24/02/2010

Parking plus cher à Bruxelles

Bonjour!

"Hausse des tarifs des horodateurs à Bruxelles" m'apprend une dépêche.

"Le tarif horaire (désormais fixé à 1,50 euro) augmente de 50%, tandis que les tarifs des demi-journée (de 15 à 25 euros) et journée entière (de 30 à 40 euros) montent de 66,66% et 33,33% respectivement.

Ecolo a soutenu ce nouveau tarif, "
(Les écolos n'ont pas changé : ils restent les champions des taxes) "estimant que ce projet favoriserait un meilleur partage de l'espace en ville." (En clair : détournement de rues au profit des transports en commun et de quelques cyclistes) "Le MR a voté contre, Geofroid Coomans de Brachène estimant que ces hausses constituaient "un véritable racket".

Pour le chef du groupe MR, Marion Lemesre, ce règlement est incohérent, et catastrophique pour les commerçants bruxellois."

Pourquoi cette hausse?

Par dogmatisme anti-transports privés, d'abord : depuis que Freddy Thielemans est bourgmestre de Bxl, cette ville est devenue conducteurs non-admis. (Normal qu'ils soit anti-automobilistes : on le reconnaît de loin à son visage couleur feu rouge) En ce sens, il rejoint la majorité de nos "élus" qui partagent - sans le faire savoir, ni demander l'avis de leurs "électeurs" - sournoisement les mêmes convictions.

Mais la hausse a aussi été instituée par nécessité : le budget de Bruxelles est en déficit non déclaré. Lemesre le révèle : "L'équilibre "précaire" atteint dans le projet de budget de la Ville de Bruxelles n'est "que de façade", a affirmé l'opposition MR et Ecolo.

Pour Marion Lemesre (MR), le tour de magie tient à des ficelles vieilles comme les politiciens : surévaluation des recettes en provenance des taxes.

Celle sur le raccordement aux égouts : multipliée par 3 ! Taxe sur les enseignes lumineuses : +33%. On a aussi surévalué "dans un optimisme débridé" la recette de la taxe sur la construction, l'aménagement de bâtiments ou de palissades, de 785.000 à 1,8 million d'euros et quasi-doublé le montant de la recette de la taxe sur les immeubles inoccupés.

Le MR s'est enfin insurgé contre l'augmentation des tarifs d'horodateurs car elle risque de ruiner l'attractivité commerciale de la ville.

Marie Nagy (Ecolo) a reproché à la majorité de ne pas avoir joint au budget une comptabilité de la consommation énergétique de la Ville.

Les petits bonshommes verts ont aussi reproché à la majorité d'avoir "fait les poches des asbl" dont certaines verront leurs moyens sensiblement diminuer."

Au pays des politiciens, la comptabilité n'est pas une science exacte : pour dépenser sans compter, il faut surestimer ses recettes, augmenter toutes les taxes, et favoriser ses copains

Commentaires

Bonjour, As. Réflexion visionnaire: supposons que les taxeurs réalisent leurs fantasmes. A part eux, plus personne ne possède de voiture... ni aucun autre bien privé. On fera quoi à longueur de journée? On mangera ou pas? Auront-ils réglé les problèmes budgétaires?
Que veulent-ils vraiment?

Écrit par : Tony | 24/02/2010

Bonjour Tony, je crois que généralement, ils sont "simplement" idiots, imbus de leur importance et de leur pouvoir, mais surtout avides. Ils illustrent à merveille le dicton "Après nous, les mouches."

Écrit par : l'as | 24/02/2010

C'est à cause de l'index ! L'appétit vient en taxant !

Puisque que ça marche, autant continuer.

Et tant qu'il y aura des veaux pour alimenter leurs horodateurs ils ne changeront pas de politique.

Je propose une grève nationale des horodateurs d'une semaine. Pendant 7 jours, personne dans ce royaume ne donnerait à manger à ces saletés (on peut rêver ...), je serai curieux de voir le résultat financier ...

Écrit par : Corvette | 24/02/2010

Bonjour Corvette, effectivement : saleté d'index! Il est bien normal d'appliquer des hausses de 200%, 66,66%, 50% et 33,33% lorsqu'il nous informe que les prix ont... diminué. ;o)

Pour le reste : je ne paie (presque) jamais les parcmètres : étant donné le nombre de fois que je devrais les alimenter, et le peu de chances (suivant le quartier) que j'ai de me faire attraper, il est plus intéressant de ne pas les nourrir.

Mais tu as raison : si seulement 20% des automobilistes refusaient de payer, et qu'ils refusaient aussi de régler les amendes qui s'ensuivraient, le système serait irrémédiablement grippé.
Rêver ne coûte rien.

Écrit par : l'as | 24/02/2010

SALOPERIES 1/ la première saloperie c'est que nous ne pouvons pas nous faire entendre. La presse ne s'intéresse qu'à l'événementiel, et notre vote ne nous donne qu'un dix millionième de voix… Démocratie? Ton site a beaucoup de lecteurs mais rien par rapport au pays…

2/ La deuxième saloperie c'est le lobbying vert qui focalise toute son action contre l'auto alors que si on remplaçait toutes les autos par des chevaux la pollution serait infiniment plus grande! Et bonjour les accidents paralysants et mortels. Mais qui s'en souvient?… Alors on étrangle la voiture qui est un énorme progrès écologique! Mais les moutons verts ne le savent pas…

3/ La troisième saloperie c'est que les politiques ne connaissent qu'un seul mécanisme: terroriser (induire des peurs), légiférer (cadrer et interdire), sanctionner… Tout le reste qui ne rapporte pas est laissé à la beauté des ONG; au bénévolat, aux belles âmes… Et les pauvres idiots courageux qui s'y collent ne réalisent pas qu'ils avalisent l'escroquerie. Mais ils n'y peuvent rien. Ils ne décodent pas et y vont avec leur bonne volonté naïve…

4/ La quatrième saloperie c'est le fric. On sait aujourd'hui que détaxer les légumes sauverait plus de vie que taxer les excès de vitesse. Mais ça ne rapporte rien…Détaxer? Vous n'y pensez pas! Ça ne va "pas dans le bon sens" comme ils disent. Comment financer la démagogie dite sociale? … soit le financement des démagogues de tout poil dont les socialistes sont les champions…sous prétexte de belles idées altruistes!

Et voilà pourquoi votre fille est muette…

Mais on ne démontre pas l'inexistence des fantômes…

Marc

Écrit par : Amadeus | 24/02/2010

Bonjour Marc, tu as un petit coeur trop tendre. Pourquoi t'en faire? Alors qu'ils y a des armées de politiciens pour s'occuper de tes bobos, et plus de 800 000 fonctionnaires à l'écoute de tes moindres désirs? Dans quel autre pays du monde profiterais-tu de telles largesses? Répète-toi qu'elle est belle, la vie!
;o)

Écrit par : l'as | 25/02/2010

A Maastricht, c'est 2,50 de l'heure. Mais résultat, m^me vers 8h30 9h00, ça roule. Seul problème c'est plein de cyclistes qu'il ne faut pas écraser.

Écrit par : Bernard | 12/03/2010

Les commentaires sont fermés.