28/03/2010

Travail! Qui veut du travail? Et une pension en prime?

En 1967, nos sinistres sont allés au Maroc passer un accord d'importation de travailleurs. En effet, leurs prévisionnistes avaient calculé que la pyramide de Ponzi appelée "système des pensions" s'écroulerait s'il ne restait pas assez de monde au boulot pour l'alimenter.

Le problème des pyramides de Ponzi, c'est qu'il faut toujours trouver de nouvelles victimes - euh : investisseurs - pour qu'elles tiennent debout. Et (Bernard Madoff ne me contredira pas) plus le temps passe, plus il en faut, et plus difficile cela devient. Car en plus de la perte de confiance des pigeons, une telle escroquerie subit de plein fouet les ravages de la loi des rendements décroissants.

Nous savons ce qu'il est advenu de la fausse bonne idée de nos sinistres de l'époque : chômage, lois dites sociales, réunion des familles, naturalisations accélérées, inadéquation aux besoins des entreprises, etc. ont entraîné l'alourdissement général des charges liées au travail, au lieu d'assurer la pérennité de la combina des pensions à la Belge.

Et les deux nouvelles suivantes ne présagent pas d'embellie :

"Des aides des CPAS aux demandeurs d'asile qui travaillent

Les demandeurs d'asile disposant d'un revenu continuent fréquemment de bénéficier d'aides des CPAS, selon le Morgen.
 
Les demandeurs d'asile peuvent depuis peu recevoir un permis de travail de type C, six mois après leur demande. Au cours des derniers mois, de nombreuses personnes ont profité de cette possibilité.
 
D'après la députée Dalila Douifi (sp.a), de nombreux détenteurs d'un permis de travail continuent de bénéficier des aides du CPAS ou sont accueillis dans le réseau fédéral. Selon Mme Douifi, l'argent public ne peut servir d' "argent de poche"."

Voici la deuxième :

"Trois individus arrêtés après un home jacking

Samedi soir, trois hommes ont arrêté leur véhicule peu avant un barrage policier à Uccle et ont pris la fuite. Les policiers qui les ont interpellés.
 
Les trois hommes ont été arrêtés pour un home-jacking commis à Esneux. Ils y avaient volé ordinateur, bijoux, GSM, et la Mercedes des préjudiciés. C'est ce véhicule qu'ils ont abandonné au barrage.
 

Les trois hommes sont hébergés dans un hôtel bruxellois."

Ils y avaient été placés par Fedasil, aux frais des contribuables de Belgique...

... Mais grâce aux importations de travailleurs étrangers, les pensions sont sauvées, comme nous l'apprend cette dernière nouvelle :

"Consensus politique pour travailler plus longtemps"

Les débats télévisés dominicaux ont montré la nécessité de voir davantage de personnes rester au travail entre 50 et 65 ans, mais aussi de relever le niveau des pensions les plus basses.
 
Tant Yves Leterme qu'Elio Di Rupo et Michel Daerden, ont souhaité voir augmenter le taux d'emploi des travailleurs les plus âgés."

Pour sauver les pensions, que les importations de travailleurs étrangers devaient... sauver, nos sinistres envisagent désormais d'obliger les pensionnables à ne plus prendre leur pension.

Ils veulent que ces derniers travaillent plus longtemps. Mais quand les dépenses de l'état liées à l'arrivée de nouveaux sauve-pensions ne cessent d'augmenter, et que les charges liées à l'embauche suivent la même courbe éternellement croissante, comment rendre le travail moins cher, et donc plus attractif?

Les pensionnables vont donc être poussés à travailler plus. Pénaliser ceux qui ne pourront ou ne voudront pas est facile : une signature au bas d'une loi vite torchée suffit. Mais aucune loi ne fabrique du travail.

Tout cela ne ressemble-t-il pas de plus en plus au serpent qui se mord la queue?

Commentaires

Cher As,
On aide les pays en développement.
La main d'oeuvre y est bon marché.
Pourquoi placer les prisonniers superfétatoires à Tilburg où la main d'œuvre et les logements sont onéreux?
Amitiés

Écrit par : Armand | 28/03/2010

Mes idées ! Bonsoir l'As,

Pour la Mercedes d'Uccle, c'est la faute de la victime, il n'avait pas à exposer sa "fortune" et sa réussite sociale dans une région économiquement sinistrée.

Pour les pensions, j'ai ma solution. Rendre le travail éternel et illimité. Comme ça plus de problèmes, il y aurait une alimentation des caisses de pensions garantie à vie (?), Plus de pensions à payer (vu que tout le monde travaille, pardi), que du bénéf pour les magiciens qui nous "dirigent" ... Je vais de ce pas proposer cette idée à notre bonne Jowëlle !

Écrit par : Intimidator | 28/03/2010

Intimidator, quelle prescience!
Pour sauver les pensions, travaillons jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Papa et Jowelle vont adorer.

Armand,
tu as raison : envoyons nos condamnés se dorer sur des plages cernées de palmiers. Cela ne plaira pas aux esprits mesquins obligés de rester ici parce qu'ils n'ont rien fait d'illégal, mais ça coûtera moins cher.

Écrit par : l'as | 28/03/2010

LA SOLUTION. Je veux bien abandonner ma pension à la condition que je sois exonéré d'impôts ! Voilà le problème des pensions résolu si tout le monde fait pareil...

Écrit par : Karl | 29/03/2010

Panem et circenses… Securitem et circenTF1…
Ça se ressemble, non?
Du pain et des jeux… De la sécu et du cirque télévisuel. Dans 500 ans, quand on étudiera la vie des Nérons qui nous gouvernent, on écrira ça. On se demandera pourquoi le peuple est devenu fou et s'est laissé faire par les plus cinglés. Mais ce n'est plus le plomb ou le mercure dans la vaisselle, cette fois, c'est l'huile de palme, les biphénols A et toutes les saloperies qu'on nous fait ingurgiter jusqu'aux ondes de nos jouets téléphoniques et informatiques.
D'ailleurs, la folie de Néron était peu de chose à côté de celle de Bush en Irak qui ne laissera pas de la civilisation derrière lui comme le grand Jules mais la dévastation… Et nous ne sommes pas fous. On est devenu des extra-terrestres. On va faire des économies de carburant. Pas besoin d'aller sur les satellites d'Orion pour trouver des vivants. Les extra-terrestres on les a ici. Tout autour de nous. Les plus acharnés sont les politiciens.
Dans cette ruche, les reines sont les traders et les PDG qui sortent avec des parachutes dorés et des salaires qui défient la pesanteur.
Heureusement, il y a encore un heureux sur terre: Tony, sa sagesse, son humour, sa Simca. ;-) Et l'As qui fait rien qu'à remplir son blog au lieu d'aller bosser, pour notre plus grand plaisir.

Écrit par : Amadeus | 29/03/2010

Juste un mot encore… Sont cons les serpents. Y a quand même mieux à faire avec ça…

Écrit par : Amadeus | 29/03/2010

Les commentaires sont fermés.