03/04/2010

Rouler sans permis : une nécessité

Bonjour!

"100.000 Belges roulent sans permis" nous apprend belga. C'est sans doute exagéré. D'ailleurs belga corrige ensuite ce titre accrocheur par : "100.000 personnes rouleraient sans permis dans notre pays, selon l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR)."

Si c'est l'IBSR qui a fait cette estimation, on peut y accorder autant de confiance qu'aux prévisions catastrophistes des "scientifiques" du Climategate : tout comme eux, l'IBSR dépend d'un danger imaginaire pour recevoir votre argent de l'état et payer ses employés. Elle n'est donc pas là pour vous défendre, ni pour être objective.

"Ce chiffre de 100.000 est une extrapolation. Selon l'IBSR, il y aurait en moyenne 18.000 conducteurs sans permis interpellés par an." (L'IBSR considère donc qu'il y a 5,55 fois plus de conducteurs sans permis qui continuent à rouler que la police n'en arrête)

Demandons-nous d'abord pourquoi il y a tant de conducteurs dénués de permis :

-a) à cause des tracasseries administratives qui conditionnent son obtention?

-b) à cause du prix des auto-écoles, et de la difficulté des examens?

-c) parce que de nombreux juges prononcent automatiquement la suspension du permis pour des crimes sans victimes, comme des excès de vitesse n'ayant entraîné aucun désagrément pour quiconque, par exemple? Excès de vitesse qui, au contraire, sont une véritable bénédiction pour "nos" politiciens incapables d'équilibrer un budget?

-d) à cause de l'arrivée de nombreux conducteurs étrangers ne maniant pas assez bien les langues de Belgique pour obtenir leur permis, mais qui sont néanmoins parfaitement capables de rouler?

Demandons-nous ensuite pourquoi un permis est nécessaire : après tout, jusqu'en 1958, les gens roulaient en Belgique sans ce petit torchon de papier. Pourquoi est-il brusquement devenu obligatoire par après?

-a) parce qu'il permet de faire rentrer plus de taxes?

-b) parce qu'il ne sert pas à améliorer les conducteurs, puisque les juges le retirent à tour de bras?

-c) parce qu'il constitue une mesure de rétorsion destinée à faire oublier aux habitants de ce pays que les routes leur appartiennent?

-d) ou pour toute autre raison hypocrite, tirée par les cheveux, malsaine, artificieuse, dissimulatrice, fallacieuse, sournoise, cauteleuse, captieuse, jésuitique, impostrice, simulatrice, pharisaïque, spécieuse, tartuffarde, ou pour dire comme un homme que je n'aimais pas : abracadabrantesque?

Car si nous retournons les choses dans l'autre sens, que voyons-nous?

Que 18 000 automobilistes sont arrêtés chaque année par les flics à la suite de contrôles des papiers, et non à cause d'un accident auquel ils ont été mêlés.

Donc, si l'extrapolation de l'IBSR est exacte, 100 000 conducteurs roulent chaque jour en Belgique sans permis, et sans causer d'accidents.

Commentaires

Cher As,
De même, il y a 4.000.000 d'habitants en Belgique (les hommes) qui ont sur eux tout le nécessaire pour perpétrer des attentats à la pudeur.
Seuls quelques détraqués passent à l'acte. (lol)
Amitiés
P.S. Les jolies femmes peuvent faire de l'exhibitionnisme sans que cela ne me dérange.

Écrit par : Armand | 03/04/2010

Et sans payer d'assurance ??? ... Pour rester dans le ton de ton post je vais t'en raconter une bien bonne !

L'autre jour de discutais avec un ami chauffeur routier. Il m'expliquait que récemment il avait assisté à une scène cocasse sur un quai de déchargement au Luxembourg. Un camion d'une société belge (Hessers, pour ne pas la citer) avec une plaque tchèque (tiens, tiens !) devait faire décharger sa cargaison. Pour ce faire, le chauffeur tchèque (tiens, tiens !) devait effectuer une marche arrière pour mettre son semi-remorque contre le quai de déchargement. Après 2h30 de manoeuvres (!) le camion est finalement parqué correctement. C'est à ce moment que notre chauffeur descend de sa cabine pour déconnecter les flexibles de freins et décrocher la semi du tracteur. Ensuite il remonte rapidement dans le camion, met la 1ère et il arrive ce qui devait arriver, bardaf la semi retombe sèchement sur le sol, normal il n'avait pas descendu les béquilles ! ... A la vue de la scène, les ouvriers de l'usine vont à la rencontre de l'artiste du volant pour savoir ce qu'il s'est passé ... Pour toute réponse il a expliqué que c'était son patron qui lui avait appris à conduire, qu'il n'avait appris à rouler qu'en marche avant pour la plupart du temps, et qu'il ignorait qu'il y avait des béquilles sur les semi-remorques en cas de décrochage ... Edifiant ! Par après, il a fallu une grue pour relever la remorque (prix : 640€), le dépanneur a demandé au chauffeur comment il comptait règler la facture ... Pour toute réponse, le chauffeur lui a montré sa dernière fiche de paie : 450€ net !!! Voilà, que penser de cela ???

Écrit par : Intimidator | 03/04/2010

Bonsoir Armand, exact : on tire du pouvoir et de l'argent de situations rares et extrêmes traitées comme si elles étaient le propre de l'ensemble de la population.

Bonsoir Intimidator,
-1) étant donné ce qu'un tel engin coûte, Hessers est "un peu" idiot de laisser un semi-remorque, avec toutes ses marchandises, aux mains d'un incapable. Il a passé 2h30 à se garer? En laissant tomber sa remorque? Je parie que cela ne lui arrivera plus... ou qu'il changera de métier.
-2) il y a des cas extrêmes (comme celui de ce conducteur de semi), et puis la majorité : conducteurs venant de n'importe où, qui maîtrisent bien une automobile, et sont pourtant incapables d'obtenir leur permis en Fr, Nl ou De.
-3) et puis il y a aussi les cas de ceux qui font passer leur permis en leur nom par leur cousin, neveu, oncle, etc. et puis se mettent au volant.

Sont-ils moins ou plus dangereux que les précédents?

Je pense que les humains normalement constitués apprennent de leurs erreurs, et que le petit bout de papier officiel représente moins que l'expérience qu'ils acquièrent.

Écrit par : l'as | 03/04/2010

Les commentaires sont fermés.