalterne de Chancelier de l'Echiquier (= sinistre des finances) et y a démontré son exceptionnelle perspicacité en vendant 500 tonnes d'or de la Bank of England au plus bas absolu de ces 30 dernières années) a immédiatement présenté à ses concitoyens des voeux pleins de formules belliqueuses, de guerre au terrorisme, et de poursuite des méchants jusque dans leurs nouveaux sanctuaires (au Yémen?).

- Depuis pas mal de temps, on nous rebat les oreilles avec les pirates somaliens, les combats meurtriers entre factions musulmanes rivales en Somalie (shebab contre wahhabites proches de l'Arabie Saoudite et soufistes d'Ahlu Sunna wal Jamaa ) - pour préparer le terrain?

- Enfin (et dans le désordre), des réfugiés d'Ethiopie (60,8% de chrétiens et 32% de musulmans) et de Somalie (100% de musulmans) se dispersent un peu partout, avec des heurs et malheurs (comme à la Croix Rouge d'Yvoir, par exemple.  ;o)  ) Cela montre que les civils quittent ces pays s'ils le peuvent, et donc que la situation y empire.

Ici, je sens qu'une carte de la région s'impose :

East Africa Map

Comme vous le constatez, Soudan, Erythrée, Ethiopie et Somalie constituent ce qu'on appelle la Corne de l'Afrique. En face se trouve le Yémen. Cette exceptionnelle position géographique, qui clôt le passage au pétrole (saoudien, irakien, lybien et iranien) explique l'intérêt que présentent ces pays, pourtant pauvres parmi les pauvres.

Est-ce là qu'Obama, l'homme du changement, se prépare à envoyer des troupes avec l'aide de son ami anglais ?

Aujourd'hui, nous apprenons que les ambassades américaine et anglaise au Yémen ont fermé leurs portes, et qu'Obama va envoyer de l'aide militaire aux dirigeants de ce pays.

On dirait bien que les hostilités ont démarré.

Commentaires

Cher As,
Pour les avions, il y a les partisans d'une sécurité renforcée et ceux qui croient en un monde ou chacun s'aime.
Les gens pressés (les politiciens, par exemple) pourraient voyager dans des avions spéciaux non contrôlés.
Ils pourraient même se munir d'armes individuelles pour "une défense préventive" efficace.
Ainsi, chacun trouverait son bonheur.
Amitiés

Écrit par : Armand | 03/01/2010

Bonsoir Armand, les avions spéciaux existent déjà. Comme le disait Oscar Wilde : la Nature imite l'Art.

Écrit par : l'as | 03/01/2010

"Quoi qu'il en soit, il est certain qu'il ne lancera plus le moindre Américain dans de quelconques aventures impériales"

Dis-tu ça sérieusement ou avec le même sarcasme qu'au début de l'article, l'As? Si c'est sérieusement, qu'est-ce qui te fait penser cela?

Écrit par : Ben | 03/01/2010

Au cas où l'opinion publique serait trop hostile à cette nouvelle guerre éventuelle, par exemple.

Écrit par : Ben | 03/01/2010

Bonsoir Ben, au risque de déplaire à mes lecteurs sérieux, j'ironise.

Écrit par : l'as | 03/01/2010

Je me doutais que tu sarcasmifiais, l'As, mais je m'étais dit que tu avais peut-être eu vent de réticence, dans le peuple ou dans l'armée elle-même, à s'engager dans une guerre supplémentaire. Car le Yémen et sans doute aussi l'Iran après l'Irak, l'Afghanistan, le Pakistan et le Cannabistan, ça doit sembler énorme comme effort de guerre à ceux qui doivent vraiment l'assumer, c'est à dire les soldats, leurs familles ainsi que les contribuables.

Il n'est pas exagéré de dire que ce serait quasiment une guerre mondiale, ou en tout cas un retour des conflits continuels par Tiers-Monde interposé de la guerre froide. En est-on arrivé à ce que l'étendue des guerres et la crédibilité nulle de l'attentat du 25 décembre freine la participation des subalternes? Il y eut parfois des désistements massifs justifiés du service militaire. Maintenant que le verrouillage de la route moyen-orientale du pétrole devient évident, juste au vu des cartes géographiques, l'opinion publique américaine et mondiale trouveraient-elles le motif et la volonté de refuser la guerre sans fin? Car on voit bien ici que c'est le but: des guerres sans interruption, mais elles ne peuvent plus rallier le peuple lorsqu'elles s'annoncent interminables.

Écrit par : Ben | 04/01/2010

Les commentaires sont fermés.