12/01/2010

Scanners corporels : la nouvelle secrétaire européenne à la justice y est hostile

Après l'attentat manipulé d'Abulmutallab contre un vol Amsterdam Detroit le 25 décembre dernier, la pression monte pour généraliser les scanners corporels dans les aéroports. Jusqu'à présent, Allemands et Espagnols y étaient opposés; Pays-Bas et Royaume-Uni vont les installer; France, Italie et Tchéquie y sont favorables.

Dans ce concert étatiste faisant fi des droits des habitants, une voix s'est élevée : celle de la Luxembourgeoise Viviane Reding, commissaire européenne à la justice. Elle a dit : "Notre besoin de sécurité ne peut justifier des violations de la vie privée. L'usage des scanners corporels ne doit se faire que sur une base volontaire et les images doivent être immédiatement détruites"

Insistant sur le fait qu'il ne fallait jamais être guidé par la peur, elle a également demandé "un contrôle des conséquences sur la santé".

C'est bien le moins qu'on puisse faire.

Commentaires

Fanfaronnade de l'opposition contrôlée Viviane Reding fait semblant de s'y opposer pour donner aux gens l'illusion que leurs droits sont défendus. Si la racaille politicienne voulait vraiment combattre le terrorisme, elle se mettrait elle-même en prison.

Écrit par : Ben | 13/01/2010

Les commentaires sont fermés.