05/02/2010

Tests ADN à Turnhout pour démasquer un violeur en série

A Turnhout, on fiche : "Les autorités judiciaires de Turnhout invitent tous les hommes entre 30 et 45 ans habitant à Mol, Balen et Geel à leur fournir un échantillon d'ADN, pour démasquer le violeur en série qui sévit dans le région depuis près de six ans.

L'ADN des volontaires sera comparé à celui qui a été retrouvé sur six des victimes du violeur.

Le violeur habiterait dans une des trois communes citées parce qu'il parle le dialecte local.

C'est la première fois qu'en Belgique ce type d'enquête est organisé. Elle sera très chère puisque chaque test d'ADN coûte 275 euros."

- Très chère : on parlait hier de 6.000 tests. Multipliés par 275 euros, ça fait une facture de un million six cent cinquante mille euros.

- Quel sera le délai de réception des résultats? En temps normal, il faut compter plusieurs semaines. Dans le cas des 6.000 tests, combien de mois seront-ils nécessaires?

- Que fera-t-on des données reçues des innocents ayant accepté de participer?

Dans le sens où ils l'ont fait librement, rien ne s'oppose à les conserver ad vitam aeternam. Vous pouvez être sûr que ce sera bien le cas, puisqu'il est apparu il y a un ou deux ans que des données supposées détruites sur ordre de justice étaient toujours disponibles dans les fichiers de diverses administrations belges, et qu'elles étaient même échangées avec des administrations étangères. Est-ce acceptable? Est-il normal que DES MILLIERS d'innocents soient fichés - sans aucun respect pour leur vie privée - afin de faciliter le travail de la police et trouver UN violeur?

Commentaires

Violer? Comme c'est bête! :-(

Écrit par : Tony | 05/02/2010

Tous les goûts sont dans la nature, comme on dit (ou disait) à Bxl. Même les dégoûts.

Écrit par : l'as | 05/02/2010

Et on se demandait du temps de l'affaire Dutroux s'il existait dans l'état des protecteurs de prédateurs sexuels Et est-il normal que les policiers armés pour se défendre, eux, empêchent les femmes d'être armées pour se défendre aussi? La police est complice de toutes les agressions qu'elle prétend combattre.

Écrit par : Ben | 06/02/2010

qui sont con... et comme si le violeur allais aller sur place pour se faire démasuqer MDR (enfin si c'est sur base de volontariat hein ?

Écrit par : James | 06/02/2010

Les commentaires sont fermés.