15/01/2010

Grippe A H1N1 : Onkelinx fiche 33 millions d'euros à la poubelle

Lolo Onkelinx n'en rate pas une : après avoir fait preuve de l'étendue de ses capacités aux sinistères du désenseignement, du chômage organisé et de l'injustice, elle a désormais la haute main sur celui de la maladie.

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour assister en direct à l'une de ses nouvelles Grandes Réussites Sociales : la commande de 12 millions de doses inutiles de vaccin antigrippal.

Rappelez-vous : elle avait d'abord dit qu'elle ne réduirait absolument pas cette commande : quand on s'est roulé soi-même dans la farine, il faut feindre que c'était la meilleure affaire du monde. Il y aura peut-être des cruches pour vous croire.

Un peu plus tard, elle a convenu à mi-voix que la commande était "un rien" trop importante. Elle a annoncé qu'elle allait garder la partie inactive d'un tiers des vaccins, et négocier la résiliation de la partie active : les antigènes. Quoi de plus logique : acheter ce qui ne marche pas, et payer pour ne pas acheter ce qui marche.

Non?

Finalement, elle fait savoir que : "Onkelinx réduit d'un tiers la commande de vaccins H1N1

Laurette Onkelinx est parvenue à un accord avec la firme GSK pour revoir à la baisse la commande du vaccin Pandemrix contre la grippe A/H1N1 et ce, sans indemnité de résiliation.
 
Selon son cabinet, "les parties se sont accordées sur une réduction de près d'un tiers de la commande initiale, qui, pour rappel, prévoyait la livraison de 12,6 millions de doses". Cette réduction représente une moindre dépense d'environ 33 millions d'euros."

Sans indemnité de résiliation, vraiment?

Calculons (ce sera vite fait) :  33 (millions d'euros) / (12 millions de doses x 1/3 de la commande)  = 8,25 euros pièce pour chaque vaccin Pandemrix.

Or, nous savons (grâce aux chiffres que cette autre grande cachottière - Roselyne Bachelot - a révéler) que chaque dose de vaccin vaut entre 16 et 17,... euros (selon les taux de TVA raflés aux candidats non-malades par les sinistères des finances).

Où est donc passée la différence entre les 8,25 euros de perte reconnus sur le tiers décommandé par notre Lolo de la Maladie, et les 16 à 17,.. euros précédents?

Ces 8 ou 9 euros représentaient-ils le vertueux petit bénéfice que notre Lolo du Socialisme Bienveillant comptait se faire sur le dos des craintifs? Ou faut-il n'y voir qu'un pieux mensonge destiné à camoufler l'indemnité de résiliation, justement?

Moi, je sais quelle hypothèse remporte mes suffrages. Mais vous, croyez-vous qu'elle vient de révéler combien son sinistère comptait se faire de blé sur le dos des grippophobes, ou qu'elle n'a pas osé ajouter à l'insulte d'une grippe à laquelle elle a été la seule à croire, l'injure d'une inévitable indemnité de résiliation?

Commentaires

As, on se débat pour rien. En Belgique, les élections se gagnent au cours des permanences sociales. Si l'électorat était responsable, il serait guidé par des principes et non par la chasse aux avantages. Ces créatures ont donc encore de beaux jours devant elles...

Écrit par : Tony | 15/01/2010

Les commentaires sont fermés.