02/03/2010

Climategate : où en est le réchauffement climatique?

Professor Phil Jones, Director of the Climatic Research Unit, appears before the Science and Technology Committee in Portcullis House

Qu'en est-il de l'origine humaine du réchauffement climatique?

Depuis que les emails subtilisés au CRU (Climatic Research Unit) de l'Université d'East Anglia ont montré que les professeurs Phil Jones, Michael Mann, David Tremberth, et des dizaines d'autres, trafiquaient les données destinées à le prouver, cachaient le fait que depuis 1998 les températures ont diminué et que cela n'était pas révélé par leurs chers "proxies", refusaient de communiquer leurs données aux adversaires scientifiques et, entre eux, les traitaient d'imbéciles :

-1) L'Institute of Physics anglais a condamné leur attitude, la déclarant anti-scientifique et propre à discréditer l'ensemble de la communauté scientifique;

-2) La Royal Society of Chemistry a condamné “la gravité des actes perpétrés par ces scientifiques-là du CRU qui sont impliqués, à savoir en protégeant inconsidérément leur travail, ou en falsifiant de mauvaise foi des données.” Elle a ajouté que "l'information scientifique devrait être communiquée à la demande comme le commande l'Acte sur la Liberté d'Information (Freedom of Information Act).”

-3) Depuis hier, Phil Jones est entendu par une commission parlementaire anglaise ("UK Parliament’s Select Committee Hearing on the Climategate Scandal held in the House of Parliament"), qui cherche (sans excessive sévérité) la vérité sur le scandale scientifique révélé par le Climategate. Il a reconnu devant cette commission avoir caché des données aux scientifiques sceptiques qui les lui demandaient.

Tout cela est de la plus haute importance, dans le cadre de la mise à jour des complots ourdis par l'ONU et le GIEC IPCC et par les gouvernements européens (ces derniers désirant restreindre la concurrence des pays émergents, et) pour se faire des océans d'argent à nos dépens.

Il n'est pas surprenant que ce soit en Angleterre, pays où le gouvernement socialiste est en pointe depuis longtemps pour imposer le mythe de l'origine humaine du réchauffement climatique, que l'affaire fasse le plus de remous.

Mais il n'est pas acceptable que chez nous, on n'en dise pas un seul mot.

La presse de nos pays est cadenassée. Le mythe de l'origine anthropique rapporte beaucoup trop à "nos" politiciens. Ils ne veulent pas qu'on en parle.

Faites tous publicité de cette vraie "Vérité qui dérange" autour de vous. Que chacun de mes lecteurs fasse triompher la réalité!

Commentaires

Cher As,
Mettre en statistiques des idées non rationnelles permet parfois de faire jaillir la vérité par calcul des probabilités.
En religion, Moon et Raël (ayant peu d'adeptes) ont davantage de chances de se tromper de Jésus et Mohammed.
De même, si la plupart des scientifiques croient au réchauffement climatique, ils ont davantage de chances d'avoir raison qu'un "As de la Route", aussi sympathique et amusant qu'il soit!
Amitiés

Écrit par : Armand | 02/03/2010

erratum: lire "que Jésus et Mohammed"

Écrit par : Armand | 02/03/2010

Bonsoir Armand, tenons-nous-en aux faits :

-1) Le CRU d'UEA est la principale source mondiale de données sur lesquelles les scientifiques dont tu parles fondent leurs recherches.

-2) Phil Jones, directeur du CRU a trafiqué les données, caché celles qui le desservaient, utilisé des "trucs"(sic) statistiques pour faire coller ses proxies à la réalité, refusé de révéler l'ensemble des données en sa possession (seulement, après des années de refus, celles de 4.000 stations météo sur plus de 5.000);

-3) depuis, Jones a reconnu à la BBC que depuis 1998, il n'y avait pas eu de réchauffement statistiquement significatif ( ce sont ses propres mots); ses proxies et les modèles ne rendent pas compte de ce fait.

-4) l'Institute of Physics (36.000 scientifiques en font partie) a condamné les pratiques de Jones et ses collègues alliés en termes choisis;

-5) La Royal Society of Chemistry (représentant 42.000 scientifiques) en a fait de même, en termes tout aussi mesurés, mais néanmoins explicites;

-6) Jones se retrouve maintenant devant une commission d'enquête parlementaire, devant le Parlement anglais, pour répondre de ses actes dans le cadre du "scandale du Climategate" (sic)

-7) Il pourrait bien ensuite comparaître en justice, dans le cadre du Freedom of Information Act, qui criminalise ce genre d'attitude.

-9) L'Oregon Petition reprend les signatures de 30.000 diplômés américains ayant marqué leur désaccord avec le mythe de l'origine humaine du réchaufement;

-10) Je vais m'arrêter ici, pour ne pas t'ennuyer.

-11) Les climatologues (je termine leur titre en "ogue" pour des raisons évidentes) ayant effectivement participé au 4ème rapport du GIEC IPCC sont au nombre de... 52.

Tu ne crois pas qu'ils se sont fichus de nous assez longtemps comme ça?

Écrit par : l'as | 02/03/2010

As, tu exagères! Qu'importe qu'ils aient menti? Finalement, on n'est pas à une trahison près...
Tout ce qui compte c'est que la superstition freine le progrès, servant leurs carrières et celles de leurs complices.
Accessoirement, ils obtiennent des budgets que personne ne conteste.
Qui se plaint?

Écrit par : Tony | 02/03/2010

Les taxes n'ont pas le droit d'exister, il leur faut donc des prétextes; le faux réchauffement climatique en est un.

Écrit par : Ben | 02/03/2010

Bonsoir Tony, heureusement, quelqu'un remarque enfin que j'exagère!
;o)
Qui se plaint?
Moi, entre autres.
Je déteste qu'on essaie de me décerner un certificat d'idiot, et qu'on me le fasse payer, en plus.

Bonsoir Ben,
effectivement, c'en est un prétexte. Et de quel prix!

Écrit par : l'as | 02/03/2010

2 insignifiants petits ritals de Seraing... ...se sont "arrangés" pour qu'on parle du Climategate dans la presse officielle... pour la première fois en Belgique!
A ce moment, il n'y avait que deux ou trois références sur Google en Anglais et une seule en Français, très timide, qui discréditait l'information.
Le journaliste contacté a justifié le silence média par la(trop grande)attention consacrée à un événement d'importance mondiale dans une ville danoise...
Oui, tu brûles.
;-)

Écrit par : Tony | 02/03/2010

Tony et Ben, César s'est trompé : "De tous les peuples de la Gaule, les... Belges sont les plus braves?"
;o)

Écrit par : l'as | 02/03/2010

Les commentaires sont fermés.