18/03/2010

Delage D8-120 1939

Bonjour!

Pour le moment, je vous convie à admirer une belle carrosserie : celle du cabriolet Delage D8-120S datant de 1939. Louis Delage était un constructeur français de voitures de très grand luxe, qui commença sa carrière au début du 20ème siècle et la termina à la fin de la seconde guerre mondiale.

Il ne se limitait pas à la création de superbes carrosseries : la mécanique était sa passion. Il créa des moteurs d'exception, tels que le fabuleux 1500 GP de 1,5 litres de cylindrée, à huit cylindres en ligne, qui développait 170 cv à 8.000 tours/minute en... 1926!

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/D8-120-3.jpeg

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/D8-120-1.jpeg

Après ça, qui s'extasiera encore sur les portières papillon?

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/D8-120-4.jpeg

 

Et la dernière voiture présentée n'est pas un cabriolet Rolls Royce, mais également une Delage D8-120, carrossée par Van Vooren en 1938.

Commentaires

Superbe ! Bonjour l'As,

Encore une rareté du temps passé, pour ce coup-ci je lui trouve un petit air de Mercedes à cette Delage ...

En tout cas, très beau spécimen. Pour l'info, as-tu une idée de la valeur d'achat en argent actuel d'un engin pareil ???

Écrit par : Intimidator | 18/03/2010

Cher As,
Ces bagnoles ont des coffres impressionnants. Idéal pour des vacances dans des pays lointains.
...Enfin, si elles ont leur moteur à l'arrière! ;)
Dans le cas contraire, je me demande s'il y a même un peu de place pour une petite roue de secours!
Amitiés
P.S. C'est de l'humour, évidemment.
Plus sérieusement, où se trouve le réservoir?
Comme il n'y avait pas beaucoup de pompes à essence de ce temps, il doit être énorme.

Écrit par : Armand | 18/03/2010

Bonjour Intimidator, compte entre 100 et 200 mille euros pour un spécimen impeccable, en état de rouler. Tu as raison : l'immense calandre fait Rolls, tandis que les ailes et leur jonction surbaissée ressemblent plutôt à Mercedes.

Bonjour Armand,
je crois effectivement qu'il était fort grand. D'autant que les moteurs de l'époque étaient loin d'avoir l'appétit d'oiseau des engins actuels.

Écrit par : l'as | 18/03/2010

Les commentaires sont fermés.