09/01/2010

Grippe mexicaine : avis de disparition

Bonjour!

Dans les journaux d'aujourd'hui, une absence me glace : plus la moindre trace de la grippe A H1N1. Envolée. Evanouie. Disparue sans laisser de traces.

Depuis que Roselyne Bachelot et Laurette Onkelinx ont eu les doigts coincés dans le tiroir aux vaccins, elle s'est fait jeter comme une malpropre.

Pourtant, nous connaissons un temps propice aux refroidissements, pas vrai? La grippe mexicaine (A H1N1 pour les intimes) devrait donc illuminer les premières pages des journaux. Mais non. Plus un mot. On l'a jetée dans les oubliettes des erreurs politiciennes. Ce qu'on appelle les égouts médiatiques.

Rendez-nous notre grippe mexicaine! Elle était trop drôle pour l'oublier déjà.

Depuis que nos politocards favoris l'ont enterrée, une catastrophe manque à notre vie.

Commentaires

Cette femme m'insupporte. Je n'ai toujours pas pigé comment une créature pareille a réussi à s'emparer de tant de responsabilités. Nous avons été, sur nos blogs, beaucoup plus avisés que les soi-disants technocrates qui nous poussent dans le trou. On a fait des procès pour 400 millions dans le temps maintenant on parle de 120 millions d'€ soit 4,84 milliards BEF de gaspillage... C'est la crise !

Écrit par : Karl | 09/01/2010

Non, l'As; il nous reste la catastrophe de voir des photos de Laurette Onkelinx.

Écrit par : Ben | 09/01/2010

Les commentaires sont fermés.