20/01/2010

Monseigneur Léonard ne plairait qu'à 17% des catholiques

Bonjour!

Un sondage réalisé pour Le Soir aurait mis en évidence le fait que le nouvel archevêque de Belgique, Monseigneur Léonard, ne plairait qu'à 17% des catholiques belges.

Cette nouvelle a de quoi interloquer :

-a) est considéré comme catholique celui ou celle qui l'affirme lors du sondage; un certain nombre de non cathos peut donc avoir donné son avis sur un sujet qui ne l'intéresse pas.

-b) les questions choisies dirigent et influencent les résultats finaux;

-c) un sondage (valant ce qu'il vaut...) se prépare; il faut du temps pour collecter et sortir les résultats, de l'argent pour payer ses frais, et dans le cas du Soir, l'impression qu'il intéressera une partie suffisante des clients;

-d) lors de ce sondage, on en a profité pour recompter statistiquement le nombre de catholiques par région (en diminution de 5 points par rapport à 2005, d'après Le Soir : 63,6% en Flandre, 60,1% en Wallonie, et 39,4% à Bxl... ce qui me semble beaucoup, étant donnée la part importante de musulmans habitant la ville; Le Soir aurait-il discriminé et procédé à un sondage au faciès? ;o) )

Ce qui étonne aussi, c'est l'éloignement tout récent de l'UCL de la hiérarchie catholique. C'est également la sortie fracassante (mais en fait-elle jamais d'autres?) d'Onkelinx lorsque Mgr Léonard a été nommé : elle a manifesté son désaccord, et, en bonne avocate, a rappelé que cette nomination mettait en péril le "compromis à la Belge", c'est à dire la position hiérarchique reconnue au clergé par la loi. Traduction : soyez sage, sinon nous pourrions demander une révision de l'importance que nous vous avons accordée.

Ce qui m'étonne enfin, c'est le bruit que cette nomination fait : je ne connais pas Mgr Léonard et j'ignore en quoi il pourrait influer sur ma vie. Il me semble que seuls les catholiques belges devraient être intéressés (dans la mesure de leur niveau de pratique) par son élection, ses idées et la personne qu'il est.

Or, les politiciens socialistes - généralement francs-maçons, avec toutes les nuances de déisme que cela comporte - et leur presse affidée s'agitent comme des diables... dans un bénitier ;o).

D'où mes questions :

- Qu'est-ce qui leur fait peur?

- Après tous leurs autres noyautages mafieux, ont-ils désormais envie de devenir les parrains de l'Eglise?

-Ou le but réel n'était-il pas le comptage des catholiques, dans ce jeu où ce qui importe, c'est le pouvoir qu'on a, et celui qu'on est obligé de laisser aux autres?

Commentaires

SALUTAS! Je te trouve dur. L'Eglise catho a quand même été la première à transposer métaphoriquement le cannibalisme dans la sainte consécration, le transcendant en quelque sorte.
Quand aux prélats… de la mitre à la mitraillette, il n'y a pas loin de la coupe aux lèvres et la soutane est rapidement soulevée. Tout ça n'a rien à voir mais ça me rend méfiant. C'est déjà ça.
Plus sérieusement, je pense que tout ce grand guignol a assez duré. Et comme toi je ne comprends pas que l'on se préoccupe à ce point de cet échange de chaise musicale entre galonnés de dieu. Quoique… quand on voit l'énergie que les ULB déploient contre les "calotins" et le contraire… on peut se demander en se pinçant si on vit bien au XXIeme siècle. Dans ce pays, venir de l'ULB ou de l'UCL c'est encore important. J'arrive pas à comprendre…

Cela dit, je suis très d'accord avec ce que tu dis sur la dernière tentative d'attentat au PETN, manigance pour vendre des portiques à tous les aéroports comme on a vendu les radars et les éclairages d'autoroutes par l'insécurité…

Personnellement je suis fermement convaincu preuves en mains que le 911 a été manigancé, soit de l'intérieur même des USA par l'extrême droite, soit par Ben Laden pour s'assurer que les tours tomberaient. Mais il ne fait aucun doute que le tout a été dynamité. Ce qui est plus gênant c'est le Pentagone et l'avion écrasé en pleine campagne. Parce que là… ça peut plus être Ben Laden… Saura-t-on jamais?

Écrit par : Amadeus | 20/01/2010

Bonjour deus ex Ama, d'accord : il existe une longue tradition anticléricale en .be. L'appartenance à une loge, le port de la toge, la carte du parti : autant de circonstances aggravantes.

Néanmoins, il y a plus ici : dès que Lolo, en vedette avancée de son Saint Patron, menace un archevêque des tourments de l'Enfer législatif avant même qu'il ne soit élu, que l'UCL retourne sa soutane le jour d'après, et qu'un sondage portant sur les crises de foi des cathos belges paraît dans le Grand soir dans la foulée, je me dis qu'il y a (pour le moins) collusion entre les usual suspects.

Tout le truc, c'est d'essayer de lire entre les lignes.

Écrit par : l'as | 20/01/2010

Dic...dic...dicta...dictat...dictatuuuu...dic...dictaaaa...dictature ! @ l'As: C'est nécessairement une rivalité d'abuseurs de pouvoir (pléonasme, d'ailleurs, puisqu'avoir pouvoir sur autrui entrave sa liberté), mais j'en ignore les détails. J'avoue que je ne les chercherai peut-être pas, car que pourraient-ils avoir d'inattendu?

@ Amadeus: L'attentat au pétard mouillé est un prétexte prémédité pour agresser le Yemen, pour fliquer le monde et pour vendre des machines à fliquer les gens. Rien d'inattendu là-dedans non plus. L'actualité dans la dictature est sans surprise. L'Histoire ne se répète pas, elle bégaie en tentant misérablement d'achever la moindre phrase cohérente.

Écrit par : Ben | 20/01/2010

Bonsoir Ben, se poser des questions, c'est analyser pour prévoir les menaces. C'est aussi comprendre quels sont les hommes en charge : très important, ce point.

Il ne faut jamais sous-estimer le côté humain, qui explique beaucoup d'options. Même si, de plus en plus, les plans s'étendent sur des dizaines d'années, et sont mis en place quelles que soient les équipes "élues".

Écrit par : l'as | 20/01/2010

Les commentaires sont fermés.