03/01/2010

Voitures de joie

http://newsimg.bbc.co.uk/media/images/44261000/jpg/_44261614_car416afp.jpg

 

Vous le savez : une belle tradition de réjouissances de la Saint Sylvestre s'installe gentiment chez nos voisins français. L'an passé, 1147 voitures avaient été incendiées la nuit du 31 décembre, afin d'illuminer le début d'année des enfants pauvres et de leurs parents. Cette fois-ci, 1137 véhicules seulement ont été brûlés durant le réveillon.

Pourquoi cette accalmie?

- Est-ce un effet de la crise?

- Le renchérissement de l'essence met-il le cocktail Molotov hors de portée des plus petites bourses?

- Les banlieusards ont-ils moins de voitures, et donc moins d'occasions de réjouissances?

- La RATP et la SNCF remplacent-elles de plus en plus les Renault si chères au coeur de nos voisins français?

- Le Karcher de Sarkozy a-t-il éteint ces dix feux - de moins - avant même qu'ils ne fussent allumés?

Comme les écologistes vous le répètent, si c'est la pauvreté grandissante qui est responsable de cette accalmie, elle a du bon.

Et lorsqu'il ne restera plus assez de voitures à brûler, que pourra-t-on incendier pour fêter dignement l'An Nouveau? Un RER? Un TGV? Un bus? Un Airbus?

Faites confiance au sens de la fête des banlieusards : vous ne serez pas déçus!

Commentaires

Cher As,
Une voiture cramée est totalement irrécupérable.
Alors, pour en limiter le nombre, parquer quelques épaves dont on remplacerait l'essence par de la nitro.
Les coupables ne récidiveraient jamais!
Attention, Bernie, ceci est à prendre au second degré! ;)
Amitiés

Écrit par : Armand | 03/01/2010

Les commentaires sont fermés.