14/04/2010

STIB, vélo, éolien : le vrai Belge veut-il bien se lever du tombeau?

http://fietsen.web-log.nl/photos/uncategorized/2008/04/25/ongelukfietsers.jpg

Hier, un article levait le voile sur une partie de ce qu'est l'âme belge : nos compatriotes n'aiment pas assez rouler à vélo.

C'est du moins ce que pense Etienne Schouppe, grand spécialiste en finances trouées que le monde entier ne nous envie pas. Pourtant, selon lui, le vélo c'est comme le cochon : tout y est bon. Bon pour le coeur, les jambes et les embouteillages.

Hélas, la petite reine est également mauvaise pour ses usagers (qui sont et restent désespérément "faibles"), et pour les finances publiques. Mais cette dernière considération est le cadet des soucis du vieil Etienne : un nouveau trou aux proportions abysmales ne l'effraye pas. Il est bien trop puissant au sein du CD&V pour s'arrêter à ce genre de détails.

 

 

Une autre facette de cette Grande Inconnue : l'âme belge, nous est révélée par un sondage effectué à l'initiative du sinistre-président Charles Picqué. A la question de savoir s'ils sont emballés par les sévices que leur rend la STIB, la majorité des sondés répond "NON"!

Cote globale attribuée par ces ingrats à la société des transports intercommunaux bruxellois : 5,5/10 seulement.

Alors qu'elle avale goulument 25% du budget de leur région!

Que veulent-ils, ces fous? Qu'on y jette 50% de leur fric, versé aux politiciens planqués à la région? 75%? Et qu'il n'y ait enfin plus la moindre rue qui ne soit radicalement défigurée par et pour les bus?

Une autre facette encore de nos compatriotes nous est montrée par cette réflexion profonde :

"La Belgique en retard dans l'éolien

La Belgique est la lanterne rouge de l'éolien européen avec 563 MW de capacité installée en 2009, soit un quart à peine des Pays-Bas (2,2 GW) ou un sixième de la capacité déployée au Portugal (3,5 GW)"

Si les Belges devaient vraiment s'inspirer de quelqu'un, il vaudrait mieux que ce ne soit pas du pays le plus pauvre d'Europe - le Portugal...

 

Bref : tout ce qui précède nous montre ce que les Belges ne sont pas : ils ne sont pas des mordus du cyclisme par force, ni des fanatiques des transports en commun par obligation, et encore moins des givrés de l'éolien par contrainte.

Puisque ce sont là des qualités négatives, alors quels sont leurs traits positifs?

Peut-être sont-ils moins sensibles que d'autres aux mots d'ordre des politiciens?

Commentaires

Ya de l'espoir ! Ton post et les chiffres qui vont avec sont une petite goutte d'espoir dans la mer de pessimisme qui entoure ce pays ... Ceci prouve, si ces sondages sont fiables (???) que le peuple de ce pays n'est pas encore totalement givré ni complètement à la merci de la pensée unique ...

Surtout ne suivons pas les consignes de notre bon Etienne, ce type va nous conduire tout droit à la catastrophe, si ce n'est déjà fait ! La SNCB se souvient encore aujourd'hui de son passage néfaste à la tête(?) de ce sévide public.

Écrit par : Intimidator | 14/04/2010

Les commentaires sont fermés.