02/04/2010

Agression dans le métro : prenez sans crainte les transports en commun

Bonjour!

J'ai dû m'absenter hier et ce matin, sans préavis. Voilà pourquoi je n'ai rien posté entretemps.

Ceci dit, LA nouvelle du jour est constituée d'une vidéo écoeurante. Elle a été enregistrée par les caméras de surveillance du métro bruxellois, il y a trois mois.

Les transports (vraiment aucune connotation sensuelle dans ce cas-ci) en commun que veulent nous imposer ceux qui se prétendent les représentants du peuple ne sont pas seulement un endroit où les gens se rendent pour aller d'un point à un autre : ils sont aussi le siège d'un grand SENTIMENT d'insécurité (comme le répètent ces clowns qui nous parasitent).

 (pour voir la vidéo, allez sur Youtube et tapez "agression métro Bruxelles", ou cliquez ici :  "agression métro Bruxelles")

 

-Questions :

- 1. : Puisqu'elles n'ont pas permis d'arrêter les crapules responsables de cette agression criminelle, à quoi servent les caméras de surveillance du métro?

-a) à permettre aux flics de jouer à des jeux vidéo devant leurs écrans, au lieu d'être présents dans les stations?

-b) à donner un SENTIMENT de sécurité aux voyageurs?

-c) à dépenser notre argent pour rien?

 

- 2. : Pourquoi les flics ont-ils attendu trois mois avant de rendre ces images publiques?

-a) parce qu'ils étaient trop occupés à verbaliser des automobilistes innocents, mais capables de payer les amendes?

-b) parce qu'ils ont "oublié" l'agression, jusqu'à ce qu'un avocat de la victime les empêche de continuer à dormir?

-c) parce qu'ils sont désormais certains de ne pas pouvoir arrêter les criminels?

-d) parce qu'un inconnu a publié la vidéo sur Youtube, et que dès lors les flics se sont sentis obligés de faire semblant que c'était eux?

 

-3. : Puisque les flics sont incapables d'assurer la sécurité des habitants, pourquoi monopolisent-ils cette activité?

-a) parce qu'elle assure leur salaire?

-b) parce qu'ils imaginent que, même sans rien faire, "demain, tout ira mieux"?

-c) parce que comme c'est la cas dans de nombreuses professions, c'est le corporatisme qui guide leurs réactions, et non l'efficacité?

 

-4. : A votre avis, que devez-vous faire pour assurer votre propre sécurité?

-a) ...

-b) ...

-c) ...

Commentaires

... Bonjour l'As,


Voici mes réponses !

Pour les caméras, je pense qu'elles ne sont là que pour nous donner un "sentiment" de sécurité, partant de là, on peut considérer que c'est une manière supplémentaire et pas définitive de dépenser notre pognon pour rien, pour ça, pas de souçi, on peut faire confiance à nos zotorités pour trouver des idées ...

Pour les flics, je rajouterais, si tu le permets, une hypothése e) : Etant donné que le "pouvoir" (?) judiciaire décide de relâcher dans la nature la quasi totalité des délinquants, quelle que soit la nature ou l'importance du délit, les flics "jugent" peut-être innoportun d'arrêter ces derniers, vu qu'ils seront remis en pleine liberté en moins de 24 heures ...

Pour la question 3) je serais tenté de répondre par a), mais c) pourrait tout aussi bien convenir ...

Pour la question 4), au risque de me répéter, je suis convaincu que si les juges faisaient leur boulot et appliquaient la loi et rien que la loi cela redonnerait, peut-être, un peu de sens au boulot de la flicaille ...

Et j'ajoute, trop de démocratie tue la démocratie. Tout crime doit être payé au juste prix, on en est loin actuellement en Belgique, on veut raser gratis à tous les coins de rue, merci à nos sbires du Pay-$, des Crétins Démago Humanistes et autres Ecolos ...

Écrit par : Intimidator | 02/04/2010

On a vu les images ; c'est des arrivés chez nous il y a pas longtemps qui ont des troubles d'adaptation ce qui explique (excuse) leur comportement délictueux. Mais que faisait la victime là à ce moment !? Considérant les risques, une attitude provacatrice ! Les auteurs n'ont pas pu résister à l'invincible pulsion...

Écrit par : Karl | 02/04/2010

1: Réponse D

A donner une chance supplémentaire de mettre la main sur les types qui ont fait ça et si l'objectif est atteint, de servir de PAC à présenter au magistrat afin que ce dernier puisse se faire une idée visuelle de l'horreur des faits afin de requérir une peine exemplaire.
Sans ce genre de vidéos, les types vont une nuit au cachot grâce aux "Flics" avant que ces sympathiques magistrats et ces pourris d'avocats ne les fassent libérer.


2: Réponse E

Parce que cela leur est imposé par le secret de l'instruction. Il n'y a que le parquet (Pouvoir judiciaire) qui a le droit de rendre publique ces vidéos. Le pouvoir exécutif, législatif et judiciaire sont distincts en Belgique et la magistrature a des prérogatives qui ne dépendent pas de la police et qui parfois même vont à l'encontre de ce que les "Flics" aimeraient pouvoir faire.
Il doit être particulièrement frustrant de passer les bracelets à un violeur de gosses pour que celui-ci se retrouve en liberté 3 mois plus tard avec un doigt du juge "Ne recommence plus vilain garçon"


3 : Réponse D

Pour empêcher les cowboys aux grandes bouches et à la testostérone débordante de faire de grosses bêtises... Y a des dangereux chez les flics, ça arrive malheureusement et le tri n'a pas toujours été ce qu'il est aujourd'hui. Mais heureusement, y en a moins proportionnellement que dans la population lambda.
Ceci dit, si tu te sens l'âme d'un type qui peut porter la sécurité du monde sur ses épaules, n'hésite pas à postuler, ils ont besoin de types comme toi...


4 : Réponse A

Arrêtez de voter P.S....

Écrit par : Jérôme | 02/04/2010

Bonsoir à tous, merci pour vos réponses.
Je n'envisageais évidemment pas mes propres suggestions comme limitatives. J'ai d'ailleurs essayé de les rendre aussi ironiques que les circonstances le permettaient. J'apprécie donc particulièrement vos commentaires personnels et vos propres réponses.
Je sais bien qu'on s'éloigne du sujet, mais l'angélisme de circonstance dans les médias a le don de me déplaire. C'est pourquoi je me suis permis ce petit hors sujet.
Bonne nuit à tous, et, j'espère, à demain.

Écrit par : l'as | 02/04/2010

Les commentaires sont fermés.