27/01/2010

Salon de l'auto : il va très mal - de rien

606.000 visiteurs ont arpenté les grandes allées du Heysel lors du Salon de l'Auto qui vient de se terminer.

Est-ce bien?

Non : il y en a eu moins qu'en 2008 (651.000; - 7%), et beaucoup moins qu'en 2000 (751.900; - 19,45%).

Les amendes à répétition, embouteillages savamment organisés par nos polytocards, diminution volontaire des places de parking, rétrécissement tout aussi voulu des rues et routes, augmentation du nombre de piétonniers, hausses des accises et TVA sur les produits pétroliers, augmentations de TVA diverses, en seraient-ils responsables?

Non?

Pas même un peu?

Quoiqu'il en soit, qu'en pensent les professionnels? "Le Salon de l'Auto, a attiré 606.000 visiteurs. C'est plus que les 600.000 attendus par la Febiac, organisatrice de l'événement. La Febiac se dit pourtant "très satisfaite" de cette 88e édition de l'European Motor Show Brussels."

Personne n'accepte de gaieté de coeur de se faire couillonner. Alors, pourquoi le font-ils, eux?

Ou, pour parler crûment : quel est le deal?

Commentaires

SUS À L'AUTO Comme tu dis, l'As, on taxe, on étrangle, on hyper-sanctionne pour rien, on terrorise les gens, on les complexe d'avoir une auto devant la planète… d'un côté. Puis, quand l'auto s'effondre, quand Opel ferme après Renault, quand le salon même commence à décroître, on tente de repeupler le cheptel pour le retaxer… On crée des primes à la casse… mais on flingue le gibier à vue et la chasse est ouverte toute l'année. C'est évidemment incohérent.

Et le peuple mouton croit ce qu'on lui raconte. Il ne se rend pas compte que si l'on étrangle la voiture plutôt que de lui demander des efforts supplémentaires de non pollution et sécurité, on suggérera ensuite autoritairement de ne plus rien acheter du tout! Toute l'industrie pollue! C'est un retour à l'âge des cavernes que l'on programme… pendant que les Chinois, eux, ne sont pas décidés à y retourner! Les écologistes ne vont pas s'arrêter en si bon chemin: ils sont contre la croissance et contre l'industrie. Ils le disent! Suffit de les écouter!

L'auto a fait tout ce qu'on lui a demandé depuis 50 ans: moins de consommation (une VW des années 60 consommait 13L au cent, une Polo d'aujourd'hui en consomme le tiers!), moins de pollution, plus de sécurité, l'auto a été une excellente élève qui a fait tout ce qu'on lui a demandé… Subitement on l'étrangle au lieu de lui demander des efforts supplémentaires qu'elle a prouvé pouvoir faire.

Je me suis demandé pourquoi les constructeurs se laissaient tondre et étrangler, voire mener à la chambre à gaz sans réagir! La seule réponse que j'ai trouvée c'est que ces gens sont des ingénieurs et des vendeurs "bas de plafond". Ces gens sont incapables d'un travail conceptuel pour développer des stratégies de défense et des plans de lobbying intelligents (j'en connais). Bons ingénieurs mais pas dialectiques ou philosophes pour un sou. Mais les ingénieurs qui nous créent des produits superbes sont déjà incapables de concevoir une interface ou un mode d'emploi convenable. Rien que ça! Alors vous n'imaginez quand même pas qu'ils puissent penser le futur de l'auto dans la Société!

Ils se laissent mener à l'abattoir. A la FEBIAC on vous avoue que ces sujets ne sont pas discutés en réunion mais que tout le monde en parle autour de la machine à café lors des coffee breaks… Un lobbyist français de l'automobile à Bruxelles auprès de l' UE me disait que l'automobile c'est le candidat suivant à l'effondrement après la métallurgie… Catastrophe annoncée, me disait-il il y a trois ans… Nous y sommes!

Vite, ma pilule du soir pour me calmer…

Écrit par : Amadeus | 27/01/2010

'soir Amadeus, comme je te l'avais déjà écrit il y a deux ans : s'ils ne sont pas capables de se défendre, ils auront ce qu'ils méritent - un coin de verdure au cimetière des éléphants.

La voiture électrique leur semble un radeau auquel ils peuvent s'accrocher. Mais je doute qu'elle leur permette de distancer (autant qu'avec la fine mécanique) les futurs grands de l'industrie, qui, après Japonais, Coréens et Chinois, émergeront des Philippines, des Comores, du Vietnam ou de Vanuatu.

Écrit par : l'as | 27/01/2010

DE TOUTE FAçON cheras,
avec la voiture électrique bonjour le nucléaire et ses déchets obscènes!
Tu as raison: ils finiront au cimetière des éléphants, ces ingénieurs et commerciaux bas de plafond…

Écrit par : Amadeus | 27/01/2010

Les commentaires sont fermés.