06/03/2010

Uccle : braquage mortel

Bonjour!

Vous le savez certainement : avenue Brugmann, à Uccle - à quelques kilomètres de chez moi - a eu lieu un "meurtre pour faciliter le vol" (ce sont les termes utilisés par le parquet).

Les faits : deux voleurs sont entrés l'un après l'autre dans une bijouterie, rue Vanderkindere. Ils ont enfermé Mme Rubin, l'épouse du propriétaire, dans une arrière-salle. Alerté par le remue-ménage, son mari est arrivé dans le magasin. Les deux voleurs, armés d'un pistolet factice, ont profité de l'émoi de M. Rubin (qui craignait qu'ils n'aient tué sa femme) pour lui prendre son revolver. Après avoir tabassé le bijoutier, ils ont fait main basse sur tout l'or possible, puis sont partis à pied vers l'avenue Brugmann. (Déjà, ça sent l'amateurisme à plein nez)

Là, ils ont tenté de car-jacker une dame. Comme elle ne sortait pas assez vite de sa voiture, celui qui avait le revolver de M. Rubin en main l'a abattue d'une balle dans la tête. Deux policiers à moto se trouvaient un peu plus loin. Pour une fois, ils ne rançonnaient pas des automobilistes. Ayant entendu le coup de feu, ils foncèrent et cueillirent Isham E. (24 ans, auteur du coup mortel) et Hassan E. (20 ans). Ceux-ci sont désormais en aveux.

Comme le dit la dépêche belga, tous deux sont salariés.

Si vous prenez régulièrement le tram (c'est héroïque de votre part), vous avez peut-être croisé l'un d'eux : il est... agent de sécurité pour la STIB.

Cela prouve :

-1) que les bijoutiers ne devraient pas être armés. Si tel n'avait pas été le cas, ces deux apprentis truands auraient déjà été libérés. Le parquet n'aurait pas été obligé de les accuser de "meutre pour faciliter le vol", et conséquemment de les enfermer, malgré le criant manque de place dans nos prisons;

-2) qu'il faut absolument éduquer les gens, afin qu'ils acceptent de se laisser voler. C'est la faute de M. Rubin si ses deux voleurs sont sortis un peu nerveux de leur braquage à moitié réussi. Le bijoutier devrait se retrouver sur le banc des accusés en même temps qu'eux, puisque sans sa stressante intervention, le tireur serait probablement resté calme, et sa malencontreuse victime ne serait pas morte;

-3) que la possession de véhicules privés devrait être interdite : si la défunte n'avait pas été propriétaire de sa voiture, elle serait encore en vie. Sans automobiles, plus de braquages. Essayez de faire un hold up en comptant sur les services de la STIB pour vous carapater : vous m'en direz des nouvelles!

-4) que la possession d'armes à feu devrait être réservée aux truands : si tel avait été le cas, comme "nos" zélus, ils auraient pu voler en toute quiétude, et rien de tout cela ne serait arrivé.

Commentaires

Le pire reste à venir ! Bonjour l'As,

Dans ce malheureux braquage, le pire reste à venir, il faut prévoir que notre merveilleux sinistre de la justice va encore prendre des mesures bouglionesques afin de répondre à ce nouveau fait de violence. Nous devons nous attendre à tout ...

Écrit par : Corvette/Intimidator | 06/03/2010

Cher As,
Le bijoutier aurait dû trafiquer le révolver pour qu'il explose quand on essaie de s'en servir.
A ce moment, la passante serait toujours vivante et nous aurions fait l'économie de 6 mois de nourriture, télévision, assistants sociaux, Droits de l'homme à Tilburg, etc.
Amitiés

Écrit par : Armand | 06/03/2010

Bonnes conclusions …l'AS. Tu as raison sur toute la ligne. mais on y vient… On y vient…

Écrit par : Amadeus | 06/03/2010

Rappel de "close combat" : devant une menace avec arme de poing, le premier qui tire a gagné. En cas de sommation non respectée, tirer dès que l'adversaire entre dans le périmètre de sécurité c-à-d à moins de +- 150 cm de vous. Tirer dès qu'une menace supplémentaire apparaît. Si on n'est pas prêt à agir avec détermination et efficatité, le mieux est de ne pas exhiber de révolver ou autre colt... et de se laisser dépouiller, comme le recommande la Police Fédérale.

Écrit par : Karl | 06/03/2010

Bonsoir Corvette, c'est la 2ème fois que Declercq est sinistre de la Grande Aveugle. Comme il n'est visiblement pas doué de seconde vue, on peut, comme tu le crains, s'attendre à voir poindre n'importe quoi à l'horizon.

Bonsoir Armand,
six mois : tu n'es pas un peu trop sévère? ;o)

Bonsoir Amad,
c'est vrai que dans un état de tyrannie molle, tout est possible, du moment qu'on l'enveloppe de bons sentiments bien trop sucrés.

Bonsoir Karl,
ciel! Tu veux mettre des avocats et des juges au chômage? Anarchiste!

Écrit par : l'as | 06/03/2010

Tu sais que je n'ai même pas su lire tout ce que tu avais écrit tellement que c'est un bon gros ramassis de conneries. Tu es honteux mon gars, toi qui n'as vécu ça que les lunes plantées au milieu de ton fauteuil, on voit que tu n'as pas eu assez de claques dans ta vie pour te forcer à réagir autrement.
Ce dont tu parles-là est un code de conduite pour l'anarchie rien de plus.
Tu tiens des propos honteux et scandaleux, t'as rien compris à la vie mon gars.. et renseignes-toi un peu avant d'étaler te propos : pour commencer ils n'étaient pas à moto bouffon !

Écrit par : Vinch | 01/11/2010

Les commentaires sont fermés.