12/01/2010

La politique? Une foire!

http://kozinets.net/__oneclick_uploads/2008/10/obama_shep_print_final2.jpg

Obama avait promis le changement. Même si aux States, plus ça change plus ça reste la même chose, en un point au moins, il tient ses promesses. Mais est-ce bien ce que les Américains attendaient?

"Le président Obama nomme un transexuel

Barack Obama a nommé Amanda Simpson, ex-Mitchell Simpson, comme conseillère au sein du département du Commerce. Elle sera en charge des exportations dans le secteur des technologies militaires, un domaine dans lequel elle est active depuis une trentaine d'années.

"En tant que l'une des premières personnes transgenre liées au gouvernement fédéral, j'espère que nous serons bientôt des centaines et que cette nomination ouvrira des portes à beaucoup d'autres", a déclaré la quadragénaire fraîchement entrée en fonction.

En 2004, Amanda Simpson fut la première personne ouvertement transgenre à remporter le premier tour d'une élection, dans l'Etat de l'Arizona. La démocrate avait été battue au tour suivant."

Est-ce pour ses qualifications, ou pour sa qualité de représentant d'une minorité sexuelle, qu'Obama a nommé Simpson (pas Homère : l'autre) à son poste?

S'il faut désormais placer partout les représentants de tous les groupes et sous-groupes humains, sans tenir compte de leurs capacités réelles, les appareils étatiques vont enfler de manière matamoresque.

En Belgique, avec nos 62 sinistres et 800.000 fonctionnaires, nous en avons déjà un avant-goût.

Il faut dire qu'avec Di Roupette, à ce niveau, nous avons pris les devants.

Amanda Mitchell Simpson

Commentaires

Buonasera, Asso! Hé bien voilà!
Dans pas longtemps, tes lecteurs transgenre viendront réclamer leur rubrique "shemale"... et par pure démagogie, tu y passeras!^^
;-)

Écrit par : Tony | 12/01/2010

Bonjour Tony, j'ignore pourquoi, mais mon comm d'hier a été oublié par skynet.

Bref : tu te trompes. La démagogie est le propre des zélus droitiers. Or, je ne suis ni un zélu, ni de droite (bien que, comme 93% de la population, j'écrive de la droite).

Restent donc les qualificatifs populaire et populiste.

Le propre d'une décision populaire, c'est d'avoir été prise par l'un ou l'autre zélu.
La qualité principale d'une décision populiste, c'est de déplaire aux membres de notre Nouvelle Noblesse, tout en représentant l'aspiration d'une large majorité de leurs électeurs.

N'étant ni l'un ni l'autre, je crains de me trouver dans une frange encore ignorée par le Petit Robert.

;o)

Écrit par : l'as | 13/01/2010

Les commentaires sont fermés.