25/03/2010

Delage 2 LCV : V12 2 litres en 1925

Bonjour!

Pourquoi s'intéresser à Delage, Delahaye, Talbot, Hispano-Suiza ou Jensen, par exemple, plutôt qu'à Porsche? Parce que tout le monde connaît Porsche et en discute, alors que les précédentes sont presque oubliées et ne le méritent pas. D'ailleurs, une Porsche, ça se conduit sans qu'il soit nécessaire d'en parler : la qualité est toujours discrète.

Voici donc quelques images d'une Delage 2 LCV, animée par un V12 2 litres de Grand Prix, datant de 1925. Un moteur en V n'était déjà pas courant à l'époque. Mais que dire alors de celui-ci, qui était doté de 12 cylindres pour une capacité de deux litres à peine, et développait 120 cv à 6 000 tours/minute dans sa version atmosphérique? Extraordinaire? Incroyablement en avance sur son temps?

Seule la Delage 15S8 1500 GP de 1926, tournant à 8 000 tr/min allait délivrer encore plus de chevaux par cm3. En 1925, l'ingénieur Lory dota ces Delage 2 LCV de deux compresseurs Rootes, gonflant leur puissance à 205 cv et les autorisant à atteindre des vitesses de 215 km/h. Pour permettre à ces bolides de rouler sans casser, il fallut percer de nombreuses ouvertures d'aération dans le capot, afin d'éviter la surchauffe du moteur.

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/DelageV12-01.jpeg

Voici Phil Hill, ancien champion de Formule 1, au volant d'une Delage V12 2 LCV restaurée

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/DelageV12-06.jpeg

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/DelageV12-02.jpeg

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/113653/DelageV12-13.jpeg

 

Commentaires

Magnifique ! Bonjour l'As,

Tout simplement magnifique !

Cette voiture a-t-elle roulé dans les grand-prix d'avant-guerre, style Mercedes, Auto-Union, Alfa Romeo, etc ... ???

Et puis cette carrosserie tout alu, sans sponsor, avait un charme fou ...

Écrit par : Intimidator | 25/03/2010

Cher As,
C'est magnifique: les concepteurs avaient déjà pensé à la crise pétrolière!
Un bon bricoleur pouvait ainsi enlever 4, 8, 10 ou 11 cylindres pour réduire la consommation. ;)
Je suppose qu'un des nombreux cadrans du tableau de bord indiquait le nombre de cylindres en service...
Amitiés

Écrit par : Armand | 25/03/2010

Bonjour Intimidator, merci (même si ce n'est pas moi qui mérite tes louanges, mais Delage lui-même).
Voici qui répond partiellement à ta question : "Après des débuts prometteurs, l’évolution de cette voiture (ingénieur Albert Lory), va se couvrir de gloire en 1924 (Grand Prix d’Europe à Lyon) et 1925 (Grand prix de l’ACF à Montlhéry). Parallèlement, pour renforcer sa stratégie de communication basée sur le principe « la course automobile améliore la technique et la production industrielle », Louis Delage fait étudier (ingénieur Toutée et Planchon) 3 voitures de Course de Côte et de Records à 6 cylindres et 12 cylindres. L’une d’elles, la 12 cylindres DH de 10,5 litres va battre en 1924 le record du Monde de vitesse sur route. En 1924, il établit un nouveau record de vitesse à 230 km/h. Le premier Grand prix de Grande-Bretagne en 1926 est remporté par les Français Louis Wagner et Robert Senechal sur une Delage 155B. La production des véhicules de tourisme continue avec la DI S puis la DI SS. La DM donne la DMS et la DML, équipées du très beau 6 cylindres de 3 litres conçu par Maurice Gaultier. Toujours passionné de compétition, Louis Delage poursuit son programme et grâce au travail acharné de l’ingénieur Lory et aux moyens techniques colossaux engagés par l’usine conçoit une 8 cylindres de 1500 cm3, la 15 S 8. Cette voiture, fiable et performante, pilotée par Robert Benoist va remporter les 4 Grands Prix européens de l’année 1927, condition nécessaire pour que Delage devienne « Champion du Monde des Constructeurs »."

Ceci dit, je viens de faire un tour chez toi, et c'est toujours aussi beau et intéressant.
Bonne journée!

Écrit par : l'as | 25/03/2010

Armand, petroleum crisis? What petroleum crisis?
;o)

Écrit par : l'as | 25/03/2010

Dänke schöne ! Que voilà une réponse précise, rapide complète, ces monoplaces avaient vraiment de la gueule, contrairement aux F1 modernes, qui se ressemblent toutes et qui ont toutes des moteurs identiques, sauf la marque qui change ...

Écrit par : Intimidator | 25/03/2010

Les commentaires sont fermés.