26/04/2010

Eyjafjöll : le nuage n'a jamais existé!

Volcanic ash

Bonjour!

Vous dormez encore sur un lit de camp que vous avez volé dans l'aéroport de Ouagadougou? Vous brossez vos dents chaque jour dans la cuvette des WC de cet hôtel zéro étoiles, et vous nourrissez des miettes de cake que les autres voyageurs abandonnent sur les tables, ou des morceaux de sucre qu'ils vous jettent?

Si tel est le cas, vous serez content d'apprendre que le fameux nuage de cendres du volcan Eyjafjöll - situé sur le glacier Eyjafjallajokull (il fallait que je le cite, celui-là, car il est trop bon!) - que personne ne voyait en Europe, n'existait pas.

Vous vous souvenez que j'avais posté deux images du magnifique ciel ensoleillé qui nous gratifiait de sa présence en pleine "crise du volcan Eyjafjöll". Revoici l'une d'elles :

 

IMG_0072.jpg picture by 3290lesrapins

Sous le nuage de cendres du volcan islandais Eyjafjallajokull

A cette occasion, l'un de mes commentateurs avait critiqué mon scepticisme, arguant du fait qu'il vaut mieux craindre la plus infime chance que le ciel vous tombe sur la tête que s'en tenir à l'expérience de ses propres sens, ou à ses capacités de déduction.

C'est l'argument constant des tenants de cette théorie qui se révèle chaque jour plus fausse : l'origine humaine du réchauffement climatique.

Aujourd'hui, le Daily Mail (tiens! pourquoi aucun journal francophone?) nous apprend que : "Vous vous souvenez de ce nuage de cendres? Il n'existait pas, indiquent de nouvelles preuves." (comme je n'avance rien sans en renseigner la source, cliquez ici pour lire l'article complet)

Bangkok's International Airport

"Les images satellitaires montrent que lorsqu'il existait, le nuage n'était absolument pas aussi étendu qu'on l'affirmait, et aux endroits où il se trouvait vraiment, il était si faible qu'il ne présentait pas le moindre danger. Ces images montrent que le ciel était largement dégagé.

Jim McKenna, chef de la qualité de l'air, stratégie et politique de la Civil Aviation Authority a dit : "Il est évident qu'au début de la crise nous manquions de données sûres. Mais il est aussi vrai que pendant un certain temps, la densité de cendres au-dessus de la Grande Bretagne était presque indétectable."

Ces images satellitaires seront utilisées comme preuves par les compagnies de transports aériens pour obtenir des dédommagements des gouvernements."

 


Mais alors, qui a décidé d'interdire tout survol de l'Europe pour un danger inexistant, et sur quelle base?

C'est le National Air Traffic Control Service qui a pris cette décision, en se basant sur des MODELES INFORMATIQUES du Met Office (services météorologiques anglais - tiens donc! encore ces malfaisants!) qui décrivaient le nuage de cendres comme une tragédie.

Ces modèles auraient dû être testés et confimés par des mesures directes avant d'entraîner une interdiction totale. Mais l'avion principal de recherches du Met Office, un jet BAE 146, se trouvait dans un hangar pour y être repeint et on n'a pas pu l'utiliser avant mardi passé - exactement le dernier jour d'interdiction de vol!

On a désormais la preuve que la densité maximum de cendres n'était qu' UN VINGTIEME de ce que les scientifiques, les gouvernements et les fabricants de réacteurs et d'avions considèrent comme SÛR!

Nous voyons donc une nouvelle fois :

-1) la capacité de nuisance du Met Office anglais, et sa terrible efficacité lorsqu'il s'agit de se prendre les pieds dans le tapis tout en faisant croire au reste du monde qu'il a raison;

-2) le fait que les "nouveaux scientifiques" accordent plus de poids aux modèles informatiques qu'aux mesures de la réalité, et qu'une sorte de déontologie bureaucratique est née dans leurs rangs, qui leur interdit de mouiller des collègues en disant que "l'Empereur est nu";

-3) le fait que "nouveaux scientifiques" et gouvernements constituent des réseaux intercorrélés, où une décision prise à un endroit est généralisée à tout le réseau, sans discussion, ni critique, ni réflexion;

-4) le fait que les politiciens sont scientifiquement nuls, et livrés pieds et poings liés à ces nouveaux Cassandre;

-5) le fait que ces réseaux font preuve d'une indifférence pleine de mépris pour ceux qu'ils sont supposés servir.

Espérons que cette nouvelle Menace Fantôme (on ne cesse de nous en fabriquer de toutes pièces) qui a bloqué 500 000 Anglais à l'étranger, et 33 000 Belges (en me basant sur cette seule donnée, j'avais estimé qu'un million d'Européens en avaient pâti - je me suis donc montré exagérément modeste dans mon estimation...)  coûte tellement cher aux cloches politiciennes concernées qu'il sonne le glas de cette tentative de prise de pouvoir par les "nouveaux scientifiques".

Bref : si VOUS avez été coincé dans un aéroport, n'hésitez pas à porter plainte contre "notre" gouvernement, et son secrétaire de l'Immobilité : Etienne Schouppe (clic!). Non seulement vous vous rendrez service, mais de plus vous serez un bienfaiteur des Belges.

Commentaires

Bonjour, As. Je ne comprends pas pourquoi aucun scientifique lucide ne s'est fait entendre?
Aucun d'eux n'a vraiment pas eu le moyen de dénoncer cette énième supercherie pour la démasquer à temps et jeter la honte sur les menteurs?

Écrit par : Tony | 26/04/2010

NOUS l'avons dénoncé, mais on ne nous écoute pas... Qui prétend que nous ne sommes pas des scientifiques lucides !?

Écrit par : Karl | 26/04/2010

Bonjour Tony, tu sais, les scientifiques européens directement rentables travaillent pour de grandes entreprises et ne s'occupent généralement pas de ce genre de questions. Les autres sont payés par des administrations et ne travaillent que 21 heures par semaine (comme les enseignants), prennent tous leurs congés, et sont atteints de toutes les tares bureaucratiques : respect de l'autorité, paresse, sens du vide spirituel, mépris des sans-grades.
De plus, n'oublie pas que "le weekend du volcan" était un weekend prolongé. Tout cela explique pourquoi les réactions ont tardé.

Écrit par : l'as | 26/04/2010

hé!!! je travaille nettement moins moins lol
Bon soyons sérieux le nuage était la, mais il a été dangereux de voler dedans pendant disons 2 jours et uniquement dans le nuages, les photos de météosat sont la pour le montrer, pour le reste c'était des conneries comme d'hab, si vous saviez le nombre de gens inquiets qui téléphonaient, on pouvait leurs faire croire n'importe quoi... Et les conneries sur la qualité de l'air c'était aussi pas mal...

Écrit par : mica | 26/04/2010

Cas d'école? Ne serai-ce pas un test pour sonder la crédulité des gens?

Si je me souviens bien il y a eu une éruption similaire dans les années 90 près de l'irlande non?

Pourquoi à l'époque l'aviation européenne n' a telle pas subis les mêmes contraintes?
...

Écrit par : Vince | 26/04/2010

Bonsoir mica, j'avais à peine écrit que les scientifiques bureaucrates ne travaillent que 21 heures semaine que je me suis repris : ce sont les scientifiques travaillant dans les services universitaires qui sont astreints à ce rythme effréné. ;o) Les autres travaillent selon des horaires plus normaux...

Pour le reste, tu le dis toi-même : le nuage existait vraiment, mais son importance a été très très largement exagérée par le NATCS et le Met Office anglais, qui n'ont même pas pris la peine d'effectuer des mesures réelles.

Ces gens vivent sur une autre planète que nous.

Bonsoir Vince,
il y a un peu de tout à trouver dans cette situation exemplaire, selon les a priori des personnes qui l'ont analysée.

A trois reprises (ce n'est vraiment pas assez pour constituer un échantillon statistiquement acceptable ;o) j'ai remarqué que les gens les plus prêts à accepter sans discussion les prédictions faites par des organismes officiels qu'on pare d'un quelconque label "scientifique" sont des gens qui se disent "de gauche".

Est-ce parce qu'ils sont particulièrement crédules?

;o)

Bonne nuit à toutes et tous!

Écrit par : l'as | 26/04/2010

Lyssenko… …pas mort. Les scientifiques fous sont de retour; Et le principe de précaution aussi! Après les millions et millions de doses de vaccin de la belle Roselyne, voici le nuage de lait dans le ciel. Plus les radars, les vestes jaunes qu'il faut porter sur la route et toutes les interdictions sécuritaires.

A propos, des scientifiques japonais viennent de trouver la corrélation entre l'épaisseur de la couche de neige et les tremblements de terre! Quand je vous disais (dans mon dernier texte) qu'il faut limiter la vitesse sur autoroute à 30 km/h parce que nous n'allions pas tarder à trouver un lien de cause à effet entre tremblements de terre et votre voiture! On y vient… De là à penser que tout cela a une influence néfaste sur le soleil et que la galaxie commence à vaciller, il n'y a qu'un pas.

A quand l'entartage de Yann Cretinus Barbant et de Nicolo Houla! Mais que fait Noël Godin

Écrit par : Amadeus | 27/04/2010

Les commentaires sont fermés.