24/03/2010

La Belgique riche en pauvres

"La Belgique riche en... pauvres" nous apprend un article de l'Echo lisible en cliquant ici.

Visiblement, les deux économistes qui commentent les statistiques ne se sentent pas à l'aise avec cette donnée : "1 Belge sur 7 flirte dangereusement avec le seuil de pauvreté. En première ligne, les femmes, les personnes seules et celles âgées de plus de 65 ans. 44% de la population éprouvent des difficultés à joindre les deux bouts."

Pour évacuer leur malaise, l'un parle de "pauvreté subjective", tandis que l'autre réfute la pertinence de la mesure elle-même. Remarquons que si la pauvreté est subjective (vieux concept poétique, qu'on s'attend peu à trouver dans la bouche d'un économiste) et que le calcul ne permet pas de la cerner, alors on n'est pas loin de dire qu'elle n'existe pas.

Ajoutons aux données non "décortiquées" de ces deux spécialistes cette autre nouvelle : les trois communes les plus pauvres de Belgique sont : Saint-Josse-ten-Noode (8 100 euros par an et par habitant en moyenne), Molenbeek-Saint-Jean (9 496 euros/an/hab) et Saint-Gilles (10 126 euros/an/hab). Or, chacune d'elles est sous tutelle socialiste depuis 50 ans ou plus.

Quelles déductions doit-on en tirer?

a) Le socialisme enrichit la population?

b) Comme le disent et le font les socialistes, il faut prendre aux riches pour donner aux pauvres : ça profite à tout le monde?

c) Ce n'est peut-être pas par hasard que les trois communes les plus pauvres de Belgique, de même que les régions les plus désolées du pays, sont toutes administrées depuis longtemps par les socialistes?

Une constatation : lorsque j'étais enfant, un franc suisse coûtait 12 francs belges. Un mark allemand en valait 8. Une couronne suédoise en valait presque 9. Lorsque l'euro a remplacé le franc belge, le franc suisse se traitait à 25,5 FB, le Deutsche Mark à 18 et la couronne de la très socialiste Suède à 2,5 FB.

Croyez-vous que cette hausse du FS et du Dmark reflétait la pauvreté des Suisses et des Allemands de l'Ouest? Croyez-vous que si la valeur de la couronne suédoise a été divisée par 3,5 en quelques années, cela signifie que les Suédois sont devenus plus riches?

Je constate qu'une monnaie dont la valeur est manipulée par les politiciens n'enrichit pas les habitants qu'ils disent représenter. Par contre, une monnaie sainement gérée dont la valeur s'apprécie reflète l'élévation générale du niveau de vie de ceux qui l'utilisent.

Les politiciens essaient de vous faire croire qu'en sabordant la valeur de l'argent dont ils monopolisent la création, ils jouent dans votre meilleur intérêt.

Les faits nous prouvent que c'est faux.

Ils tentent de vous faire gober que si l'économie tout entière était transparente (c'est à dire : pour eux), tout le monde y trouverait son compte.

En Suisse et au Luxembourg, le secret bancaire existe. Et ce sont les deux pays où le niveau moyen de revenus de la population est le plus élevé du monde.

L'économie doit donc être mise à tout prix hors de portée des politiciens.

Commentaires

Baisse de revenu Fin mai, on quittera Molenbeek pour aller habiter à Rebecq. Comme on a des revenus nettement au-dessus de 9.496 €/an/hab, cela va (encore) faire baisser la moyenne. Et j'en connais d'autres dans notre cas...

Écrit par : Karl | 24/03/2010

bonsoir Karl, comment? Tu n'as pas été enrichi par les années passées dans cette commune pouvant s'enorgueillir de plus de 60 ans d'administration socialiste?
Espèce d'ingrat!

Écrit par : l'as | 24/03/2010

Bonsoir, As. Quand j'étais enfant, la lire italienne était à 10FB, elle a fini carrière à un petit 2FB...
Je ne m'y connais pas assez en finance mais faut pas être très futé pour comprendre que là où il y a chômage, il y a pauvreté.
L'assurance chômage est une assurance pauvreté qui permet le maintien du socialisme en prenant en otage des victimes qui s'accrochent désespérément aux allocs.

Écrit par : Tony | 24/03/2010

Petite question (un peu stupide peut être), mais l'administration socialiste belge est elle comparable à la gauche (socialisme)française ou est-ce différent?????

Écrit par : anne.a | 25/03/2010

Cher As,
Tout excès est un poison. Ce n'est pas ton ami Tony qui me contredira.
Trop de "welfare state" ouvre la porte aux magouilles, backchiches et népotismes divers.
Pas assez... et c'est la misère en plus.
Chaque pays démocratique choisit le système qui convient le mieux à sa sensibilité: socialisme en Wallonie, droite en Flandre. (Je ne fais pas de jugement de valeur!)
Si, en Wallonie, rouler en voiture de luxe mérite "punition", aux USA, c'est très bien vu.
Rien ne t'empêche, d'ailleurs, de t'établir en Flandre si tu satisfais au "wooncode"! :)
Amitiés

Écrit par : Armand | 25/03/2010

Bonjour Tony, exact : les allocs sont devenues un mode de vie. Profession pour les uns, source de pouvoir pour les autres.
Le problème : elles mènent les uns et les autres au précipice... assez lentement pour faire illusion.

Bonjour anne.a,
je ne connais pas assez la situation française pour en parler. Deux réflexions : - 1) Mitterrand a été obligé de larguer son premier gouvernement, mené par Pierre Mauroy (un socialiste de la gauche intransigeante), sous la pression des ouvriers voyant leurs entreprises fermer, et de la dette extérieure qui ne cessait de croître : les Français allaient droit dans le mur; -2) Si tu veux te faire une opinion, contente-toi de constater : les régions administrées par les socialistes depuis longtemps sont-elles plus riches ou moins riches que les autres? Leur situation s'est-elle améliorée grâce à leur gestion, ou dégradée? La population qui les habite s'est-elle enrichie par rapport aux autres, ou non?
Constater, sans plus, peut sembler manquer de panache, mais c'est la base de l'analyse scientifique.

Bonjour Armand,
la corruption n'existe pas sans présence contraignante de l'état, qui désorganise l'ensemble des échanges libres entre personnes ou groupes de personnes.

C'est une grande réussite des étatistes de faire croire que leur intercession a permis d'augmenter la richesse, alors qu'ils ne produisent rien, et ne cessent de coûter à tout le monde. Donc, leur présence a en fait désorganisé les échanges et réduit la richesse de tous ceux qui, contrairement à eux, ne profitaient pas de l'état.

Écrit par : l'as | 25/03/2010

Les commentaires sont fermés.