15/02/2010

Pourquoi les transports publics sont nuls

En plein réchauffement climatique

Mon épouse a vu ceci à la télé : des gens se plaignaient du fait qu'à la moindre chute de neige un peu importante, la Stib et les Tec ne roulaient plus, alors que De Lijn assurait son service.

Un flamand qui était présent a donné cette explication : plus de 50% des bus De Lijn appartiennent à des indépendants, qui assurent le transport des voyageurs sous cette seule bannière. Eux ne se mettent jamais en grève. Ils roulent même quand les conditions sont très mauvaises; seule la partie "publique" de De Lijn s'arrête.

Par contre, la Stib et les Tec - entièrement étatiques - sont des monstres bureaucratiques qui nous spolient, nous prennent en otages et nous ruinent (car ils coûtent bien plus qu'ils ne rapportent et sont déficitaires - contrairement à De Lijn, dont les concessionnaires privés sont nécessairement bénéficiaires).

 

Avec les transports "publics", vous n'y arriverez jamais!

Commentaires

Sachez tout d'abord qu'il y a bon nombre de véhicules et de conducteurs de la TEC qui appartiennent à des sociétés privées.
Je ne pense pas que le fait d'être public ou privé ne change quoi que ce soit quant à la décision de rouler ou non.
Je tiendrai plutôt compte de l'état des routes. La plupart des bus De Lijn circulent sur les grands axes routiers. Ces routes sont plus praticables (sel, pas de pente,...) que les secondaires.
PS: les grands axes routiers sont aussi les plus rentables, on reconnait bien là la bannière du privé.

Écrit par : Mister Y | 22/02/2010

Bonsoir Mister Y, skynetblogs étant en panne aujourd'hui, je n'ai pas eu l'occasion de poster.
Néanmoins, j'ai un peu creusé votre commentaire, et ce que j'ai trouvé ce faisant n'est vraiment pas triste!
Je me ferai un plaisir de vous répondre demain si skynetblogs le permet.

Écrit par : l'as | 23/02/2010

Les commentaires sont fermés.