22/01/2010

Lamborghini Espada S3

Fichier:Lamborghini Espada S3.jpg

Ce beau véhicule Lamborghini Espada S3 est un vrai coupé deux portes à quatre places confortables. Sa carrosserie a été dessinée par Gandini, qui travaillait chez Bertone. Produit à 1217 exemplaires entre 1968 et 1978, dans quatre versions différentes (dont l'une avait été revue par le carrossier Frua), il connut un authentique succès commercial en une décennie pourtant difficile, chocs pétroliers aidant.

Son sensationnel V12 de 3929 cm3 délivrait 325 à 350 cv selon les versions, lui permettant d'atteindre les 250 km/h - vitesse à faire pâlir de jalousie tout Vert (de rage).

Commentaires

Bonsoir, As... Tu es dans ta phase "Lambo", dis donc.
Auras-tu le toupet de parler de la seule Lamborghini écologique, la LM002?
:-)

Écrit par : Tony | 22/01/2010

Bonsoir Tony, je la connais, évidemment ;o).

J'avais déjà pensé à en parler (d'ailleurs, n'ai-je pas esquissé un article en ce sens il y a 2 ou 3 ans?), mais fondamentalement, je la trouve trop moche. De Lambo, elle n'a que le nom et le moteur.

D'ailleurs, comme tu le sais, ce n'était plus qu'une marque sans âme, à l'époque où ce monstre a été produit.

Quant à ma phase Lambo : elle passera, comme toutes les maladies vénielles.
;o)

Écrit par : l'as | 22/01/2010

Bonjour, A part la Miura qui est unique, la plupart des autres Lamborghini ont un design "monstrueux" pour bien se distinguer des Ferrari, par exemple qui sont toutes traditionnellement belles et bien se diversifier des autres voitures de sport comme par exemple Porsche ou Aston Martin.
Lambo est un style à part. Il ne faut pas oublier qu'elles sont nées d'une dispute entre Ferruccio et Ferrari.
La Lambo est une auto "transgressive" par rapport au style dicté par Ferrari qui incarne l'auto de sport italienne par excellence.
Une voiture d'écorché vif!
En effet, le super Lambo (LM002) était vilain mais peut-être sa vocation était-elle justement d'effrayer?
Enfin, As, Gandini a aussi dessiné la Citrolette BX...
;-)

Écrit par : Tony | 23/01/2010

Les commentaires sont fermés.