05/01/2010

En France non plus la grippe mexicaine n'a pas eu lieu

Elle, c'est Roselyne Bachelot, sinistre française de la maladie ( ;o) ). Tout comme notre Lolo fédérale, elle a pris le mors aux dents dès que les thaumaturges intéressés de l'OMS eussent décrété l'état d'urgence une fois de plus pour cause de génocide par grippe A H1N1 interposée.

Pour parer à l'hécatombe prévue par les climatologistes - zut, non, je me trompe : par les épidémiologistes - de l'ONU, Roselyne avait commandé plus ou moins 90 millions de doses de vaccin, d'un coût approximatif de 1.564 millions d'euros TVA incluse (un vrai prix d'ami, surtout lorsqu'on n'oublie pas d'y ajouter la TVA, qui représente le petit bonus des finances sur la générosité publique apparente).

Comme le génocide annoncé ne s'est pas plus manifesté que les autres catastrophes made in ONU, et que feindre d'y croire commençait à confiner au ridicule, Roselyne a annoncé qu'elle avait décommandé 50 millions des doses retenues. Bien sûr, il faudra payer un dédit. Mais entre une perte sèche de 712 millions d'euros (au nouveau taux de TVA de 5,5%) et une autre, nettement plus petite, on n'hésite pas beaucoup.

Reste à se demander si les politiciens qui se sont laissés rouler dans la farine par les pythies avides de l'OMS en subiront la sanction, de l'une ou de l'autre façon.

Car c'est avec NOTRE argent qu'ils font la démonstration de leur stupidité.

Commentaires

Avoir Sur le site du canard enchainé : roselyne et les monologues du vaccin

Écrit par : NUL | 05/01/2010

Bonsoir NUL, je suis seulement parvenu à accéder à une page annonçant un numéro spécial. Tu nous expliques comment faire, stp?

Écrit par : l'as | 05/01/2010

Les commentaires sont fermés.