14/04/2010

Buick Streamliner Norman E. Timbs 1949

Bonjour!

Pour faire plaisir à mes lecteurs amoureux de voitures américaines d'exception (mais également aux autres, qui ne manqueront pas d'être aussi surpris que je le fus), je poste rapidement ces quelques images d'un véhicule sensationnel : la Buick Streamliner 1949 transformée par Norman E. Timbs.

http://images.caradisiac.com/images/9/9/2/5/39925/S0-La-perfection-existait-il-y-a-60-ans-1949-Norman-E-Timbs-Buick-Streamliner-159849.jpg

 

Ingénieur mécanicien, Norman E. Timbs magnifia en 1949 une Buick Streamliner, lui donnant les formes voluptueuses dont il avait rêvé (certains ont de splendides fantasmes...) et que nous pouvons admirer sur la photo.

Le temps s'écoulant, cette extraordinaire Streamliner Timbs passa de propriétaires en propriétaires, puis tomba dans l'oubli, jusqu'à ce que quelqu'un la retrouvât en 2002, abandonnée dans un désert américain. Dès lors, elle fut restaurée et a participé au concours d'élégance d'Amelia Island cette année.

http://images.caradisiac.com/images/9/9/2/5/39925/S0-La-perfection-existait-il-y-a-60-ans-1949-Norman-E-Timbs-Buick-Streamliner-159853.jpg

Malgré ses formes fluides qui semblent créées pour la course, elle ne dépasse pas les 190 Km/h.

 

http://images.caradisiac.com/images/9/9/2/5/39925/S0-La-perfection-existait-il-y-a-60-ans-1949-Norman-E-Timbs-Buick-Streamliner-159867.jpg

 

Pour Norman Timbs, il s'agissait donc uniquement de se faire plaisir.

 

http://images.caradisiac.com/images/9/9/2/5/39925/S0-La-perfection-existait-il-y-a-60-ans-1949-Norman-E-Timbs-Buick-Streamliner-159860.jpg

 

http://images.caradisiac.com/images/9/9/2/5/39925/S0-La-perfection-existait-il-y-a-60-ans-1949-Norman-E-Timbs-Buick-Streamliner-159863.jpg

Commentaires

Magnifique ! Bonjour l'As,

Ah que voilà de magnifiques lignes ! Comme quoi il n'y a pas que les italiens pour faire de belles carrosseries (aie, si le Tony lit ça, je vais me faire un copain !), c'est le genre d'engin que j'aurais bien vu aux 24h du Mans ...

Écrit par : Intimidator | 14/04/2010

J'avais les oreilles qui sifflaient! ;-)
Ce qui me fascine quand je vois des engins du genre, c'est la prouesse du fantasme.
Avec un arrière si long, ça doit être pénible à conduire. Vous me direz, le moulin, faut bien le loger quelque part...
J'ai fait une brève recherche sur le net... La résurrection est fabuleuse! Depuis les premières photos d'époque, prises dans la rue et non dans un atelier... du gabarit en bois à la découverte de l'épave au milieu de nulle part, enfin la restauration et les photos dans un studio.
C'est émouvant!
En même temps, ce qu'il y a d'excitant dans une telle entreprise c'est la partie restauration. Puis, la voir partir au musée doit filer au vilain coup de blues...

Écrit par : Tony | 14/04/2010

Même pas… les poètes galants ni les romantiques ni Rubens, ni aucun grand peintre n'a réussi à si bien exprimer la femme rêvée comme fantasme… Seuls les designers d'automobile ont réussi à sublimer la féminité. Et franchement, je ne suis pas loin de penser que l'automobile peut être plus érotique que les femmes qui sont quand même toujours un peu les mêmes, non? ;-)

Écrit par : Amadeus | 14/04/2010

Bonjour à tous, cette voiture est un objet créé par un authentique esthète.

Le détail qui tue : pas de portières.

On s'y insère en montant sur l'aile (voyez : il y a un marchepied prévu sur celle-ci) et en passant les jambes par-dessus la carrosserie.
Constatez qu'il s'agit d'un cabriolet à deux places. Imaginez donc le spectacle pour le conducteur qui faisait s'asseoir une jolie femme en jupe à côté de lui...

Écrit par : l'as | 14/04/2010

Les commentaires sont fermés.