23/01/2010

Télé-redevance : 70.000 ménages n'ont pas payé

Une invitation pressante en attendant des contrôles.  V. L.

On peut encore lire aujourd'hui que : "70.000 ménages wallons n'ont pas payé la télé-redevance

Ils ont reçu une mise en demeure les enjoignant de payer sans tarder." (Télé-redevance : cette taxe qui oblige LES WALLONS à financer une sévice dont ils ne veulent peut-être pas (la RTPS), sous prétexte qu'il faut entretenir un service public voué à une propagande "de qualité" )

André Antoine, a annoncé l'ouverture de la chasse (aux mauvais payeurs). L'objectif du sinistre est d'amener 145 millions d'euros dans les caisses en 2010 (15 millions de plus qu'en 2009).
 
Pour y arriver, on croise le listing des résidents en Wallonie et celui des contribuables qui paient la redevance. Les autres ont reçu un courrier leur demandant de préciser s'ils possédent un téléviseur.
 
Les contribuables qui ont répondu négativement ou se sont abstenus ont reçu la visite d'un contrôleur. Si la personne est abonnée à un télédistributeur, la sanction théorique peut être une imposition de trois années, multipliée par deux, ainsi qu'une amende administrative.
 
Les premières mises en demeure ont été envoyées la semaine dernière. Elles touchent environ 70.000 ménages wallons. Certaines ne concernent que le paiement d'une année, mais d'autres s'étalent sur plusieurs années et affichent un montant de près de 750 euros."

Comment quelqu'un de mal intentionné pourrait-il s'organiser pour ne pas payer?

Surtout, il ne reconnaîtrait pas qu'il ne le ferait pas. Au contraire, si des fonctionnaires lui demandaient, il les informerait du fait qu'il n'y manquerait pas. Tant qu'il ferait preuve de bonne volonté, ils ne pourraient le toucher. Il leur verserait une fois 5 euros. Trois ou quatre mois plus tard, 5 autres euros. Il ferait durer le plaisir : étant données les lois actuelles, il serait intouchable.

Commentaires

Il faut préciser que le contrôleur est accompagné d'un agent de police. Pour se donner une chance de pénétrer chez les présumés resquilleurs...

Écrit par : Tony | 23/01/2010

heuuu, moi, j'ai caché la télé dans le bonzaï.

Écrit par : Biglodion | 23/01/2010

VIVEZ EN FLANDRE… …c'est gratuit! Mais en Wallonie, faut payer les socialistes, le cabinet Daerden, les palais luxuriants comme le parlement wallon, … c'est le luxe le plus cher qui soit! Suffit de voir l'euphorie de Daerden, le nœud pap de Rupo, les grimaces de petite fille pas modèle de l'Onckelinkx…
Evidemment, en Flandre il faut se supporter l'hystérie linguistique… mais bon… ;-)

Écrit par : Amadeus | 23/01/2010

Cher As,
En Suisse, je crois qu'il y a un projet de simplification: payer la taxe "radio-télé" que l'on ait ou n'ait pas de téléviseur. (???)
C'est idiot: toute simplification réduit le nombre de fonctionnaires. Mal venu en cette période de chômage!
Amitiés

Écrit par : Armand | 23/01/2010

Bonjour Tony, inutile : sans mandat de perquisition, nul n'est tenu de le laisser entrer.

Bonjour Biglodion,
moi, j'ai fait pousser un bonsaï en forme de télé. Quand j'ai envie de me délasser, je l'allume : c'est tellement beau, un bonsaï qui brûle.

Bonjour Amadeus,
Vivez à Bxl,
c'est pas gratuit, mais on fait comme si (la télé-repentance est comprise dans je ne sais plus quelle taxe honteuse de reconnaître ses arrière-pensées).

Bonjour Armand,
émigrons tous au Luxembourg : il y a trente ans que la télé-redevance n'y existe plus. Les sinistres luxembourgeois se sont rendus compte qu'il coûtait plus cher de rechercher les contrevenants que de ne plus l'encaisser.

Écrit par : l'as | 23/01/2010

Les commentaires sont fermés.