11/01/2010

Vague de froid : l'ONU se sent obligée d' "expliquer"

"Le froid actuel est dû à un "blocage" météo" m'informe une dépêche belga.

"La vague de froid qui s'est abattue depuis des semaines sur une grande partie de l'hémisphère nord est due à un phénomène de "blocage" de la circulation de l'air peu fréquent mais bien connu des spécialistes, a indiqué lundi l'Organisation météorologique mondiale (OMM).
 
"Pour l'instant, la seule explication est une situation météorologique de blocage", explique Omar Baddour, météorologue de l'OMM."

Pour ceux d'entre vous qui l'ignorent, l'OMM, c'est encore un des "machins" de l'ONU, qui est destiné à donner une apparence d'expertise climatologique à cette calamiteuse organisation. Il est utile de se rappeler que celle-ci, constituée de fonctionnaires non élus foncièrement au service des USA, avait pour mission avouée de mettre fin à toutes les guerres.

En fait, elle n'a arrêté aucune de celles qui avaient été décidées par les "grands" pays, mais leur a parfois donné une apparence de légitimité (ex : guerres contre l'Irak).

Pour survivre en temps de "paix" et augmenter ses dotations, l'ONU est obligée de s'inventer d'autres causes, toutes plus utiles et efficaces les unes que les autres, telles que les pluies acides disparues sans laisser de traces, la crise de la vache trop folle pour être honnête, la grippe aviaire qui s'est cassée à tire d'ailes, la grippe A H1N1 si discrète qu'on nage sur des fleuves de vaccins inutiles, ou l'origine humaine du réchauffement climatique.

Ce dernier est d'autant plus rentable que les écolos occidentaux le répercutent et l'amplifient pour gagner du pouvoir.

Las! La nature est bien ingrate : depuis le sommet raté de Copenhague, voilà qu'une vague de froid s'est étendue sur l'ensemble de l'Hémiphère Nord. N'y a-t-il pas de quoi instiller le doute dans les esprits exagérément suspicieux des gens? Il est donc essentiel - pour le budget de l'ONU - que ses "experts" expliquent l'inexplicable. Le blocage sorti d'un chapeau de magicien est l'argument requis.

Lisons vite la suite de ces providentielles justifications : "Le phénomène de blocage se caractérise par un changement de la circulation de l'air.
 
"Là, l'ondulation se fait du nord vers le sud. Quand cette ondulation est très vaste, à l'échelle planétaire, et persiste plusieurs semaines, on parle de blocage", ajoute M. Baddour.
 

"Un blocage à une telle échelle arrive tous les 30-50 ans", souligne l'expert, précisant que les météorologues l'attribuent "à des phénomènes atmosphériques internes dont le fonctionnement est très complexe"."

Si complexe que ces "experts" ne sont pas capables de l'expliquer, et encore moins de le prévoir une semaine à l'avance. Mais par contre, soyez-en sûrs, ils sont à même de prédire le temps qu'il fera dans 20, 50 ou 100 ans.

"Il y a actuellement trois ondulations en jeu, avec de l'air froid qui descend directement du pôle nord vers les Etats-Unis et le Mexique, d'une part, et, d'autre part, sur un axe méridional qui couvre toute l'Europe de l'Ouest, et enfin sur la Russie orientale et la Chine.

"En général, c'est une question de plusieurs semaines, un mois, un mois et demi. Il a commencé en décembre, donc on arrive à peu près vers la fin de l'épisode", assure M. Baddour."

Dites-moi si je me trompe : toutes les singeries de l'ONU ne visent-elles pas à replonger l'Hémisphère Nord dans sa confortable chape de froid? Dès lors, pourquoi M. Omar Baddour se réjouit-il de la fin prochaine de cet "épisode"?

Commentaires

A dormir debout! Je vais demander à mes beaux-frères Jéhovistes quel est l'avis de la tour de Garde sur le sujet...
:-)

Écrit par : Tony | 11/01/2010

Les commentaires sont fermés.