09/01/2010

Vaccins : le Watervaccin ne passera pas

Après avoir dit et répété que la politique suivie était la bonne, que les vaccins ne seraient pas décommandés mais stockés en vue d'une nouvelle pandémie de grippe mexicaine, ou alors donnés gracieusement à des pays qui n'en veulent pas, notre Lolo fédérale fait marche arrière et annonce qu'elle négocie une réduction de la commande.

"Discussions pour réduire les commandes du vaccin H1N1" pouvions-nous lire hier.

"Il apparaît depuis plusieurs semaines que le virus de la grippe H1N1 ne semble pas aussi mordant qu'annoncé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) lors du déclenchement de la pandémie." C'est le moins qu'on puisse dire!

"Le gouvernement et GlaxoSmithKline discutent depuis plusieurs jours, de la possibilité d'aboutir à un pourcentage de réduction de la commande du vaccin H1N1." Traduction : GSK se fait tirer l'oreille pour réduire la commande passée par notre Lolo, l'hégérie de la grippe mexicaine.

"Si la Belgique semble moins à la corde que d'autres pays" Ah! bon? Lesquels? Ceux qui ont déjà diminué leur commande? "en raison du fait qu'elle a opté pour un vaccin en deux composants (adjuvant et antigène), il n'en demeure pas moins que "la commande actuelle est supérieure aux besoins", constate Laurette Onkelinx." Après des siècles et des siècles de déni, elle le constate enfin? Ca a dû lui coûter.

"Onkelinx a rappelé que les adjuvants sont utilisables pendant cinq ans alors que les antigènes, s'ils ne sont pas réutilisables, entraîneraient, dans le pire des cas, une perte de 15% du coût des vaccins non utilisés, soit au maximum 9 millions d'euros." (9 millions d'euros à peine! Est-ce que ça vaut la peine d'en parler?)

"(...) le gouvernement espère obtenir un pourcentage de réduction de la commande sans contrepartie ce qui entraînerait un impact budgétaire favorable." Disons plutôt : un trou moins grand dans son budget percé.

Par ailleurs, elle espère nous faire croire que les adjuvants (c'est à dire la partie inactive du vaccin) coûtent 85% du prix total. Si tel est bien le cas, pourquoi les accepter? Pourquoi ne pas refuser les copies et se contenter du vrai produit, comme on dit dans la pub de Dash?

"400.000 Belges auraient été contaminés, dont une moitié sans symptômes apparents."

Après le crime sans mobile apparent, voilà l'épidémie sans symptômes apparents!

- Soit c'est vrai, et alors cette grippe mexicaine "qui allait tous nous tuer" est la blague ultime, le foutage de gueule (comme on dit aujourd'hui) le plus énorme jamais réussi : la moitié des gens qui la contractent ne sont pas répertoriés, et l'autre moitié n'en est pas malade!

- Soit c'est faux, et alors "nos" politocards sont encore plus cyniques qu'on ne le croyait : avec ou sans malades répertoriés, la grippe mexicaine ne peut être contestée. C'est un nouvel article de foi!

"Le pays se retrouve avec un surplus de 8 millions de doses de vaccin commandées à la firme GSK, mais pas encore produites."

Lolo avait commandé 12 millions de doses, pour une somme approximative de 196 millions d'euros. Les 8 millions restant à produire nous coûteront donc au moins 108,8 millions d'euros (8 millions de doses x 16 euros pièce x 85%), puisque notre Lolo fédérale garde les adjuvants et "renégocie" la commande de la partie active (les antigènes).

Si ça, ce n'est pas de l'efficacité!

Commentaires

Vox populi, As! Laurette-rrette-rrette c'est un choix du peuple.
C'est ça que les gens veulent! Ils veulent aussi Daerden! Reynders ou Leterme!
Ils ont passé "LE" pacte, vois-tu! Quand on donne sa parole, on ne la remange pas. Les gens ont demandé et reçu un piston. Il est normal qu'ils renvoient l'ascenseur.
Parce que, c'est comme ça que ça marche.
Qui se soucie des principes? Qui songe à l'efficacité et au progrès?
Ils sont solidaires entre eux et hostile à tout le reste.
Alors, tirons la ceinture ou allons voir ailleurs si c'est mieux.

Écrit par : Tony | 09/01/2010

Les commentaires sont fermés.