09/03/2010

Côte belge et Xynthia : fantasmez, fantasmez. ça rapportera toujours quelque chose.

"La Côte belge ne résisterait pas à une tempête Xynthia" nous apprenait belga il y a quelques jours.

"La Côte belge ne peut résister à une tempête telle que Xynthia, affirme l'économiste Geert Noels. "Une forte tempête pourrait faire 4.000 victimes", dit-il.
 
D'après une étude que Geert Noels s'est procurée, un tiers de la côte belge est insuffisamment protégé. Selon lui, une forte tempête causerait 3 milliards d'euros de dégâts dans l'intérieur du pays.
 
Un plan de grande envergure, dont Geert Noels étudie le financement, doit éviter un tel scénario catastrophe. "Le plan est prêt mais le financement ne suit pas alors que le sujet est urgent(...) De telles tempêtes surviennent en effet plus souvent en raison des changements climatiques", selon Geert Noels."

Plusieurs points sont à relever :

-1) comme toujours, en Novlangue financière écologiste, le conditionnel équivaut au présent, et les hypothèses à des certitudes : "pourrait faire 4.000 victimes" égale "fait 4.000 victimes" ; "causerait 3 milliards d'euros de dégâts" est à comprendre comme suit : "cause 3 milliards de dégâts"; "une étude" signifie "c'est certain";

-2) la propagande écolo correcte n'utilise plus l'expression "réchauffement climatique"; elle l'a remplacée par "changement climatique". En effet, il est difficile de faire croire à des gens transformés en bonshommes de neige qu'ils sont en plein réchauffement. D'autant que Phil Jones (ex-directeur du CRU de l'université d'East Anglia, et à ce titre principal fournisseur de données trafiquées au groupe d'experts interGOUVERNEMENTAL sur le climat - GIEC) l'a lui-même reconnu lors de l'enquête parlementaire sur le Climategate : depuis 15 ans, il n'y a pas eu de réchauffement statistiquement significatif.

-3) mais depuis toujours, les Celtes ont craint que le Ciel ne leur tombât sur la tête; cette superstition est très lucrativement utilisée par les politiciens occidentaux, qui sont prêts à soutenir tout, et surtout le contraire : cet article (clic!) nous apprend en effet que, contrairement à ce que les écologues primaires comme Al Gore affirment, il n'y a pas plus d'ouragans, tempêtes, cyclones que d'habitude.

Il y en a même moins!

Alors, l'écologisme, une malédiction?

Tout dépend du côté où vous vous trouvez : si vous êtes politicien, il s'agit d'une merveilleuse machine à sous. Un Jackpot où vous tirez toujours les trois cerises, et grâce auquel vous pouvez rafler des milliards aux con-tribuables.

Si vous faites partie de ces derniers, évidemment, l'avenir ne vous sourit pas autant.


Commentaires

Quand le bâtiment va, tout va ! M'en fous, je vis en Ardenne ! (rire) !

Écrit par : Corvette/Intimidator | 09/03/2010

puis, en renatrant chez moi... prenant le petit déjeuner, je disais à ma "cliente" que les experts du GIEC doivent chercher à se recycler... les catastrophes naturelles de ces dernières semaines leurs donnent probablement des idées...

Écrit par : Tony | 09/03/2010

en rentrant... !!!

Écrit par : Tony | 09/03/2010

Cher As,
Mais ce que les écologistes néerlandophones ne mentionnent pas, ce sont ces salauds de francophones qui emportent tout le sable de nos belles plages non polluées dans leurs sales godasses!
Il faudrait peser les chaussures quand on arrive à Oostende et quand on en sort. A partir de 4 grammes, comme pour la marijuana, correctionnelle!
Tant qu'à faire, ils les wallons devraient payer un supplément quand ils mangent un "moules-frites-salade" qui croque entre les dents!
Amitiés.
P.S. Je pourrais encore donner des idées de taxes pour que nos gouvernements puissent rentabiliser leur plan "Marshal 2 vert gaspillant et polluant" rapporte plus que ce qu'il coûte!

Écrit par : Armand | 09/03/2010

Corvette, les hauts plateaux seront les plus ventés...

Tony,
remarque que tout le monde s'y colle. Même les économistes non écologues. C'est un indicateur contraire : leur fin approche.

Armand,
cesse : tu me fais peur!
;o)

Écrit par : l'as | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.