13/02/2010

Grippe saisonnière : où est-elle passée?

grippew.jpg (43076 octets)


"Pas de grippe saisonnière cette année?" se demande anxieusement une dépêche Belga.

L'an passé, on attribuait 2.500 morts à la grippe saisonnière en Belgique. (Soit 3,2 fois plus de décès que ceux imputés aux accidents de la route! Mais pourquoi s'acharne-t-on uniquement sur les conducteurs? ;o) Cette année, elle joue aux belles évaporées. Explication?

"Le virus H1N1 a mis hors jeu le virus classique", a expliqué Jan Eyckmans du SPF santé publique." (précision : il n'est pas médecin...)
 
"L'an dernier, nous avons connu un pic épidémique aux environs de Nouvel-An. Cette année, le virus n'est pas encore apparu", selon M. Eyckmans. Selon le commissaire Marc Van Ranst, de 500 à 2.500 personnes meurent lors d'une saison de grippe. Jusqu'à présent, on ne compte encore aucun décès.
 
Selon lui, beaucoup de personnes de plus faible constitution sont décédées lors de la précédente saison. "Le virus H1N1 n'est donc pas la seule raison", estime-t-il. La grippe classique pourrait-elle encore se déchaîner? Marc Van Ranst pense que ce serait étonnant."

Réflexions :

-Les automobilistes rapportent de l'argent. Ils sont en âge de travailler. Il est donc normal que les politiciens les pressent comme des citrons.

-Les "personnes faibles" tuées par la grippe saisonnière sont généralement vieilles ou très jeunes. Elles ne travaillent plus ou pas encore, coûtent de l'argent aux moutouelles et caisses de pension. Il est donc normal que les politiciens s'en désintéressent.

-La grippe A H1N1 a été accueillie à bras ouverts chez nous parce que les politiciens sont incapables de juger des questions médicales, et qu'elle leur a semblé une bonne manière de se faire de la pub. Hélas, elle n'a pas montré le bout du nez, et se termine en fiasco - très cher - balancé aux oubliettes par les médias subventionnés.

-La grippe saisonnière reste invisible? Normal, puisque c'est elle qu'on a fait passer pour la grippe AH1N1. On n'en est pas encore arrivé au stade où - pour des raisons de propagande - on compte les mêmes malades deux fois.

Commentaires

C'est fou ce qu'il est beaucoup question de crever, ces temps-ci.

Écrit par : Ben | 13/02/2010

Mon fils est méd.... si vous saviez !!!

Écrit par : NUL | 14/02/2010

J'ai peur que ça me porte la poisse de le dire... mais cette année est bien la seule où je n'ai rien chopé de viral... jusqu'ici, indépendamment du froid causé par le réchauffement.

Écrit par : Tony | 15/02/2010

Les commentaires sont fermés.