05/02/2010

Taxe de Luxe en 1946

Les gens ne savent généralement pas combien la part de l'état dans les transactions privées a augmenté.

Je ne fais pas exception.

C'est pourquoi j'aime recueillir d'anciens documents, constituant des preuves indiscutables du faible niveau d'imposition qui existait il n'y a pas si longtemps.

Question : à combien s'élevait la taxe de luxe sur les motos et les voitures en 1946?

IMG_0013.jpg picture by 3290lesrapins

 

Réponse : vous deviez verser 7,5% du prix d'achat au fisc. Rien de plus, rien de moins.

Pourquoi en est-on à beaucoup plus de 21% aujourd'hui? (en comptant les taxes de mise en circulation à répétition, au fur et à mesure des ventes des véhicules)

Commentaires

J'ai une réponse chef ! Réponse : le nombre de politiciens véreux, inutiles, inclassables ainsi que les armées de fonctionnaires tout aussi improductives étaient en quantité nettement moindre à l'époque. C'est qu'il faut les nourrir ces bestiaux !

En théorie, les sévices publiques sont à notre service, en pratique c'est le contraire.

En 1946, on sortait à peine de la guerre, tout était à reconstruire, donc l'état devait avoir un très gros besoin de liquidités, on voit donc que l'argument d'un état pauvre ne peut pas tenir dans ton exemple.

Quand on constate qu'on doit "s'aquitter" d'une TVA de 21% pour l'électricité ou bien l'eau on ne peut qu'être envieux de la taxation de ces services dans les pays voisins.

La Belgique est bien devenue une république bananière.

Écrit par : Corvette6364 | 05/02/2010

A ce que dit Corvette, j'ajoute une chose: Parce que c'est la volonté du peuple!
On n'est tout de même pas en dictature... et au fond, nous ne sommes que deux pelés et trois tondus à geindre.
Les autres sont fiers de payer des taxes, ils les trouvent utiles et même profitables puisqu'elles permettent la solidarité!
Parce que sans taxes, la solidarité n'est pas imaginable.
Hors sujet: les "Royal Enfield" sont de nouveau disponibles sur le marché pour pas cher. Il s'agit de motos d'époque reconditionnées et même reconstruites en Inde et elle sont absolument superbes!
On en trouve même sur eBay... On peut choisir la couleur, la finition...
Depuis peu elles sont disponibles avec la commande de boîte à gauche et celle du frein arrière à droite... que du bonheur!

Écrit par : Tony | 05/02/2010

Bonsoir Corvette et Tony, au 18ème siècle, on parlait de parlement croupion en Angleterre, pour dire le peu de cas que les gouvernants faisaient des pseudo-représentants du peuple qui s'y réunissaient.
Aujourd'hui, la Belgique est une république lacérée, partagée entre gueux politiciens, vendue à l'encan, et dotée d'une monarchie croupion.

Tony,
tu prends ce que tu entend à Seraing pour reflet de ce que pensent tous les habitants de ce pays. Ce n'est pas le cas : beaucoup râlent, mais ne savent comment se débarrasser des vampires qui nous sucent.
C'est pourquoi je dis toujours que les Belges n'ont peut-être pas ce qu'ils veulent, mais ce qu'ils méritent.

Pour les Royal Enfield : leur niveau de taxation est-il aussi ancien qu'elles?

Écrit par : l'as | 05/02/2010

Je revendique mon statut de provincial! Bonjour, As.
Il m'arrive tout de même de sortir de Liège, même en période électorale, et il ne me semble pas qu'on soit plus partisans à Seraing qu'ailleurs en Belgique, si j'en crois l'affichage dans les lieux privés. Aucun politicien du pays, à ma connaissance, n'a proposé un vrai programme de détaxation. Créer une force électorale devrait déjà être fait si tant de personnes étaient réellement hostiles au vampirisme.
Je reconnais avoir encore beaucoup à apprendre; quelque chose doit m'échapper...

Écrit par : Tony | 06/02/2010

Bonjour Tony, ça n'a rien à voir avec la province, mais tout avec la concurrence inexistante dans les rangs des politiciens.

Il n'existe qu'un seul parti en Belgique, avec des nuances apparentes. Et ses sbires ont cadenassé le fonds de commerce, de manière à liquider la concurrence avant même qu'elle ne se présente.

Écrit par : l'as | 06/02/2010

Je te rejoins. Les articles de mon blog sont signés "OZ.1789"
Oz: pour le magicien imaginaire, 1789... je ne dois pas expliquer pourquoi.
;-)

Écrit par : Tony | 06/02/2010

Trop simple? Ou peut-être même trop juste? Les taxes sont une intrusion; l'intrusion n'a pas le droit d'exister; les taxes n'ont pas le droit d'exister.

Écrit par : Ben | 06/02/2010

Les commentaires sont fermés.