12/03/2010

Amendes : voilà à quoi elles servent

Le pavillon belge à l'expo de Shanghai 2010.

Voilà pourquoi on vous presse comme un citron :

"L'état belge le paie 3600 euros net par mois pour ne rien faire

Sherif Abdoelrahman, commissaire adjoint à la gestion des participations belges aux Expositions universelles (dont celle de Shanghai, qui s'ouvrira le 1er mai prochain : le saviez-vous?) est inconnu de ceux qui y travaillent, alors qu'il est "en poste" depuis le 1er août 2007, révèle Le Soir.

Alors que l'inauguration approche, cet ex-conseiller de l'ancien sinistre Marc Verwilghen (Open VLD), n'a pas assisté aux dernières réunions. Selon Le Soir, il perçoit 3.600 euros net par mois, ce qui fait un total de 115.200 euros perçus en 32 mois. 

Le désintérêt de Sherif Abdoelrahman pour le dossier fait grincer des dents dans les couloirs du Sévice Public Fédéral "économie". Robert Urbain (ex-sinistre PS), commissaire général pour Shanghai 2010 choisi par le gouvernement Verhofstadt, a jeté l'éponge deux ans après sa désignation. La "non-présence" de ce dernier avait déjà coûté 77.000 euros, soit 22 mois, rémunérés 3.500 euros net."

Cette édifiante histoire me rappelle celle que m'avait racontée une connaissance :

Il travaillait dans un petit service inconnu, aux contours flous, sous les ordres d'un vieil homme, petit noble d'ancienne famille. A part celui qui m'a rapporté l'histoire, il y avait deux autres employés, passant leurs journées à faire on ne sait trop quoi, mais qui avait trait aux affaires étrangères. Dont coût annuel : 500 millions de francs de l'époque (12.394.676 euros, dans les années 80).

Un jour, le petit noble, chef de ce service ésotérique, tomba malade. Une semaine plus tard, quelques élus du CVP (cathos flamands, actuels CD&V) visitèrent les locaux de son service. Ils ne s'intéressèrent presque pas à ce qui s'y faisait (comment y arriver, d'ailleurs, puisque personne ne savait rien?) mais, lorsqu'ils en virent les statuts, ils s'écrièrent tous en choeur : -"Cinq cents millions! Incroyable! Et nous n'en savions rien!"

Un mois plus tard, le service était dissous. Les trois employés fichus à la porte. Et les 500 millions par an barbotés pour le parti.

Aide tes copains, et ils t'aideront.

Commentaires

Le respect des consignes à géométrie variable. Cher As,
J'ai aussi ma petite anecdote du genre...
J'étais de garde lors de mon service militaire.
Un gros type s'amène à la caserne.
Je lui en interdis l'accès: pas de civils ici!
- Mais je suis votre chef de corps...
- Désolé, je ne vous ai jamais vu. Montrez moi tous vos papiers et faites un laisser passer pour votre femme et vos enfants que je soupçonne de vouloir manger sur le compte de l'Etat.
Il m'a rédigé le papier et je n'ai plus jamais entendu parler de lui.
Amitiés

Écrit par : Armand | 12/03/2010

Les commentaires sont fermés.