26/03/2010

Brève histoire des voitures Delage 1905 - 1954 (1)

Bonjour!

En vitesse, je vous livre ce premier post établissant un historique simplifié de la marque Delage. De nos jours, elle a sombré dans l'oubli. Pourtant ses ingénieurs ont souvent été à la pointe du progrès, et avant guerre, la marque s'était taillé une solide réputation en course, de même que dans la catégorie des véhicules de luxe.

"Louis Delâge (22/03/1874 – 14/12/1947), ingénieur des Arts et Métiers, commença sa carrière dans les travaux publics, puis dans les chemins de fer (comme son père). Mais il s'intéressa rapidement au monde de l'automobile encore balbutiant.  

Dès 1900, il ouvrit un bureau d'études à Paris. Peugeot vit en lui un homme de génie et lui proposa le poste de directeur de son propre bureau d'études. Il le devint en 1903. Mais voulant créer sa propre marque, il quitta Peugeot en emmenant avec lui Augustin Legros, talentueux chef du design de Peugeot.  
 
Dès janvier 1905, la société "Delage & Cie", basée rue des Cormeilles à Levallois-Perret (pas très loin de... Peugeot), vit le jour. Les deux hommes arrivèrent avec peu de moyens à acheter des machines et à construire 2 voitures, juste à temps pour le salon de l'auto de Paris. Ce furent la Type A et la Type B (6 et 9cv), motorisées par un monocylindre De Dion.  
Après le bon accueil du Salon, les journalistes se firent l'écho de leur superbe qualité de fabrication, et de leur niveau de confort jusqu'alors inconnu (elles étaient très silencieuses pour l'époque)."

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264800/TypeB.jpg

Delage type B de 1906

L'année suivante furent présentées les Types C et D (12cv), également motorisées par un monocylindre De Dion. Louis Delâge comprit immédiatement la publicité qu'offrait la compétition. Il présenta donc ses autos dans différentes courses pour « voiturettes », remportant une victoire au Grand Prix de Dieppe. La réputation de la marque s’étendant, les carnets de commande ne cessèrent de se remplir. Devant augmenter la production, Delâge construisit une usine moderne sur un terrain de 3.000m², rue Baudin à Levallois-Perret.

En 1908, les types G (bicylindre) furent construits, de même que les H, J, L et M équipés d'un 4 cylindres.  
Un an après, Michelat devint le responsable motoriste de la marque, et Repusseau celui du châssis et des carrosseries.

Après avoir passé un accord avec Ballot, les premiers moteurs Delage (en fait, des 4 cylindres Ballot construits par Delage) virent le jour.  
En 1910, la Seine inonda les ateliers Delage. Cette inondation décida Louis à déménager une nouvelle fois. C'est en 1912 que l'usine Delage s’implanta à Courbevoie. En même temps, une agence commerciale fut ouverte en plein coeur de Paris.  
Sous l'impulsion de Michelat, Delage développa la Type X (4 cyl. 3 Litres) véritable machine à gagner les courses. C'est ce qu'elle fit cette année là en remportant le Grand Prix de Boulogne.

http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264800/TypeX1.jpg

Delage Type X de 1911

Commentaires

Bonjour l'As,

Encore un document intérêssant sur l'industrie automobile française, avec une marque, que je connais très peu. Je savais quand même qu'il y avait certains liens avec Peugeot.

Écrit par : Intimidator | 26/03/2010

Les commentaires sont fermés.